Effet de Vague – Saison 3, épisode 1 : Save You > Jana Rouze

51674wQpOYL

ÉditeurEditions Addictives

Date de sortie : 20 avril 2017

Liens d’achatAmazon – Google Play – iTunes

Matt Garrett, c’est zéro émotion.
D’énormes moyens.
Aucune morale pour les utiliser.

En affaires, s’il n’y a pas de danger, un Guerrier comme lui ne fait pas la guerre.
S’il n’y a pas d’enjeu, Matt Garrett n’agit pas.
Si le but n’est pas atteignable, il n’engage pas ses troupes.

Alors que la passion embrouille tout, que les siens sont menacés, que l’ennemi se sert de son intimité pour l’affaiblir, la folie est de croire que l’homme sans émotion ni morale va se comporter de la même manière qu’un autre.

Mais qu’en sera-t-il quand les événements l’amèneront à endosser un nouveau rôle ? Un rôle pour lequel le Guerrier n’est pas du tout préparé…

***

L’ultime saison de la série !
Save you Épisode 1 sur 3.


Mon avis – Coup de Cœur

C’est avec émotion que j’ai commencé cette saison 3, il faut dire que Jana Rouze a le chic pour nous servir des fins de saison épiques. J’étais clairement au bout de ma vie quand j’ai terminé le tome précédent.

Comme à chaque fois, les rebondissements de dernières minutes m’ont bouleversée, je me suis tellement attachée à Alex et à Matt que chaque obstacles qu’ils rencontrent me retournent comme si cela arrivait vraiment. Ça, c’est l’effet « réalité » de la plume de l’auteure, son style est tellement précis et imagé qu’on a l’impression d’y être. 

J’étais pleine d’appréhension en commençant cet épisode, je savais que l’histoire prenait un tournant plus sombre, et avec Jana je m’attendais à tout ! Le cœur battant j’ai repris l’histoire là où nous l’avions laissé, l’angoisse me tenaillant car je ne savais pas du tout ce qui était arrivé dans cette église au Kivu… Mon esprit avait imaginé je ne sais combien de scénarios, tous plus dramatiques les uns que les autres, et oui j’ai aussi une imagination très fertile, mais je n’étais pas préparée à l’intensité de ce premier épisode. Jana Rouze augmente encore d’un cran la tension dans cette suite. 

Le titre de ce premier épisode, [Save You], n’aurait pas pu être mieux trouvé. Mais qui faut-il sauver ? Le Guerrier ? Ou Civilité ? La tension est à son maximum. Drajko a été démasqué ainsi que ses vils intentions, et je peux vous dire que l’intrigue va vous emmener hors des sentiers battus. Jana Rouze est une auteure pointilleuse et exigeante avec elle-même et cela se sent dans son récit car tout est millimétré, rien n’est laissé au hasard et elle nous livre une histoire inédite, incomparable et unique.

Si le côté thriller s’intensifie, la relation de nos héros n’est pas en reste. Et après les derniers événements, Alex ressort avec un sérieux traumatisme psychologique, elle qui était si forte pour être aux côtés du Guerrier. Elle qui pouvait gérer d’aimer pour deux. Quand est-il maintenant ?

Cet épisode marque un tournant dans la saga. Les masques tombent. Matt se retrouve exposé aux yeux du monde, ses secrets livrés en pâture aux journalistes. Pour préserver Civilité, il va s’ouvrir davantage pour qu’elle comprenne qu’entre elle et lui c’est l’évidence même. Que maintenant il ne la laissera plus s’enfuir, jamais.

Le récit se veut plus sombre mais aussi beaucoup plus intense psychologiquement. L’auteure met en lumière des thèmes coup de poing. Ce qu’Alex a vécu au Kivu l’a transformée, elle a été atteinte et marquée psychologiquement. C’est une nouvelle composante qui rend son personnage imprévisible, plus mâture aussi et de ce fait, je l’admire encore plus de démontrer autant de force de caractère, partager la vie du Guerrier c’est une lutte acharnée et elle mène le combat de front !

Matt, quant à lui est encore plus imposant, plus protecteur, plus possessif ! Si si je vous assure que c’est possible ! Il est intransigeant en ce qui concerne la protection d’Alex, il se sent coupable de ne pas avoir été là pour la protéger, mais il est conscient d’une chose, il la chérira jusqu’à la fin de ses jours, si elle lui en donne les pleins pouvoirs. Le Guerrier est un personnage que Jana Rouze a choyé, comme si en le façonnant elle lui donnait tout l’amour dont il a manqué étant enfant, elle le détaille si bien que ça en devient troublant. Matt est une force de la nature, qui a survécu à de nombreuses batailles, mais remportera-t-il celle-ci ? Avant il n’avait rien à perdre…

L’alternance de point de vue est toujours aussi appréciable, nous avons aussi le point de vue de Rob, le frère de Matt, ce qui nous apporte une dimension différente à l’histoire. C’est un réel plus de savoir ce qu’il pense.

