La Proie du Papillon > Stéphane Soutoul

109209402Auteur : Stéphane Soutoul

Editeur : Pygmalion

Date de sortie : 24/02/2016

Broché : 416 pages

Liens d’achat

Broché   17€

Kindle   11,99€

Epub  11,99€

« Quand une femme frappe dans le cœur d’une autre, elle manque rarement de trouver l’endroit sensible, et la blessure est incurable. »
Pierre CHODERLOS DE LACLOS

Sulfureux. Indécents. Mortels… 
Avez-vous déjà entendu parler des Fils d’Éros ? On prétend à mi-voix que ces professionnels de la séduction joueraient avec les sentiments et bouleverseraient la vie de leurs victimes.
Judith de Ringis est une femme d’affaires aussi douée qu’impitoyable. Pour se débarrasser d’une concurrente gênante, elle requiert les services de l’un de ces mercenaires. Marco, dit le Papillon, s’engage à briser sa proie.
Cependant, manipuler les choses de l’amour n’est jamais simple, surtout quand les plus redoutables prédateurs se révèlent, eux aussi, capables d’émotions…

 

Chronique

Cela fait maintenant quelques mois que j’attendais ce moment où j’allais enfin pouvoir vous parler de « La Proie du Papillon » et ce moment est arrivé ! J’ai lu le roman dès réception tellement j’étais excitée à l’idée d’enfin découvrir cette histoire. J’avais tout d’abord été séduite par la couverture qui avait de suite attirée mon attention. 

J’ai donc attendue patiemment, guettant la moindre information sur la page de l’auteur et des éditions Pygmalion. A la révélation du résumé, mon envie a encore grandit ce qui n’a fait que confirmer ma détermination quant à la lecture de ce roman. 

L’histoire pourrait paraître simple, une cible a abattre, une manière peu orthodoxe pour remplir la mission…Mais lorsqu’il est question de sentiments les choses se passent rarement aussi facilement qu’on l’entend. En effet, Judith de Ringis à une ennemie, Annie Lauren, une de ses principale concurrente. Et elle est prête à tout pour arriver à ses fins ! Ce qu’elle veut ? Anéantir la vie de sa rivale !

Pour cela elle va faire appelle à une société secrète « Les fils d’Eros ». Leurs membres sont maîtres dans l’art de la séduction. Pour mener à bien sa mission elle va s’associer à Marco dit « Le Papillon ». Moyennant une énorme somme d’argent le mercenaire du coeur va accepter sa proposition…

Citation la proie du Papillon

Marco mènera-t-il sa mission jusqu’à son terme ? Judith obtiendra-t-elle l’anéantissement de celle qu’elle considère comme un vulgaire obstacle à son ascension professionnelle ?

12736114_617832221704464_2137689698_n

Mon dieu ! J’ai terminé ce roman sans voix ! On sent l’influence de Pierre Choderlos de Laclos et des « Liaisons dangereuses » dans « La Proie du Papillon », mais ne vous méprenez pas le roman de Stéphane Soutoul possède sa propre idendité qui m’a subjuguée du début à la fin. Je vais essayer de faire le tour de toutes les choses qui m’ont plu au travers de ces 416 pages de pur bonheur. 

Tout d’abord l’identité des personnages. Chaque personnage a été travaillé avec soin, que ce soit dans le caractère ou dans le physique. Judith, un des personnages les plus important du roman, cette femme de pouvoir qui véhicule une image parfaite, j’ai été fascinée par son intelligence et sa détermination. Dans sa vie tout est calculé au millimètre près, elle dirige un monde où les faux semblants et les trahisons sont de mise, au diable les dommages collatéraux du moment que ça sert sa cause. Son trait de caractère prédominant, Judith est une prédatrice dénuée de sentiments. Je n’ai pas pu me résoudre à la détester et pourtant vous verrez c’est une sacrée garce ! L’adage qui lui colle à la peau : « Garde tes amis près de toi et tes ennemis encore plus près ».

Marco Di Valto, dit « Le Papillon », le pilier du roman. Un personnage hors norme. le charme incarné, 1m90 de charisme, un regard pénétrant et troublant. Ce personnage complexe et énigmatique. J’ai aimé son attitude vis à vis de Judith. Il sait lui tenir tête, ce qui ne plaît pas du tout à Mme « Je dirige mon monde ». Pourtant ses deux là se ressemblent sur certains points…Je suis tombée sous le charme de Marco dès son apparition et ce sentiment n’a fait que s’accentuer au fil des pages. Complètement envoûtée par l’aura qu’il dégage. 

Les personnages de Carole et d’Annie pourraient être considérés comme des personnages secondaires, elles ont néanmoins un grand rôle à jouer dans notre histoire. Carole O’Brian riche héritière sert d’amie à notre Judith, une fidèle soumise qui vit dans son ombre. Et Annie Lauren, notre « Proie » est une femme charmante qui s’attire la sympathie de toutes les personnages qu’elle croise. Une jeune femme altruiste qui n’a pas eu une vie facile et qui pourtant se bat pour un avenir meilleur avec son fils de trois ans. Un modèle de vertue et de gentillesse. 

