Notes Noires > Pam Godwin

notes-noires-885094-264-432

ÉditeurHugo & Cie

CollectionNew Romance – Blanche

Date de sortie : 9 février 2017

Liens d’achatAmazon – Numilog

Un conte sensuel sur l’éveil amoureux et l’éducation érotique d’une jeune élève par son professeur de piano.

Émeric Marceaux est un fils prodigue et un célèbre pianiste qui enseigne avec ferveur et fermeté à de jeunes élèves triées sur le volet.

Autoritaire, raffiné, secret, directif, insaisissable et impitoyable, il envoûte ses élèves toutes amoureuses de lui.

L’une d’elle, Ivoire Westbrook, a intrigué le maître qui l’a choisie pour en faire son oeuvre érotique malgré l’interdit qui pèse sur leur passion.

Souple et solide, réfléchie et naïve, douce et réceptive, Ivoire porte les stigmates des viols et abus qu’elle a subis et dont son maître veut la débarrasser en la poussant toujours plus loin sur les chemins du plaisir.


Mon avis – Coup de Cœur ! 

Ce roman, j’ai de suite eu envie de le découvrir, d’une part grâce à cette couverture qui est juste sublime et qui illustre à merveille l’histoire et d’autre part parce que j’aime beaucoup les romances des éditions Blanche.

Je tiens tout de même à mettre en garde les lectrices peu habituées du genre érotique car ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains et pour l’apprécier à sa juste valeur il faut faire preuve d’ouverture d’esprit.

Pam Godwin nous livre là une ode à la sensualité, à l’amour et l’affranchissement de toute morale. Dans ce roman, elle traite des sujets très sensibles tels que le viol, la prostitution ainsi qu’une sexualité peu conventionnelle.

Ivory Westbrook, 17 ans, n’a plus rien d’une petite fille, son innocence lui a été volée il y a des années et la seule chose qui la maintient en vie c’est sa passion pour la musique, elle étudie dans la prestigieuse école « Le Moyne Academy » grâce à son père et elle a de grandes ambitions pour son avenir, elle vise haut et son but c’est d’intégrer le plus grand conservatoire de musique, « Leopold ». Pour survivre dans son monde de pauvreté, elle n’a d’autre choix que de monnayer son corps, en s’enfuyant dans son monde intérieur fait de mélodies, pour oublier l’horrible vérité qu’est sa vie. Ivory porte les stigmates de son passé et de son présent, elle a une relation conflictuelle avec sa sexualité car elle ne sait plus distinguer le bien et le mal à cause de tous les abus qu’elle a subit. Et c’est hélas la seule façon qu’elle a de s’en sortir dans certains aspects de sa vie. Mais sa rencontre avec son professeur Emeric Marceau va bouleverser tout son univers.

Emeric Marceau est un personnage masculin envoûtant. Pam Godwin a su le rendre charismatique et il incarne à la perfection le Maître. Son autorité transparaît à travers son regard et son attitude raffinée et très secrete. Dès le premier regard qu’il échange avec Ivory, il a le vertige, son univers à lui aussi bascule. Sûr de lui, il va confronter Ivory à son autorité en tant que professeur mais aussi en tant que dominant et la jeune femme est très réceptive, une soumise née qui a soif d’obéissance. J’avoue que j’ai eu un peu peur, peur qu’il ne la pousse trop loin, peur qu’il ne la brise plus qu’autre chose et pourtant leur duo est magnétique et ensorcelant. Il faut dire que Pam Godwin use d’un vocabulaire et d’un style très poétique pour nous emporter dans sa symphonie sensuelle et érotique.

Nos deux héros sont parfaits dans le rôle que l’auteure leur a attribué. Elle a pris le temps de nous les décrire avant de réellement débuter leur relation, j’ai apprécié que le sexe n’intervienne pas de suite entre eux, au vue du passé d’Ivory, l’auteure a brodé son histoire avec intelligence et beaucoup de tact pour que ses lecteurs puissent être à même de comprendre l’alchimie qu’il y a entre nos personnages.

