La fuite est un art lointain > Catherine Quilliet

107092524Editions : Paul & Mike

Livre : ICI

Soldat égaré en pleine guerre du Kosovo, pharmacien du grand large, guitariste obstiné : les anti-héros de « La fuite est un art lointain » naviguent en eaux troubles. Éparpillés de l’Alaska à Fukushima et de Boston à Clermont-Ferrand, ils ont en commun la volonté ou la nécessité de fuir : fuir l’ennemi intérieur, le danger imminent, un passé douloureux ou, tout simplement, les flics.
A travers chacun de ces destins contrariés, la quête d’un ailleurs mène à l’imprévu.

Grâce à une écriture précise et désenchantée, Catherine Quilliet nous invite dans cette danse du malaise où un léger décalage, un jour, fait tout basculer.

107633999Avant de parler du livre en lui-même, je voudrais souligner la présentation de l’auteur que l’on peut lire au côté du 4ème de couverture. Une présentation courte, mais pour le moins originale. Une présentation qui vous donne immédiatement le ton quant au contenu.

« Catherine Quilliet est physicienne à Grenoble.

A jeun, elle est composée d’environ 39kg d’eau, 9kg de carbone, 1,6kg d’azote, et de quelques autres éléments indéterminés.

… »

Comme je vous l’ai dit, cela vous donne une idée de ce que vous allez lire.

Ce livre est un ensemble de nouvelles, donc des textes courts. Vous y trouverez exactement douze nouvelles, chacune avec son style, chacune avec son univers propre.

Chacune de ses histoires vous embarque dans son univers, vous amène à la réflexion.

Si je dois en retenir une seule, ce sera « La mer jaune caca d’oie ».

Pourquoi ?

Elle m’a touchée plus que les autres, par contre ne m’en demandez pas la raison exacte, je ne saurais vous répondre. Mais je peux vous dire que c’est cette histoire qui m’a le plus émue, peut-être simplement parce qu’elle parle de la différence physique, que celle-ci soit visible ou pas.

Pour ma part, je suis ravie d’avoir eu l’opportunité de le lire, il m’aura permis de faire la connaissance d’une auteur dont la plume m’a conquise.

Un univers à découvrir sans hésiter.

 

Merci à Catherine Quilliet pour sa confiance.

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s