Chick-Lit

Les Michetonneuses > Rose Emilien

112039759EditeurDonQuichotte

Date de sortie : 16 juin 2016

BrochéICI  20,90€

KindleICI  14,99€

EbookICI  14,99€

Heaven Alighieri est trop belle pour être pauvre. Un principe comme un autre auquel croit dur comme fer cette jeune michetonneuse. Pour subvenir à ses besoins, elle écume les soirées branchées de la capitale avec ses inséparables copines : Anissa la pulpeuse, Stéphanie la blonde fashion addict, et Maya l’intello qui carbure à la poudre. Armées de leur plastique de rêve et d’un culot à toute épreuve, prêtes à toutes les folies pour un sac Chanel, une paire de Louboutin ou une robe Azzeddine Alaîa, nos quatre bombes sexuelles rivalisent d’ingéniosité pour épingler le gros poisson : champions de foot, artistes, hommes d’affaires … tout mâle est bon à prendre pourvu qu’il ait une carte Infinite Black, meilleur aphrodisiaque pour ces courtisanes des temps modernes. Insouciante mais bien déterminée à se faire une place au soleil, Heaven ne lésine pas sur les stratagèmes pour accrocher ses conquêtes. Mi-Nana, mi-Zahia, son existence est rythmée par des déjeuners avec des hommes mariés, des séances de sport pour garder la ligne et des virées shopping rue Saint-Honoré. Mais le jour où Heavy décide de séduire N., le rappeur à la mode, sa vie de champagne et de stilletos sur fond de rap-dancehall prend un nouveau tour…

Chronique

Je remercie Camille de l’agence Lp Conseils et les éditions Don Quichotte pour leur confiance et ce service presse.

Hum…par où commencer…

J’ai été attirée par la couverture flashy et le résumé qui me promettait une histoire assez osée et dans l’air du temps. Hélas la magie n’a pas du tout opéré avec moi.

Je m’étais imaginé une histoire très girly. L’histoire de quatre amies qui usent et abusent de leur charme pour avoir ce qu’elles veulent, et clairement il y a un peu de ça dans l’histoire mais là où ça ne l’a pas fait avec moi c’est la manière que l’auteure a choisi pour nous raconter son histoire.

J’ai été déroutée d’entrée de jeu par le langage très familier pour ne pas dire vulgaire de nos héroïnes, là encore je pensais les découvrir plus fines et plus subtiles dans leurs jeux de séduction…Et je dois dire que je n’ai pas réussi à m’y faire sur la totalité du roman. Entre sexe, alcool et drogue…je n’ai pas réussi à lire ce roman au second degré. Et je pense que c’est pour cela que je n’ai pas réussi à l’apprécier. 

L’histoire en elle-même est assez sympa parce qu’après tout chacun fait ce qu’il veut, et le choix de nos héroïnes n’est en aucun cas discutable, ce n’est pas ma came mais pourquoi en dégoûter les autres. Alors j’ai cherché l’intérêt qu’elles avaient d’agir comme ça… Quelles étaient leurs espérances au final ? Ou même la morale dans tout ça ?

J’avais hâte de découvrir les héroïnes de Rose Emilien mais je n’ai pas réussi à m’attacher à elles. Alors elles se démarquent toutes de manières spectaculaires. Heaven, c’est un peu la chef de bande, et à mes yeux celle avec qui j’ai le moins accroché. Trop superficielle et égocentrique. Anissa a eu ma préférence, elle est un peu plus attachante parce que son manque de confiance en elle la rend plus proche de nous. Stéphanie, elle, est vraiment à part, assez agaçante avec ses caprices et son tempérament. Maya quant à elle a rejoint la troupe en dernière mais elle n’est pas en reste, elle est d’ailleurs plus intéressante que les autres malgré le fait qu’elle consomme de la drogue comme des bonbons. N m’a mis les nerfs en pelote, finalement il s’assemble assez bien avec Heaven, ils sont tous les deux aussi égoïstes l’un que l’autre.

Donc vous l’aurez compris j’ai eu du mal avec les personnages, je les ai trouvés surréalistes, peut-être parce qu’ils vivent dans un monde qui est à des années lumières du mien. J’ai donc eu du mal m’imaginer que leur vie est plaisante et surtout qu’elle a un sens. 

Pari assez audacieux pour la maison d’éditions et c’est là que je trouve cela intéressant. Je ne doute pas que l’histoire de Rose trouve son public parce qu’elle nous raconte l’histoire de quatre jeunes femmes, de vraies michetonneuses, des personnages atypiques qui s’assument pleinement dans leur décadence. 

Pour ma part, la vulgarité et le peu de moralité de l’histoire ont eu raison de moi. Dès le départ j’ai été sur la réserve et j’attendais vraiment de voir où l’auteure voulait en venir. Quelque part derrière cette vie faite de faux semblants j’aurais voulu que nos héroïnes ouvrent les yeux…

Après on ne peut pas tout aimer, lorsque je découvre un roman je me dis qu’il est possible qu’au final ça ne me plaise pas, c’est le jeu. Et j’ai pour principe d’être toujours honnête dans mes avis. J’espère néanmoins que les michetonneuses trouveront leur public car quoi qu’il arrive Rose y a mis tout son cœur et ça je n’en doute pas 🙂 Maintenant à vous de vous faire votre propre avis.

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s