ITW du mois

L’interview du mois : Stéphane Soutoul

itw-stephane-soutoul

Tout d’abord, je voudrais te remercier d’avoir accepté de répondre à mes quelques questions. Sache que tu as droit à 1 joker si jamais tu ne veux pas répondre à l’une d’elles. Mais attention, un seul joker est autorisé, alors à toi de bien t’en servir !

Avant de commencer, je te laisse la parole si jamais tu as quelque chose à nous dire avant de répondre aux questions.

» Je suis sincèrement heureux de me prêter au jeu des questions/réponses. L’écriture et la lecture sont deux passions dont je parle volontiers lorsqu’on m’en donne l’opportunité. Je remercie pour cela bien fort le blog « Le monde enchanté de mes lectures » qui est un espace dédié aux livres des plus agréables à parcourir sur le net !


Allez, c’est parti pour les questions/réponses ☺

Qu’est-ce qui t’a donné cette envie d’écrire ?

» Si j’écris aujourd’hui, c’est avant tout par amour des mots. J’adore trouver le juste phrasé pour communiquer les émotions que je souhaite transmettre aux lecteurs.  Je suis tombé dans le piège de la lecture dès mon plus jeune âge. Par la suite, j’ai décidé de raconter à mon tour les histoires qui trottaient dans mon esprit. L’écriture est pour moi une forme d’exutoire.

Depuis quand est-ce que tu écris ?

» Je me suis essayé à la rédaction de petits textes à partir de  l’adolescence. Mes projets sont ensuite devenus plus vastes au fil des années. J’assouvie pleinement mon besoin d’écriture depuis une dizaine d’années en travaillant sur des romans et des nouvelles. Rien ne me plaît davantage que de retrouver chaque jour mes univers de papier.

Comment trouves-tu l’inspiration ?

» Les idées concernant une histoire ou l’ébauche d’un futur projet peuvent surgir à tout moment : dans les transports, lors d’une conversation avec des amis ou d’un repas, la nuit… L’inspiration à cette particularité de se montrer imprévisible. Elle me surprend souvent là où je l’attends le moins.

Tu préfères quel environnement pour écrire ? (Silence complet, musique de fond, la nature, …)

» J’ai pour habitude d’écrire au calme dans le confinement de mon bureau, avec une vue directe sur ma bibliothèque. Mes journées sont rythmées par un emploi du temps rigoureux : je travaille sur mes textes à partir de 8h00 du matin jusqu’en milieu d’après-midi. La rédaction d’un manuscrit se fait dans le silence. Ensuite, pour les relectures et diverses corrections, il m’arrive de peaufiner mes récits sur un fond sonore. Celui-ci se compose essentiellement de bandes originales de films ou de musiques classiques.

Si tu as une idée de roman alors que tu es déjà en pleine écriture d’un autre, comment fais-tu pour ne pas perdre cette idée ?

» Le secret pour n’égarer aucune idée susceptible de servir un prochain texte, c’est de la consigner dès que possible. Je possède chez moi un tas de petits carnets dont les pages regorgent de notes et d’impressions à vif. De la sorte, je peux finir l’esprit tranquille mon manuscrit en cours. Une idée évolue avec le temps, c’est toujours bien de la laisser murir dans son coin avant de revenir dessus.

Comment appréhendes-tu la sortie de ton prochain roman « Séduction maudite » ?

» Je suis ravi à l’idée que  « Séduction maudite » arrive bientôt entre les mains des lecteurs. Chaque roman exige une attention minutieuse et mon second thriller sentimental aux éditions Pygmalion ne déroge pas à la règle. Mon objectif est de distraire les lecteurs en attisant leur curiosité et en accélérant leurs pouls au fil des chapitres.

Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur ce qui nous attend ?

» Suspense et romance seront au rendez-vous de « Séduction maudite ».  A travers ce roman qui se déroule en France, j’ai voulu insuffler une part de mystère à une enquête forte en émotions. Car oui, ma nouvelle héroïne mènera une investigation des plus singulières et se trouvera propulsée dans une tempête de sentiments. L’atmosphère du récit baignera dans la suspicion sans se départir d’une touche de sensualité.

Je suis certaine que je ne suis pas la seule à l’attendre avec impatience, alors que pourrais-tu nous dévoiler pour nous faire patienter ?

