Marked Men #5 – Rowdy > Jay Crownover

marked-men,-tome-5---rowdy-879956-264-432

ÉditeurHugo & Cie

CollectionNew Romance

Date de sortie : 30 mars 2017

Liens d’achatAmazon

Après que la fille qu’il n’ait jamais aimé lui dit qu’il ne sera jamais assez bien, Rowdy St.James frappe la poussière de ses bottes et part vivre à la hauteur de son surnom.

Un garçon old school qui recherche après du bon temps et des bons amis, Rowdy refuse de prendre quelque chose au sérieux, spécialement quand cela vient du sexe opposé. Brûlé par l’amour il n’est pas prêt à donner sa confiance une nouvelle fois à une femme. Mais ça c’était avant que sa nouvelle collège n’arrive, un fantôme du passé qui soudainement le remet en question.

Salem Cruz a grandit dans une maison où il y avait trop de règles et pas de joie, un monde de malheurs qu’elle ne peut oublier. Mais une choses de son enfance est resté avec elle, le souvenir d’un gentil petit garçon aux yeux bleus qui habitait près de chez elle et qui était amoureux de sa petite soeur.

Maintenant le destin et un vieil ami les réunis et Salem est déterminé à lui montrer « qu’il était une fois, il avait choisi la mauvaise soeur ».

Une mission qui fonctionne parfaitement jusqu’à ce que la personne qui les lie ensemble apparaît, menaçant de les séparer pour de bon.


 Mon avis – Note : 5/5

Marked Men fait partie de ces sagas où j’attends chaque tome avec impatience. Et avec Rowdy et Salem je m’étais imaginé une histoire haute en couleur, et je ne m’étais pas trompée.

Avec ce cinquième tome, Jay Crownover nous pousse toujours plus loin dans la réflexion. Ici elle aborde de nouveau des valeurs qui me sont chères et elle a une façon impressionnante de nous faire comprendre ce qui est important dans la vie. Nos personnages ont de nouveau un passif fait de joies et de peines, d’amour et d’incompréhension. Les liens qui les unissent sont puissants même si nos personnages ont eu besoin de temps pour comprendre ce dont il était question.

Avant même de commencer je m’étais un peu mise dans le bain en relisant les dernières pages du tome de Nash, pour comprendre l’impact que le retour de Salem a eu sur Rowdy, ce moment où enfin en tant que lectrice, j’ai développé de l’intérêt pour son personnage quelque peu effacé. Rowdy a carrément sa place au sein de la grande famille des Marked Men, c’est un personnage masculin qui a un passé tumultueux, et Jay Crownover met en avant la notion d’amour avec son héros. Son passé avec Salem a laissé des traces, il a perdu la seule personne qui le comprenait, la seule qui savait qui il était.. La revoir après tant d’années c’est assez difficile à gérer pour lui, elle fait remonter toute une foule de souvenirs qu’il préférerait oublier. Surtout qu’elle n’est pas la seule sœur Cruz à l’avoir fait souffrir. Rowdy est-il prêt à pardonner ? Comprendra-t-il qu’il s’était trompé de sœur étant jeune ? 

Salem Cruz est une sacré nana, une héroïne qui trouve sa place dans ce milieu de mâle sexy et tatoué. Salem est une oeuvre d’art à elle toute seule, elle incarne la beauté parfaite, recouverte d’encre elle ose arborer un look rétro chic qui fera fondre le cœur de n’importe quel gros dur. Avec ses tatouages et son style vestimentaire elle expose fièrement celle qu’elle est, depuis qu’elle a pris sa vie en main, elle montre au monde extérieur qu’elle n’est pas prête à se faire marcher dessus, elle assoie son autorité en en mettant plein la vue aux gens. Et derrière cette façade se cache une jeune femme douce et aimante. Salem impressionne au premier abord mais elle n’est qu’une petite fille qui a dû grandir trop vite en faisant toutes sortes de choses pour s’en sortir. Salem est une battante et j’ai adoré son personnage, elle m’a vraiment plu dans chacune de ses réactions, dans chacun de ses doutes et espoirs. Elle un un bel exemple de courage et cela rend son personnage encore plus vivant.

Rowdy a réussi à me faire craquer, avec son style old school ! Hum je ne suis pas contre le fait de le rencontrer avec juste son jean taille basse et son chapeau de Cow Boy ! Et je ne vous parle pas de tout ce qui se trouve dans son boxer… Oulà je m’égare car ce n’est pas le plus important car Rowdy est juste trop attachant sans parler de son physique. Son histoire avec les sœurs Cruz est vraiment belle, il était jeune et perdu, et ces deux filles qu’il ne connaissait pas lui ont fait une place dans leur vie, mais à l’adolescence difficile de mettre des mots sur ses sentiments, amitié ou amour ? Les risques ou la sécurité ? Toujours est-il qu’à l’âge adulte il ne veut plus entendre parler d’amour et d’engagement, il ne veut plus jamais souffrir comme il a souffert en ouvrant son cœur, même si à l’époque rien n’était établi. Il va devoir gérer sa peur de l’abandon, mais sera-t-il prêt à prendre de nouveau le risque d’aimer ? Dans ce roman, Rowdy va être obliger d’affronter son passé, de remuer ses sentiments, de savoir ce qu’il veut enfin ressentir ou non, et l’auteure s’est employé à le rendre plus sûr de lui, elle a fait tout un chemin pour qu’il comprenne enfin que l’amour a plusieurs significations. Que l’amour se décline de plusieurs façons. C’est un premier aspect du roman que j’ai adoré !

