Pushing the Limits – Tome 3 : Pas sans lui > Katie McGarry

110847176Auteur : Katie McGarry

Editeur : Mosaïc

Date de sortie : 27 mai 2015

Broché : 464 pages

Liens d’achat

Broché  14,90€

Kindle  9,99€

 Je m’appelle Rachel. On a une belle maison, de l’argent, mes parents m’aiment, mes frères aussi. Alors dites-moi pourquoi je souffre ? Pourquoi, si souvent, j’étouffe d’être moi. Dans ces moments-là, je ne connais qu’un moyen de me libérer : la vitesse. Je monte dans ma voiture, je fais rugir le moteur, bondir mon bolide et je roule comme une folle. Je roule toute la nuit. J’aurais dû me douter que, la nuit, on rencontre forcément le garçon qu’il ne faut pas…

Je m’appelle Isaiah. Je fais partie de ces mecs qui n’ont jamais eu de chance. Pas de famille, pas de foyer, pas d’espoir. Même l’amour m’a tourné le dos. Mais une chose de m’a jamais, jamais trahi : ma caisse, même quand je la lance à  200 à l’heure. Alors, je n’aurais jamais imaginé qu’elle m’apporterait un jour les pires ennuis: une fille qui n’aurait jamais dû se trouver sur ma route…

Chronique

Je remercie les éditions Mosaïc et Netgalley pour leur confiance et ce service presse. 

Rachel et Isaiah n’étaient pas destinés à se rencontrer et pourtant leur rencontre va bouleverser leurs deux univers. 

Malgré leurs différences nos deux héros ont un énorme point commun, ils adorent les voitures et la vitesse. Une façon pour eux d’oublier leur quotidien. 

Rachel est une jeune femme qui vit dans l’ombre de sa défunte soeur, elle joue un rôle pour contenter sa famille, surtout sa mère qui ne supporte plus la vie depuis la disparition de sa fille aînée. Elle mise tout sur Rachel et lui en demande beaucoup trop. Rachel quant à elle ne se sent pas vivante, elle ne peut pas être elle même et sa commence à être lourd de vivre de cette façon. 

Isaiah est un jeune homme brisé par la vie, par les choix de sa mère…Il n’a jamais connu les joies d’être aimé par une famille soudée, il ne connait que la rue et les difficultés pour survivre dans un monde qui le rejette et le classe dans la case des « Bon à rien » alors que c’est vraiment quelqu’un de bien qui ne rêve que d’une chose s’en sortir. 

Un soir de course sauvage ils vont se retrouver impliqué dans une histoire qui pourrait bien leur coûter très cher ! Comment vont-ils se sortir de cette situation ? Sont-ils fait pour être ensemble ? 

Je dois vous dire que j’ai passé un excellent moment avec Rachel et Isaiah, j’ai lu ce roman en quelques heures sans interruption tellement j’étais happée par l’histoire. 

Ici, on est vraiment dans du « New Adult », nos héros ont dix-sept ans et pourtant ils sont bien plus matures que les gens de leur âge. J’ai aimé le choc des milieux, Rachel vient d’un milieu aisé et pourtant elle est bien loin d’avoir l’attitude d’une fille à papa, non elle est passionnée de voitures et elle est vraiment sympathique, naïve et aussi fragile. Isaiah, lui évolue dans un milieu défavorisé où les jours ne sont pas de tout repos. Son histoire est émouvante, et j’ai vraiment compris sa façon d’agir. 

Katie McGarry a su m’embarquer dans son histoire, une narration à deux voix avec de nombreux rebondissements vous attende. Je crois qu’elle a réussi le pari de me rendre spectatrice de tout ce qui se passe dans ce roman. Son style est vraiment addictif, les dialogues et les situations très prenantes. 

Je me suis tout de suite attachée à Rachel et Isaiah, deux personnages vraiment intéressants, les personnages secondaires sont aussi très sympa, j’ai adoré Abby, une fille vraiment cool et un peu déjantée. 

Cette histoire est riche en émotions, riche en sentiments, il y a de l’action et une très bonne intrigue, je ne peux que vous conseiller de poursuivre cette saga qui est vraiment excellente dans le genre 🙂 

EXTRAIT

4f63e08b9d06504793d674fa3378ef7f

« Tu peux m’ignorer, Rachel, et tu peux essayer de me traiter comme un ami, mais ça n’effacera pas le fait que je pense à t’embrasser à chaque seconde où je suis éveillé, ou de rêver la nuit de mes mains sur ton corps. Et ça n’effacera surement pas le point auquel je peux t’aimer, et ça me terrifie. »

———————–

— Dis-moi que tu me veux, je murmure.
Son nez effleure le mien quand elle acquiesce.
— C’est toi que je veux, et personne d’autre.
Que Dieu nous pardonne à tous les deux, elle vient de dire « oui » au diable.

Crédit photo —> ICI

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s