Les personnages secondaires s’étoffent encore, prennent naturellement leur place dans ce scénario magistral. L’auteure arrivent à mettre en scène un grand nombre de personnage sans jamais perdre le lecteur et ça c’est vraiment une chose que je voulais relever car cela m’est déjà arrivé dans certains romans de ne pas réussir à remettre les personnages dans leur rôle. L’entourage de nos héros est très éclectique, autant de personnalités qui sauront vous tenir en haleine tout au long des pages. Des personnages que vous allez aimer, d’autres que vous allez détester !

Le sexe dans le début de cette saison 3 est INDISPENSABLE ! Souvenez-vous que c’est la seule façon pour Matt de ressentir des émotions, les seules qu’il s’autorise à ressentir. Grâce au sexe il canalise bon nombre de sentiments, et cette thérapie sexuelle s’applique aussi à Civilité. L’érotisme renforce la noirceur du récit, que ce soit dans le passé du Guerrier ou dans son intimité avec Alex. Les scènes sont puissantes, toujours guidées par cette énergie sexuelle qui émane de nos héros, Jana Rouze ne se contente pas de vulgaires étreintes sans signification, la communication de nos héros passent par le sexe, le moyen de se dire des choses sans avoir à les prononcer. Le moyen d’apaiser certaines tensions. LA scène fatidique de ce tome est tellement importante, elle représente tellement de choses peur eux que l’auteure ne pouvait pas faire l’impasse dessus. Elle concorde à merveille avec la personnalité de Matt, j’ai été grisée par ce passage. D’une part, parce que Jana Rouze est douée pour écrire des scènes à vous retourner les sens et d’autre part parce qu’elle a réussi à y mettre toute l’émotion et la signification que cela a pour nos héros. C’est une scène choc qui ne laissera pas les lectrices indifférentes, elle marquera les esprits de façon magistrale, car l’auteure ose et en  impose ! L’excitation est de mise bien évidemment, ne soyons pas langue de bois ^^

En bref, et parce qu’il faut conclure, ce premier épisode est fort. C’est de l’inédit dans le genre, c’est juste hallucinant. J’ai été captivée du début à la fin, j’ai bu avec avidité les mots de l’auteure, les rebondissements sont si surprenants et bien orchestrés que j’ai eu l’impression d’être absorbée par l’histoire, on a vraiment l’impression de suivre un film sur grand écran. Et ce Cliffhanger de fin est juste à couper le souffle. Je m’étais posé énormément de questions au fil des pages, émis des suppositions et j’ai été choquée à la lectures des dernières lignes ! Merci à Jana Rouze pour son superbe talent, je n’en reviens toujours pas !

Effet de vague saison 3 c’est sulfureux, sombre et addictif ! Et j’en redemande ! 


Extrait

Sa confession est énorme venant d’un homme aussi fier et prudent que lui. Car c’est la preuve qu’il peut plier pour moi, et surtout, qu’il m’autorise à l’aimer. Matt Garrett ne sera jamais un homme ordinaire. En me livrant son enfance, je l’entrevois mieux à présent. Il n’ aucune pitié pour lui-même, aucun misérabilisme, et je dois tout faire pour garder mon regard sur lui à hauteur du sien, sinon il est clair qu’il me fermera sa porte.

Sauf qu’à présent son univers est mon univers.

Je remercie Carole et les éditions Addictives pour leur confiance et ce service presse. 

Mon avis sur [Effet de Vague #1] – ICI

Mon avis sur [Effet de Vague #2] – ICI

3 réflexions sur “Effet de Vague – Saison 3, épisode 1 : Save You > Jana Rouze

  1. Superbement bien commenté. Je suis fan de Jana et de sa « Vague » depuis ses debuts et je retrouve dans votre avis tout le ressenti qui m’a percutée (et c’est un euphémisme), tout au long de la lecture d’Effet de Vague. Moi non plus je n’en reviens pas d’une telle maîtrise pour un premier romans.
    Je suis abonnée à votre blog depuis peu et j’aime beaucoup vos commentaires qui me paraissent être analysés finement.
    bonne continuation.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Les incontournables #21 | Le monde enchanté de mes lectures

  3. Pingback: Effet de Vague – Saison 3, épisode 3 : Love You > Jana Rouze | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s