Les personnages secondaires apportent de la profondeur au récit, nous transmettant d’autres émotions et nous permettant de comprendre nos deux héros.

Ce roman se démarque vraiment de par son thème central, qui est la musique, elle illustre de bien des façons la relation d’Ivory et Emeric. C’est déjà leur premier point commun, ils vivent tous les deux pour vibrer avec les mélodies qu’ils interprètent au piano. Cela a été une façon pour notre héroïne de survivre a tout ce qu’elle a subit depuis des années.

L’interdit constitue aussi une composante importante dans ce roman, la relation de nos héros est immorale, interdite, et pourtant l’interdit rend tout cela plus excitant, plus vivant et vibrant. Mais les enjeux sont de tailles, que ce soit pour Ivory ou pour Emeric. Ils se mettent tous les deux en danger pour vivre leur idylle clandestine. La beauté de leur amour est sans limite, bien au-delà de ce que nous connaissons ou ne connaîtrons jamais. L’intrigue aurait pu être assez plate et pourtant toutes les composantes qui interviennent dans le scénario de l’auteure enrichissent vraiment le récit. J’ai été agréablement surprise par la complexité du dénouement et des rebondissements. L’intrigue prend un tournant très intéressant, un brin pervers et machiavélique, ce qui s’intègre à merveille dans cette histoire.

[Notes Noires] est un roman sombre et lumineux. Certains passages sont très durs, et je ne vous parle pas des relations sexuelles entre Ivory et Emeric qui elles sont magnifiques et pleine d’émotions. Non Pam Godwin aborde des thèmes qui vous prendront aux tripes, vous ne pourrez pas rester indemnes à la lecture de ce roman, et l’espoir est toujours là pour faire la balance entre toutes les émotions qu’elle nous transmet.

Nous sommes bien dans un récit ÉROTIQUE, les relations de nos héros sont peu conventionnelles, elles ne seront pas comprises de tous les lecteurs, surtout avec le passif de l’héroïne, et pour ma part j’ai exactement saisie ce que l’auteure voulait nous transmettre. Ivory va trouver son Maître en Emeric, avec lui, elle va comprendre bien des choses sur elle-même, sur son corps, sur ses envies et ses peurs. Elle va faire la paix avec son passé et avec les choses qu’elle a dû faire pour s’en sortir. Les scènes érotiques sont très chaudes, sensuelles et imagées. Les métaphores plongent le lecteur dans une symphonie sensuelle, grisante et sans limite. Si Emeric pousse Ivory dans ses retranchements, il en sera de même pour vous chères lectrices, préparez-vous notre héros est très convaincant dans son rôle de Maître et vous aurez peut-être envie de vous laisser porter par la mélodie entêtante de leur corps à corps langoureux.

En bref, [Notes Noires] est un beau coup de coeur ! Dès les premières pages j’ai été envoûtée par la plume de Pam Godwin. Je savais que le récit serait très original et érotique, je n’en attendais pas moins d’ailleurs. J’ai été agréablement surprise par l’histoire d’Ivory et Emeric, je me suis laissé allée à vivre leur amour à travers la plume poétique et musicale de Pam Godwin. L’érotisme est poussé à son paroxysme sans aucune vulgarité, tout est dans un contexte particulier optimal pour l’éveil des sens. L’auteure tire son épingle du jeu en nous narrant une romance interdite sur fond de bdsm au rythme envoûtant de la musique qui guide Ivory et Emeric toujours plus loin vers la passion.

Ouvrir la première page de [Notes Noires] c’est se laisser glisser vers l’interdit, c’est découvrir une histoire magnifique au-delà de la noirceur, c’est la passion qui brise les tabous…


Extrait

Nom d’un cunni ! Une expression comme « incroyablement mignon » banalise l’impression qu’il me laisse. Ouais, le premier survol est un éblouissement, mais il n’y a pas que son charme. Il y a sa présence, la confiance en soi et l’autorité qui se dégagent de lui et me laissent toute chamboulée, le souffle coupé, et qui me font vraiment quelque chose tout au fonde moi.

Merci à Déborah et Olivia des éditions Hugo & Cie pour leur confiance et ce service presse. 

 

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s