On découvre les personnages secondaires avec plaisir, que ce soit Poppy, la sœur de Salem ou encore Sayer, que j’ai adoré mais dont je ne vous parlerai pas ^^ Zeb, le pote de Rowdy a déjà réussi à titiller mon esprit.

Jay Crownover aborde aussi un thème choc qui est la violence conjugale. J’ai trouvé qu’elle a su trouver le juste milieu pour que l’on comprenne le cercle vicieux qui s’installe dans une situation pareille. La violence physique et psychologique sont des fléaux dont il est difficile de se défaire, par crainte, par culpabilité…et tout un tas d’autres raisons. Elle aborde aussi la foi et la religion, j’ai trouvé cela très intéressant de voir le comportement de certaines personnes qui se réfugient dans leur croyance, quelles qu’elles soient. Cela peut-être un thème borderline pour certaines personnes mais j’ai trouvé qu’une fois de plus Jay Crownover ne s’était pas laissé piéger par la difficulté de maîtriser un tel sujet. Elle ne prend pas partie elle ne fait que mettre en scène des personnages grâce à des thèmes intéressants.

Mais sinon revenons en à mon avis, ai-je aimé ce cinquième tome ? Mais oui, j’ai passé un excellent moment avec Rowdy, Salem et toute la bande des Marked Men. On découvre une nouvelle histoire sur un nouveau couple tout en suivant le fil conducteur de la saga ce qui est très plaisant. L’intrigue est très riche en révélations, en rebondissements et en corps à corps torrides et c’est un mélange que j’adore car je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer.

L’auteure prépare déjà le terrain avec Asa et Royal pour le prochain tome, et Asa m’intrigue vraiment car son histoire est sombre et le duo qu’il va former avec Royal sera certainement très étonnant. Toute la grande famille évolue beaucoup aussi et j’adore toujours autant me plonger dans cet univers qui m’est totalement inconnu. La façon dont Jay Crownover nous dépeint ses gars est captivant, elle nous montre le monde du tatouage comme une grande famille, et j’aime le côté artistique qui s’y raccroche.

Rowdy et Salem forme un couple très torride et je dirais imaginatif ! Les scènes érotiques de ce tome sont très intenses, et j’avoue que les lire m’a donné quelques petites bouffées de chaleur, en même temps impossible de résister face à des scènes de ce genre.

Alors qu’elle était occupée à faire glisser son poing de bas en haut et de haut en bas le long de ma queue, j’ai reculé suffisamment pour glisser ses jambes hors de son pantalon élastique et qu’elle ne soit plus que peau douce et dorée, yeux noirs et cheveux bruns décoiffés. J’aimais les touches de couleurs qui décoraient son corps, et j’adorais le fait qu’elle porte sa vie comme des badges, imprimés artistiquement sur son corps. J’adorais le fait que quand je la touchais, quand je posais les mains sur ses tatouages, c’était comme si nos couleurs se fondaient ensemble. Nous devenions un tableau géant de teintes tourbillonnantes et de peau brûlante. Elle était une oeuvre d’art parfaite, de bien des façons.

En bref, ce fut une nouvelle fois un régal de retrouver les Marked Men. Jay Crownover arrive toujours aussi bien à m’accrocher à son univers passionnant et le duo Rowdy/Salem m’a séduit de bien des façons, chacun à leur manière, chacun pour leur façon d’avoir mené leur vie et leur façon d’assumer leur personnalité hors du commun. Dans ce tome, l’auteure mène encore son histoire d’une main de maître grâce à des thèmes extrêmement bien gérés. Elle joue habilement avec les émotions de ses lecteurs en les entraînant dans un univers où la famille ne se limite pas aux liens du sang, dans un univers artistique et sexy qui vous divertira tout autant qu’il vous fera réfléchir. Marked Men est vraiment une de mes sagas préférée du moment et Rowdy n’a fait que confirmer mon addiction ! 

Extrait

Mon nouveau patron était un beau gosse. Son associé aussi. Sérieusement, ils auraient dû se faire prendre en photo pour un calendrier de beaux mecs tatoués et percés de Denver. Ils m’ont aussi observée attentivement. Ils regardaient mes tatouages, pas de façon lubrique ou flippante, mais pour voir si je connaissais la différence entre du bon et du mauvais travail. J’ai dû réussir l’examen, car la toute petite blonde avec son bébé et du caractère m’a souri et leur a dit de m’embaucher. Monsieur Sexy avec les flammes sur le crâne, Nash – que j’ai reconnu tout de suite, rien qu’à ses yeux – m’a proposé le poste. Bien entendu, j’ai accepté.

Je remercie Déborah et Marion des éditions Hugo & Cie pour leur confiance et ce service presse. 

Mon avis sur [Marked Men #1 – Rule] – ICI

Mon avis sur [Marked Men #2 – Jet] – ICI

Mon avis sur [Marked Men #3 – Rome] – ICI

Mon avis sur [Marked Men #4 – Nash] – ICI

Une réflexion sur “Marked Men #5 – Rowdy > Jay Crownover

  1. Pingback: Marked Men #6 – Asa > Jay Crownover | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s