» « Séduction maudite » mettra en scène Gabrielle, une héroïne résolument proche de nous et n’ayant pas froid aux yeux. J’ai voulu raconter les aventures d’une journaliste volontaire, indépendante, qui va au bout de ce qu’elle entreprend. Il s’agit d’une femme avec ses forces et ses faiblesses qui ne se laisse pas impressionner ni marcher sur les pieds. En bref, Gabrielle se bat sur tous les fronts à l’image des femmes contemporaines. Elle va rencontrer deux frères à l’opposé l’un de l’autre dans un contexte où se côtoient danger et glamour. Ma journaliste s’inscrit à sa manière dans la lignée de personnages tels que Sherlock Holmes, mais avec ses propres valeurs. Gabrielle utilise des méthodes d’investigations modernes pour résoudre une énigme placée sous le signe de la superstition alors qu’elle-même possède un solide sens du rationnel. J’ai pris plaisir à placer de nombreux rebondissements afin de tenir les lectrices en haleine tout en jouant avec leurs nerfs. L’aspect romance se trouvera bien sûr au cœur de l’intrigue avec une histoire affective des plus mouvementée.

Maintenant, si je me place face à ta bibliothèque, quel genre de livre vais-je y voir ?

» J’aime à dire que ma bibliothèque est éclectique : on y trouve un peu de tout ! Je confie à mes étagères les ouvrages qui me sont chers et les auteurs que j’apprécie tout particulièrement. Mes prédilections  littéraires couvrent un large horizon et se portent notamment sur la romance historique ou contemporaine, le Young Adult, les déclinaisons fantastiques (fantaisie, bit-lit, horreur), les thrillers, les romans d’enquêtes dans la veine d’Agatha Christie ou de Sherlock Holmes, quelques biographies, des classiques… En revanche, toujours en littérature, j’ai du mal à adhérer au genre de la science-fiction que je trouve « froid ». Ceci dit, je ne désespère pas de trouver un jour un roman qui sera pour moi une révélation. À côté de cela, il faut ajouter ma passion pour la presse écrite, les comics et les mangas qui agrémentent aussi mes temps de lecture.

Quels sont les auteurs que tu aimerais rencontrer, ou aurais aimé rencontrer s’ils sont décédés ?

» Parmi les auteurs vivants, j’adorerais rencontrer Stephen King, JK Rowling, Anne Rice ou encore Laurel K. Hamilton. Il s’agit-là de quatre romanciers que j’admire pour des raisons différentes. Du côté des auteurs défunts, je suis certain qu’une entrevue avec Jane Austen et Alain Fournier (Le Grand Meaulnes figue parmi mes livres cultes) serait mémorable pour moi.

Nous adorons les exclusivités, que pourrais-tu nous dire que tu n’as pas déjà dévoilé ailleurs ? Promis cela restera entre nous 😉

» Ma plume revient bientôt dans l’imaginaire avec une romance colorée par une pointe de fantaisie. Ce projet sous forme de one-shot paraîtra courant de l’année.

Une dernière question avant de passer au portrait chinois.

As-tu déjà une idée de quel sera le sujet de ton prochain roman, après « Séduction maudite » ?

» En fait, je travaille actuellement sur deux nouveaux projets très différents. Le premier est un nouveau thriller sentimental qui s’annonce aussi dérangeant que sulfureux. L’auteur sadique qui sommeille en moi prend plaisir à travailler sur des histoires scandaleuses. Le second projet est un roman jeunesse auquel je veux donner un rythme palpitant.


telechargementEh bien voilà, nous passons maintenant au portrait chinois.

Si tu étais une couleur ? Le bleu.

Si tu étais une ponctuation ? Les points de suspension.

Si tu étais une qualité ? La loyauté.

Si tu étais un défaut ? L’impulsivité.

Si tu étais une des merveilles du monde ? La grande bibliothèque d’Alexandrie.

Si tu étais une destination ? Le Japon.

Si tu étais un personnage de tes livres ? Benjamin, l’un des personnages de « Si proche de lui ».

Si tu étais un de tes livres ? Joker ☺

Si tu étais un des péchés capitaux ? La colère.

Si tu étais une gourmandise ? Un bretzel gratiné.


Voici qui termine cette interview. Encore une fois, je te remercie d’avoir accepté de répondre à mes questions.

Je te laisse le mot de la fin, si tu veux dire une dernière chose, c’est maintenant ^^

» Je te remercie pour la pertinence de cette interview. Ecriture et lecture sont pour moi deux passions étroitement liées que j’aime partager. Je caresse l’espoir d’apporter une part d’évasion littéraire aux personnes qui s’intéressent à mon travail de romancier. D’un tempérament solitaire et casanier, il n’y a rien qui me plaît plus que de m’immerger dans mes histoires en compagnie des personnages dont je tisse la destinée. L’enthousiasme des lecteurs est la plus belle récompenses qui puisse m’être accordée.


Pour suivre l’actualité de Stéphane, rien de plus simple :

Sa page auteur sur Facebook

Son blog

Sa page consacrée sur Amazon

Son compte Twitter

2 commentaires sur “L’interview du mois : Stéphane Soutoul

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s