J’ai été stupéfaite par la précision des descriptions, tout au long du roman que ce soit les descriptions des lieux, des personnages, des émotions je n’ai eu aucun mal à m’imaginer les scènes dans ma tête dans les moindres détails. Aucunes fausses notes dans ce thriller sentimental où la tension ne désemplit pas du début à la fin. Et attention, les apparences sont parfois trompeuses. 

Il est vrai que je ne connaissais pas la plume de Stéphane Soutoul, je ne savais donc pas à quoi m’attendre avec ce roman. Je dois dire que j’ai rarement lu un roman avec une plume aussi riche. J’ai pense que si j’ai été séduite par le personnage de Marco c’est grâce à ce style enjôleur et précis et grâce au travail qu’il a fait sur ses personnages. Le style de Stéphane s’adapte en fonction des scènes, tantôt dramatique, tantôt sulfureux et même sarcastique. On sent le travail minutieux derrière ce roman, chaque mots choisis avec soin m’ont fait ressentir une foule de sentiments. Cette plume totalement addictive m’a fait vivre l’histoire comme si j’y étais, un choix audacieux dans le choix du narrateur, qui n’est autre que notre Judith ! 

Je me suis laissée porter par les mots de l’auteur sans réfléchir où ça allait me mener, j’ai juste profité de chaque minutes que j’ai passé avec Judith et Marco, des moments où la morale est mise à rude épreuve, des mots où la tension sexuelle a su me faire réagir mais surtout un moment de lecture très intense. Voici ce qui caractérise pour moi un COUP DE COEUR ! 

12746134_617831461704540_181045275_n

« La Proie du Papillon » est un véritable « Chef d’oeuvre », à mon sens il n’y a pas d’autre mot pour le qualifier. Je remercie Stéphane Soutoul pour ce merveilleux voyage littéraire, je le remercie aussi d’avoir réussi à me surprendre avec un final au combien innatendu ! 

Je n’ai jamais conseillé un roman autant que je conseillerai celui-ci ! C’est un thriller sentimental c’est un fait mais ne vous inquiétez pas mesdames, pas d’effusions de sang et de violence à outrance. Non non ici c’est suspense, manipulation affective et sensualité ! Je vais avoir du mal à me sortir Marco de la tête 🙂 Était-ce l’effet escompté Mr Soutoul ? Si tel est le cas alors le pari est réussi 🙂 Un roman qui laissera son empreinte dans mon année littéraire 2016. Un énorme Coup de coeur que je prendrai plaisir à relire encore et encore ! 

En bref, ce roman est une pépite ! Servi dans un écrin  magnifique, la finition du roman est parfaite et l’histoire que vous allez découvrir vous emmènera loin sur les chemins de la séduction, de la manipulation et des trahisons. Un thriller haletant où la sensualité s’insinuera tout doucement en vous. Jusqu’à vous séduire au plus haut point. Etes-vous prêts à succomber aux charmes du Papillon ? 

EXTRAIT

940855_485572181634662_4717358637542987003_n

PAL chronique

Chronique

En voilà un qu’il était franchement temps que je lise. Depuis que je l’ai dans ma PAL (merci à ma jumelle de me l’avoir offert ♥), j’ai envie de l’en sortir, mais je n’avais pas pas encore trouvé le temps entre les SP 😦 Quelle joie donc que ce soit ce titre qui fut victorieux des votes lors de notre RDV « Diminuons notre PAL ».

Une chose qui peut être perturbante, c’ets le fait qu’il n’y a pas beaucoup de dialogues. C’est vrai qu’au départ cela peut être gênant si l’on aime avoir du dialogue dans un livre, perso, cela ne m’a pas trop gênée donc tout va bien ☺

La proie du papillon, c’est l’histoire de Judith qui veut absolument que sa rivale soit éliminée (voir éradiquée), elle ne la supporte plus, elle doit disparaître. C’est alors que son « amie » Carole va lui parler d’une organisation qui pourrait l’aider à atteindre son objectif : Les fils d’Eros. Encore faut-il que sa demande soit acceptée, ce qui n’est pas gagné.

Un des fils d’Eros, Marco dit le Papillon, accepte ce contrat. Son but sera de séduire, entrer intimement dans la vie d’Annie et son fils Elvin. Lorsque celle-ci sera complètement sous son charme, il devra la détruire émotionnellement jusqu’à un dénouement funeste.

Marco est un homme qui fait se retourner les femmes, il est bien bâti, il est séduisant (canon même), cela devrait donc bien se passer.

Mais (ben oui forcément il y a un mais), tout ne se déroulera pas comme Judith l’a prévu. Marco va mettre pas mal de temps à « charmer » Annie, et Judith va elle aussi tomber sous le charme de ce prédateur, il faut dire qu’ils se ressemblent sur pas mal de points.

A certains moments, j’ai eu quelques doutes sur la véritable mission de notre Papillon, mais le talent de Stéphane nous fait tourner en bourrique, tout comme Marco fait tourner Judith en bourrique. On entre dans une spirale de destruction et auto-destruction dans lesquelles le lecteur plonge tête baissée jusqu’au dénouement final qui est bel et bien funeste. Mais attention les apparences sont souvent trompeuses !

Je ne peux que vous recommander de vous aussi plonger dans l’univers de notre Papillon et des fils d’Eros.

Je terminerai en disant simplement que ce fut un gros coup de coeur pour moi, j’espère qu’il le sera pour vous également ☺

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s