Jeunesse·Thriller/Policier/Polar

Stabat Murder > Sylvie Allouche

Stabat murder

EditeurSyros

BrochéICI

KindleICI

Comment Mia, Matthis, Sacha et Valentin, quatre jeunes pianistes, étudiants au Conservatoire national de musique de Paris, ont-ils pu disparaître sans laisser de trace, à un mois d’un concours international ? Ont-ils, sous la pression, décidé ensemble de tout plaquer ? Impossible, d’après les familles interrogées sans relâche par Clara Di Lazio. S’agit-il d’un enlèvement ? La commissaire, réputée coriace, a l’intuition terrible que dans cette enquête, chaque minute compte…

4 etoiles.png

Stabat Murder nous plonge dans l’univers de la musique. Quatre ados de grands talents pratiquant le piano au conservatoire, s’entraînent sans relâche pour préparer le concours international. Un concours de haut prestige qui a tendance à booster la carrière de celui ou celle qui le remporte. Un prestige tant convoité et dont tout musicien rêve.
Mia, Matthis, Sacha et Valentin ne vivent que pour la musique et pour rien au monde ils ne louperaient un cours de piano avec le professeur. Surtout avec le concours qui approche à grands pas.
Alors c’est d’autant plus troublant que le même jour les quatre élèves manquent à l’appel pour leur cours de piano individuel.
Est-ce une fugue à cause de la pression imposée par l’approche du concours ? Est-ce une petite virée entre copains et qu’ils n’auraient pas vu le temps passer ? Où est-ce un kidnapping ?

Un thriller agréable, que l’on prend plaisir à découvrir au fil des pages et d’où l’intrigue est bien menée et assez captivante pour que l’on s’y intéresse et que l’on ai envie de savoir ce qui c’est passé, et surtout comment tout cela va se terminer, mais pas si haletante. C’est un thriller léger, doux, sans violence et c’est ce qu’il faut puisque le public concerné est un public jeune.

Concernant les personnages, on n’en apprend pas beaucoup plus sur Mia, Matthis, Sacha et Valentin mis à part ce que l’on sait déjà, que tous les quatre vivent pour le piano. « Ils respirent piano, ils parlent piano et ils mangent piano ». On suit principalement cette affaire grâce à la commissaire Di Lazio, qui prend cette enquête très à coeur, et qui fera tout son possible pour retrouver ces ados coûte que coûte.

J’ai aimé la narration qu’a utilisée l’auteure, impliquant les différents points de vue. Dans un premier temps, l’angoisse, la suffocation des ados dans cette pièce qui est plongée dans l’obscurité. Ensuite dans un second temps, le point de vue de la commissaire et de son équipe sur cette affaire qui semble compliquée, souvent infructueuse et menant à des impasses.
De plus, le fait que les chapitres soient courts et qu’ils alternent entre les différents points de vue, cela donne un très bon rythme au récit, ce qui permet de ne pas s’ennuyer.

En bref, un huis clos super sympa, idéal pour mettre un pied à l’étrier aux jeunes lecteurs dans ce genre littéraire.

coup de coeur

Quel livre, un thriller poignant dès le début.

Il y a 4 jeunes, Mia, Matthis, Sacha et Valentin. 4 fous de la musique et surtout de piano. Ils sont tous au Conservatoire national de la musique. Ils sont à 1 mois du grand concours, où tous les 4 sont inscrits. Jusqu’au jour, où, tous les 4 disparaissent en même temps.

Leurs familles respectives font tous à la police mais pas au même endroit ni à la même heure. Mais la commissaire qui va prendre en charge l’affaire va comprendre que ces jeunes ont la même passion, la musique.

L’auteur nous embarque dans cette histoire de fous et de suspense. Où sont ces 4 jeunes et surtout pourquoi les avoirs enlevés ?

Elle nous parle de chaque enfant et chaque parent un par un. On part dans une superbe intrigue où on reste en haleine jusqu’au bout. Je n’ai pas réussi à le lâcher. Je voulais absolument savoir LE pourquoi et surtout QUI les avaient enlevés ?

Je n’ai pas du tout été déçu par ce roman. Alors un conseil, courez le lire.

5-5

Pourquoi ai-je voulu découvrir ce livre ?

Premièrement, la couverture. Bien que simple, je la trouve superbe, en la voyant, on comprend tout de suite que cette histoire concerne principalement quatre personnes, et que nous serons dans le domaine de la musique. De plus, le piano est un des instruments que j’ai toujours voulu apprendre, les sons qui sortent de cet instrument me fascinent. Il était donc impensable que je ne veuille pas lé découvrir.

Ensuite, il y a le nom de l’auteure. Un nom que j’ai découvert il y a peu de temps au hasard de ma navigation sur le net. Je savais qu’elle avait déjà d’autres parutions récompensées par des prix, c’est forcément que sa plume vaut d’être connue et lue, non ?

Quant au résumé, OK, j’avoue que je ne l’avais même pas lu, les deux points précédents suffisaient à ce que je veuille lire ce livre !

Honnêtement, même sans rien vous révéler de l’histoire, je peux vous certifier que Sylvie Allouche mérite amplement d’être connue et récompensée, tous les amateurs de thrillers bien ficelés devraient découvrir « Stabat murder ». Après avoir lu celui-ci, je n’ai qu’une envie, m’aventurer dans les autres parutions de l’auteure.

« Stabat murder » est mon baptême, un baptême réussi et une très belle découverte.

Je terminerai en vous donnant une petite citation que je trouve magnifique et tellement bien adaptée à la fin du cauchemar qu’auront vécu Sacha/Valentin/Mia et Matthis :

« Si les blessures faites à l’âme ne guérissent jamais, la musique, comme un baume, se pose doucement sur les cœurs. »

Ainsi termine mon avis, ainsi que ce thriller qui est à découvrir.

Merci à Audrey et à Lp Conseils pour leur confiance et pour ce service presse

Un commentaire sur “Stabat Murder > Sylvie Allouche

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s