ITW du mois

L’interview du mois : Séverine Vialon

itw-severine-vialon

Tout d’abord, je voudrais te remercier d’avoir accepté de répondre à mes quelques questions. Sache que tu as droit à 1 joker si jamais tu ne veux pas répondre à l’une d’elles. Mais attention, un seul joker est autorisé, alors à toi de bien t’en servir !

Avant de commencer, je te laisse la parole si jamais tu as quelque chose à nous dire avant de répondre aux questions.

» Je te remercie d’avoir pensé à moi pour cette interview, maintenant, je vais peut-être regretter d’avoir accepté ! Allez, je me lance !


Allez, c’est parti pour les questions/réponses ☺

Toutes tes publications sont en autoédition, pourquoi avoir choisi l’autoédition justement ?

» J’ai choisi l’auto-édition pour ne pas me prendre la tête avec l’envoi de manuscrits à des maisons d’édition puis le stress de l’attente. Mais surtout, j’ai choisi l’auto-édition pour rester maître (je devrais dire maîtresse!) de mes ouvrages.

N’est-ce pas plus de complications que de tenter dans l’édition dite normale ?

» Peut-être, je ne sais pas puisque je n’ai jamais tenté l’aventure.

N’as-tu jamais eu envie, ou as-tu déjà envisagé, de proposer tes livres à des éditeurs ?

» J’ai eu l’envie et la trouille, mais ça, c’était avant, avant de faire connaissance avec l’auto-édition. Quand j’ai appris qu’un éditeur pouvait nous faire tout changer (titre ou même intérieur du roman), je n’ai plus du tout eu envie de passer par là. Maintenant, si un éditeur veut un de mes livres tel quel, je reverrai ma position, peut-être…

As-tu toujours eu envie d’écrire ?

»Je crois pouvoir dire oui, aussi longtemps que je m’en souvienne, petite, j’écrivais des petites histoires. J’ai vraiment repris l’écriture, par la poésie, à mon retour du Cameroun, un retour brutal, non prévu, qui a été un gros coup dur. Je me suis réfugiée dans l’écriture pour tenir le coup, sur papier avec mes poèmes, et dans m tête avec des histoires que je me racontais. D’ailleurs, Entre Père et Fils vient de là, avec des modifications que j’ai apportées pour être crédible, car mes fantasmes d’adolescentes ne collaient pas vraiment avec ce que pouvait être la « réalité ».

Dans quelles conditions écris-tu ? (Silence, musique, le matin, le soir, …)

»Pour écrire, j’ai besoin de chansons qui me touchent particulièrement. Quand j’entends à la radio ou à la télévision une chanson qui me fait monter les larmes, je la mets dans mon mp3, et hop, sur mes oreilles quand je me mets à écrire. Par exemple « beau malheur », je l’avais entendu à la radio en voiture sur la route des vacances, j’ai dû la retenir pour la retrouver à mon retour, pas simple… Autrement, j’ai besoin d’un cahier et d’un stylo, je n’arrive pas à écrire directement sur l’ordinateur. J’ai besoin d’être seule, soit en journée, soit le soir quand tout le monde est couché. Il me faut vraiment être dans ma bulle, sans aucune interférence.

Par contre, quand je prends le crayon, en général, l’histoire s’est jouée plusieurs fois dans ma tête avant, soit lors de mes promenades, soit une fois couchée le soir. Parfois, même en voiture.

Quelles sont tes principales sources d’inspiration ?

»Ma vie, et tout ce qui se vit autour de moi. J’aime partir de situations réelles dans les relations humaines autour de moi.

Quels sont les auteurs qui pourraient t’inspirer ?

» Je ne sais pas trop, je lis beaucoup de choses, beaucoup d’auteurs, mais je ne cherche pas à m’inspirer de quelqu’un en particulier.

Si je regarde ta bibliothèque, quels sont les livres que je peux y voir ?

»Beaucoup de romans policiers, en particulier, ceux de Pierre-Alain Mageau, un auteur que j’ai rencontré sur La Rochelle et que je retrouve tous les ans.

Autrement, du Musso, et des auteurs auto-édités.

Niveau lecture, quel est le genre littéraire qui a ta préférence ?

»Si tu as bien lu ma réponse précédente, tu te doutes que ce sont les romans policiers.

Pourquoi ?

»J’aime les histoires policières, c’est ce que je regarde aussi à la télévision. J’aime le côté suspense et cette envie de chercher, moi aussi, le coupable, de trembler avec les personnages (sans être dans l’horreur, je n’aime pas ça).

Que nous réserves-tu pour cette année 2017 ?

» Pour cette année 2017, je vous réserve un quatrième roman, peut-être un autre recueil de poèmes sur les quatre saisons, mais je ne suis pas sûre (2017 ou 2018, à voir).

Tu nous connais, nous on aime les exclusivités. Que pourrais-tu nous dévoiler que tu n’as pas déjà dis ailleurs ? (Promis cela restera entre nous !)

» C’est là que j’utilise mon joker ! Non ? Tu n’es pas d’accord ?

Bon et bien, je te dévoile le titre du 4e roman en exclusivité : La clé du bonheur.

Et si tu es très sage, un élément de la couverture…

telechargement

Passons maintenant au portrait chinois.

Si tu étais une ponctuation ? Un point d’interrogation

Si tu étais une citation ? Le cœur a ses raisons que la raison ignore.

Si tu étais une qualité ?  La tolérance

Si tu étais un défaut ? La gourmandise

Si tu étais une des merveilles du monde ? Le jardin suspendu de Babylone

Si tu étais une gourmandise ? Du chocolat

Si tu étais un animal ? Un chien

Si tu étais une fleur ? Un hibiscus

Si tu étais une couleur ? Le noir

Si tu étais un des péchés capitaux ? La gourmandise


Eh bien c’est ici que je t’annonce que je te libère !

Je te laisse la parole, si tu as quelque chose à ajouter, c’est le moment c’est l’instant.

»Merci pour l’invitation, c’est avec plaisir que j’ai répondu à toutes ces questions, même si je craignais pire au départ (je te connais!). Pour tous les lecteurs de l’interview, je vous donne rendez-vous mi mai pour la sortie de mon 4e roman. Si vous ne pouvez pas attendre, n’hésitez pas à parcourir ma bibliographie et à lire mes premiers romans.


Pour suivre l’actualité de Séverine, voici quelques liens :

Page auteur sur Facebook

Sévylivres (Blog)

La boutique de Séverine

Séverine sur Twitter

Séverine sur Pinterest

Page de Séverine sur Amazon


Et voici maintenant une partie de la couverture du prochain roman à paraître de Séverine, histoire d enous faire patienter ☺

17160968_1861250904089440_601806268_n

2 commentaires sur “L’interview du mois : Séverine Vialon

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s