Guérilla Social Club > Marc Fernandez

guerilla-social-club-878680-264-432

ÉditeurPréludes

Lien d’achatAmazon

Deux hommes disparaissent à Madrid. Un autre à Paris et une femme à Buenos Aires. Chaque fois, le même scénario : les victimes sont enlevées et leur cadavre retrouvé mutilé. Toutes ont aussi un passé commun : leur combat contre les dictatures d’Amérique latine dans les années 1970 et 1980.

Parmi ces disparus figure l’un des amis du journaliste madrilène Diego Martín. Il décide de se pencher sur cette affaire pour son émission de radio, aidé par la détective Ana Durán, sa complice de toujours, et par l’avocate Isabel Ferrer.

Une enquête de tous les dangers qui va les mener de l’Espagne à l’Argentine en passant par le Chili, et les obliger à se confronter aux fantômes de l’Histoire. Ce qu’ils découvriront fait froid dans le dos, car, quarante ans après l’opération Condor, le rapace continue de voler.


L’avis d’Alouqua – Note 5/5

« Guérilla Social Club » est le genre de livre qui vous marque, qui vous laisse une trace indélébile, mais surtout qui vous retourne et ne vous lâche pas, lorsque vous le commencez, vous êtes obligé de continuer. Vous avez beau vous dire que vous le poserez après tel chapitre, lorsque la fin de celui-ci arrive, vous enchainez encore et encore !

Avec tout ce que j’avais pu lire sur « Mala Vida », le premier livre de l’auteur, j’avais envie de découvrir son univers, de m’imprégner moi aussi de ses mots. En fin de lecture, je regrette de ne pas avoir lu « Mala Vida », mais je vais remédier à cela prochainement, c’est garanti !

Des personnes qui ont vécus l’horreur contre la dictature, qui ont fui leur calvaire, qui pensent pouvoir enfin vivre tranquille. Et pourtant, des décennies après les faits, leur passé les rattrape. N’ont-ils pas mérité que la vie les laisse un peu tranquille ? Diego Martin, journaliste, va enquêter, mais l’affaire va prendre une ampleur et des dimensions internationales très rapidement.

Chaque pierres soulevées les mèneront à plus d’horreur, les rapprocheront du danger qui les entoure, parfois de très très près. Quand les horreurs du passé vous rattrapent dans votre présent, les conséquences peuvent être meurtrières et désastreuses. C’est ce que vont vite comprendre Diego, David, Ana et Isabel.

Une histoire poignante qui vous coupera le souffle à plusieurs reprises, dont vous ne sortirez pas indemne, vous tremblerez à mesure que l’enquête avance, et pourtant vous ne pourrez lâcher votre livre avant la dernière page grâce au rythme relativement soutenu par l’auteur.

Préparez votre estomac, il va se retourner. Préparez votre mouchoir pour vous épongez car vous aurez droit à quelques sueurs froides. L’effet « Marc Fernandez » est immédiat et vous en redemanderez, effet garanti !

Merci à Anne et aux éditions Préludes pour leur confiance et ce service presse. 

2 réflexions sur “Guérilla Social Club > Marc Fernandez

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #2 | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s