I’m a bitch … So What > Episode 1: Ava > Keira Quinsley

102490955Editions : Rokh Editions
Genre : Chick-lit
E-book : Amazon
Ava Lansbury a deux terribles défauts. Elle est TRES timide, et elle est TRES gentille. Elle se fait donc exploiter par son patron ( tellement banal… ), dévorer par sa famille ( déjà vu ! ), et son amant, un homme marié, la traite comme un paillasson.
Jusque là, ce pourrait être un livre de chick-lit ordinaire…
Mais quand le fantôme d’une marquise française décide de mettre son nez dans l’histoire, attention les yeux, ça va décoiffer ! Car Victoire-Alexandrine de Lance, marquise de L’Épine, n’a pas que le nom de pointu. Sa langue et son caractère le sont aussi, et bien qu’ayant vécu au 18e siècle— grand siècle du libertinage ! —, elle se révèle parfaitement armée pour affronter le nôtre…
Au contact de cette surprenante marquise, Ava va s’épanouir, gagner en assurance, parfois même contre son gré…

Tour à tour jubilatoire, provocant, ou émouvant, « I’m a bitch… So What? » se moque de nos petits — et grands — travers et nous apprend à les aimer. Car comme nous le rappelle si bien la marquise : « La beauté d’une femme sotte est aussi ridicule qu’un anneau d’or au nez d’un cochon »

Ce n’est pas elle qui le dit, mais la Bible… Et à nous autres filles, il confirme que certes, on n’est pas féministe pour un sou, mais que parfois, par les temps qui courent, on devrait bien le devenir un peu…

ATTENTION: Si vous êtes allergique au chocolat, au parfum, aux lasagnes et à la bonne humeur, vous risquez l’oedème de Quincke!


107633999

Je vous avoue que j’ai eu un peu de mal à démarrer ce livre, mais une fois passé le début, je ne l’ai plus lâcher.

Comme vous venez de le lire dans le résumé, Ava est un cas « désespéré » jusqu’au jour où la Marquise de L’Épine va faire son apparition dans sa vie.

En effet, elle qui était toujours reléguée au second plan, voir encore plus loin, va apprendre à s’épanouir. Un peu comme une voiture qui a du mal à avancer, et un jour on l’emmène au garage pour lui refaire une santé et lui ajouter une bonbonne de Boost. Eh bien moi j’ai vu la Marquise comme le Boost d’Ava. La métamorphose ne se fera pas du jour au lendemain, mais on voit, au fil des pages, l’évolution d’Ava.

Ce que j’ai vraiment aimé, c’est que tout le monde peut s’identifier à Ava, je dis tout le monde, mais surtout les personnes qui sont rabaissée par leur entourage, que ce soit professionnel ou familial.

Au moment de la sortie du livre, j’avais vu certains avis négatifs sur le net. Pour ma part j’ai aimé, il y a des passages où je rigolais toute seule en face de mon Pc (je l’ai lu en PDF), si mes voisins sont passés devant ma porte, ils ont du se dire que j’étais folle (je le suis un peu mais bon lol). Au final, les chroniques c’est bien pour avoir une idée du ressenti d’autres personnes, mais se faire son propre avis c’est encore mieux.

Merci à Rokh Editions pour ce service presse et à Keira Quinsley pour les rigolades que son livre m’a procuré.

2 réflexions sur “I’m a bitch … So What > Episode 1: Ava > Keira Quinsley

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s