Coups de cœur de Marlène·New Romance·Sagas

Marked Men #4 – Nash > Jay Crownover

517zpt10

ÉditeurHugo & Cie

CollectionNew Romance

Date de sortie : 16 février 2017

Liens d’achatAmazon – Numilog

Leur passé déterminera-t-il leur futur ?

Saint Ford a travaillé dur pour atteindre son rêve d’enfance de devenir infirmière. Concentrée sur son travail et dévouée à ses patients, elle n’a pas de place pour l’amour. Elle n’a pas besoin d’un gars vienne faire des vagues dans le calme serein de sa vie – surtout quand il s’agit du canon inoubliable qui l’a presque détruite au lycée. Le sombre et mystérieux Nash Donovan ne se rappelle peut-être pas d’elle ou de l’horrible douleur qu’il lui a causé. Mais il a chamboulé son monde… et à présent il essaie de le refaire.

Saint n’a aucune idée que Nash n’est pas le joueur prétentieux qu’il a été un jour. Découvrir un dévastateur secret de famille a fait s’écrouler son monde, et maintenant il essaie difficilement de comprendre son futur. Il ne peut être distrait par la jolie infirmière qu’il semble croiser partout. Pourtant, il ne peut ignorer les étincelles qui volent entre eux – ou la façon si désespérée qu’elle semble avoir de s’éloigner de lui. Mais la Saint douce, rigolote et super canon, est bien trop géniale pour qu’il renonce – surtout depuis qu’elle est la seule chose dans sa vie qui semble avoir du sens.

Quand Nash découvre la vérité sur leur passé, il réalise qu’il a peut-être déjà perdu son cœur avant même de s’être battu pour lui. Maintenant, Saint doit décider : Nash vaut-il la peine de risquer son cœur à nouveau ?

426702coupdecoeur

Je remercie Déborah et Marion des éditions Hugo & Cie pour leur confiance et ce service presse. 

Et oui ce quatrième tome est un énorme coup de cœur  ❤ 

Dès l’introduction les mots de Jay Crownover m’ont marqué.

« Je pense qu’au cours du voyage pour trouver l’amour dont on a besoin, l’amour que l’on mérite vraiment, la première étape doit être l’amour que l’on a pour soi. »

Saint Ford est une jeune femme dévouée pour son travail. Elle se réfugie dans ce rôle qu’elle joue à merveille, à l’hôpital elle est sûre d’elle, sûre de ce qu’elle fait et son dévouement pour ses patients est admirable. En dehors, Saint n’est plus du tout cette personne confiante, elle doute à chaque instant de sa vie. Blessée depuis l’adolescence elle n’arrive pas à oublier les fêlures du passé. Surtout pas quand Nash Donovan refait surface dans sa vie. Nash a joué un rôle déterminant dans la vie de Saint, à l’époque du lycée elle était secrètement amoureuse de lui mais Nash était un petit con qui ne pensait qu’avec ses hormones et il a brisé le cœur de Saint sans même s’en rendre compte.

Nash Donovan a mûri et son quotidien est loin d’être un long fleuve tranquille. Certaines révélations familiales vont venir bouleverser sa vie et remettre en question bien des choses du passé. Et s’il n’avait pas le soutien de cette infirmière qui le fait craquer il se pourrait bien que Nash perde pied. Mais Saint le tient à distance et Nash tente de comprendre pourquoi. Il se souvient de la jeune fille timide et peu sûre d’elle de l’époque du lycée mais il ne sais pas du tout pourquoi Saint semble le détester. Quand les réponses vont se mettre en place il va comprendre qu’il n’arrivera peut-être pas à guérir les blessures du passé mais l’amour véritable ne mérite-t-il pas qu’on se batte pour lui ? 

Jay Crownover revient en force avec des personnages atypiques qui assument et cultivent leur différence. Cela faisait longtemps qu’un roman ne m’avait pas pris aux tripes. Ce coup de cœur est monumental de par mon vécu personnel. Vous savez il y a des romans qui vous changent, qui vous ouvrent les yeux sur certaines choses de votre personnalité et de votre vie.

Je me suis rarement autant identifiée à un personnage féminin et pourtant avec Saint j’ai eu l’impression devoir une copie conforme de ma personnalité. Enfin surtout dans mon manque de confiance en moi. Jay Crownover a su retranscrire avec beaucoup de réalisme ce que l’on peut ressentir lorsque l’on ne s’aime pas, quand on doute sans cesse de soi et de ses capacités à être aimé. C’était vraiment bluffant tout au long de ma lecture j’ai été submergée par des émotions que je ne connais que trop bien. Et je n’ai eu aucun mal à me mettre à la place de Saint, je me suis reconnue dans ses réactions démesurées. Saint est une jeune femme fragile qui a du mal à se laisser aller de peur de souffrir, elle a une mauvaise image d’elle-même et reste bloquée sur ses échecs sentimentaux. Et Jay Crownover nous démontre que tout réside dans la psychologie et que lorsque l’on se construit dans la douleur à l’adolescence et bien il y a d’énormes répercussions sur la vie d’adulte. Je me suis donc énormément attachée à Saint, j’ai eu envie d’être à ses côtés, de la voir heureuse et libérée. Une merveilleuse héroïne criante de vérité à laquelle on peut facilement s’identifier et qui m’a paru terriblement accessible pour nous lectrices. 

