Romans

Et pourtant, tu étais ma maman > Catherine Barneron

9782352879909-001-G-220x355.jpeg

Editeur : Archi poche

Broché : ICI

Date de sortie : Avril 2017

Bien qu’heureuse chez son parrain et sa marraine, Cathy rêve de connaître ses vrais parents.
À six ans, à la sortie de l’école, une femme qui se présente comme étant sa mère l’emmène chez elle. Cathy ne peut croire au miracle que quelques heures car, dès l’arrivée dans sa nouvelle maison, l’enfer commence pour elle.
Pendant six années, elle sera humiliée, torturée mentalement et physiquement. Esclave de sa mère et de ses frères et soeurs, jouet sexuel du compagnon de sa mère, elle n’a d’autre choix que de se taire. Elle devra sa survie à la Ddass, qui la place à l’âge de douze ans.
Adulte, Cathy a décidé de briser le silence. Elle est retournée sur les lieux de ses années d’enfance, afi n de résoudre l’énigme de sa naissance.
Récit d’une enfance humiliée, ce témoignage vrai et bouleversant est une leçon de courage. Et un cri pour demander justice.

5

J’adore lire des romans sur des histoires vraies, mais alors celle-ci te laisse sur une belle peur pour cette enfant.

Cathy est une jeune fille de 6 ans quand sa vie bascule. Elle vit avec son parrain et sa marraine, et un jour, sa mère et son père viennent la chercher à la sortie de l’école. Mais pour Cathy, la joie de les revoir ne va pas durer très longtemps.

Elle va apprendre à vivre avec sa mère qui va la martyriser, la battre, la maltraiter, son père qui fera pareil, même pire. Ses frères et sœurs seront là et rigoleront de la voir si rabaissée.

Comment peut-on faire ça à un enfant.

Etant adulte, Cathy veut savoir ce qu’il s’est passé. Elle va tout faire avec l’aide de son mari, de retrouver les gens qui ont été près d’elle pendant son enfance. Et surtout, elle veut savoir, mais avoir des réponses.

J’ai eu envie de pleurer, j’été super triste de lire un livre pareil. Cette enfant a été battue, torturée pendant des mois, même des années sans que personne ne veuille faire quelque chose. C’est bien dommage que dans ces années-là, les placements était pas comme maintenant.

Un livre qui m’a tenu en haleine tout le long, je voulais savoir si cette pauvre fille allait s’en sortir et surtout dans quel état. J’aurais été à la place de Cathy, j’aurais fait comme elle, tapé à toutes les portes pour savoir et avoir des réponses.

Merci à Audrey et LP Conseils pour ce service presse et leur confiance.

4 commentaires sur “Et pourtant, tu étais ma maman > Catherine Barneron

  1. Bonjour,
    Votre m’a beaucoup émue dans la description des faits j ai reconnue plus qu une partie de m vie!!
    J espère pouvoir échanger avec vous pour savoir comment réussir à ne pas oublier mais juste à vivre avec.
    Cordialement

    Aimé par 1 personne

  2. vous allez peut être m’éclairer… mais dans l’épilogue il fait mention qu’elle aurait assassinée son mari, est ce Gille qui l’a aidé tout au long de son parcours où un premier mari ?

    Aimé par 1 personne

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s