Nouvelles

Un homme de parole > Jérémy Semet

105683892Auteur : Jérémy Semet

Editeur : L’ivre-book

Le livre ICI

Le soir du réveillon de Noël, tout est calme dans le manoir de Falmacres.

Devenu vieux, Charles Gunst est le seul à se souvenir des événements tragiques qui ont secoué sa famille bien des années auparavant.

Le secret tapi au fond du puits est toujours vivace et il réclame son dû. Or, Charles a toujours été un homme de parole.

Entre émotion et horreur, entre fantastique et légendes oubliées, nombreux sont les chemins empruntés par Jérémy Semet pour nous faire ressentir des frissons de peur et d’angoisse, mais à tous les coups, les voies sont toutes tracées.

 

avisCharles Gunst descend dans son sous-sol pour préparer les décorations de Noël, en effet il avait fait une promesse à sa femme, celle de toujours décoré le salon pour les fêtes de fin d’année. C’est alors qu’il tombe sur un vieux costume de père noël. Violemment ça lui remémore les événements qui se sont déroulés bien des années auparavant, alors qu’il n’avait que neuf ans pour être exact. Des événements tragiques et angoissants.

 

L’intrigue commence ici, Charles, neuf ans joue dans son jardin, il s’amuse dans la neige et découvre une large pierre carré qui attire particulièrement son attention. Manfred, l’homme à tout faire lui a bien dit de rester tranquille, de ne pas faire de bêtise et de faire attention au vieux puits…mais Charles n’en fera rien, sa curiosité est bien plus importante et il a trop envie de savoir ce que renferme ce puits ! 

Que va t-il se passer au fond de ce puit ? Qu’adviendra t-il de Charles ce soir la ?

 

Jérémy Semet à un style d’écriture très fluide, la nouvelles est très courte et se lit très facilement, j’ai vraiment été dedans dès le début, il y a du mystère, de l’angoisse, on a vraiment envie de voir où l’auteur souhaite nous emmener. On est vraiment dans un conte de Noël lugubre. Pourtant la nouvelle n’a pas su retenir mon attention jusqu’à la fin. Je m’explique, je m’attendais réellement à avoir des frissons du début à la fin, toute la première partie de la nouvelle est vraiment angoissante, tout est bien décrit, les lieux, les bruits, ce que ressent Charles et dans la seconde partie de la nouvelle je n’ai pas ressenti les mêmes sensations en lisant.

La fin ne se laisse toutefois pas deviner et est plutôt surprenante.

 

C’est tout de même une nouvelle très agréable à lire, l’auteur à vraiment une très belle plume et on sent que ce style de lecture fait partie intégrante de son univers. Je pense même que je vais lire une autre de ses nouvelles plus longue pour découvrir tout le talent de cet auteur.

 

Je remercie « L’ivre-book » et l’auteur  pour ce service presse et leur confiance.

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s