Nash Donovan, comment vous dire que j’ai eu un gros crush pour lui. Sous ses airs de bad boy, Nash c’est un personnage masculin extraordinaire et vous verrez qu’il a bien plus de points communs avec Saint qu’il n’y parait . Il arbore fièrement ses tatouages qui représente à merveille l’homme qu’il est. Un homme ne se défini pas à son apparence, on ne catalogue pas les gens par rapport à ce que l’on voit d’eux à l’extérieur et encore une fois c’est le message que l’auteure veut faire passer. Nash est trop craquant, mon dieu je me suis imaginé chaque parcelles de son corps recouvertes d’encre et plus encore si je vous parle de ses piercing !!! *Chaleur* L’histoire de Nash est très émouvante, ici aussi cela fait réfléchir le lecteur. Et ce qu’il va apprendre va le bouleverser d’une manière inimaginable. Impossible de vous en parler sans vous spoiler mais je peux vous dire que c’est une partie du récit qui m’a fait avoir le coup de cœur pour ce livre.

On retrouve la bande des Marked Men et quel plaisir mon dieu. Je ne m’étais pas aperçu qu’ils m’avaient autant manqué durant ses mois d’attente et c’était un véritable plaisir de les retrouver. Le personnage de Phil est sensationnel, un pilier, un phare dans la vie de nos bad boys. J’ai bien aimé le personnage de Royal, qui affirme aussi une personnalité intéressante. La fin du récit nous ouvre la porte sur l’histoire de Rowdy avec le personnage de Salem Cruz qui s’annonce haut en couleur.

L’intrigue s’appuie sur le passé et le présent de nos personnages principaux, ce qui rend l’histoire vraiment complexe, il ne s’agit pas d’une simple séduction et d’une histoire de sexe. Non entre Nash et Saint leur passé est déterminant sur ce qui leur arrive et ils vont devoir s’apprivoiser pour comprendre que leur relation va bien au-delà d’une attirance physique. Malgré tout Jay Crownover nous sert des scènes très torrides, et qui pousse les lectrices à imaginer des choses très coquines. Je crois d’ailleurs que j’ai été perturbée d’imaginer Nash nu… Mon dieu tout ces tatouages et ces piercing m’ont rendu folle. Je me suis délectée de la façon dont Nash vénérait le corps de Saint, et c’est là toute la différence avec une scène de sexe classique. Ici, l’auteure cherche toujours à faire ressortir le meilleur de ses personnages, même le sexe a une signification particulière.

Je pense que Jay Crownover est en passe de devenir mon auteure préférée. Ses romans transmettent des messages de tolérance, d’acceptation de soi, elle met en scène des personnages atypiques qui me captivent de plus en plus. A travers ses mots on perçoit sa passion pour le tatouage et sa personnalité transparaît un peu plus dans chacun de ses romans. On sent sa folie douce et son sens de l’humour et de l’autodérision qui rende le récit drôle et pétillant. En somme une plume qui me ravie chaque fois un peu plus.

En bref, avec ce quatrième tome, Jay Crownover nous dévoile des personnages marqués par la vie. Des personnages qui se distinguent par leur différence qui les rendent uniques. L’intrigue est intense et riche en émotions. La façon qu’elle a eu de nous exposer leur idylle est spectaculaire et j’ai été totalement submergée par leur histoire commune. J’ai très vite su que ce tome serait un coup de cœur tellement je me suis identifiée à notre héroïne Saint. Jay Crownover mise sur l’aspect psychologique de l’histoire de nos personnages pour rendre son récit plus prenant et plus réaliste et les émotions qu’elle m’a fait ressentir sont vraies et sincères. J’ai totalement craqué pour Nash, il ne pouvait en être autrement. 

975391extrait

Je ne m’étais jamais autant réjoui d’un défi, et je refusais de me demander si une nuit ou un certain nombre de minutes me suffiraient avec cette fille. Elle était différente, cela émanait d’elle. Et je n’étais pas sûr d’avoir quoique ce soit de spécial, mis à part d’être un gars assez chanceux pour s’accrocher à elle.

2 commentaires sur “Marked Men #4 – Nash > Jay Crownover

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s