Butterfly Dreams > A. Meredith Walters

9782280369695

ÉditeurHarlequin 

Date de sortie : 10 mai 2017

Lien d’achatAmazon

Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien. C’est là qu’elle rencontre Beckett.

Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade.

Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ?

Une bouleversante histoire d’amour et d’espoir.


Mon avis – Note 4,5/5

Je pense que comme toutes les lectrices ce qui m’a donné envie de découvrir le roman c’est sa sublime couverture. A la lecture du résumé, je m’étais imaginé pas mal de choses avant même de tourner la première page, et je dois dire que j’ai été agréablement surprise de la teneur du récit. Ce qui m’a étonné c’est que grâce à Corin, l’héroïne très particulière,  ce roman est bourré d’humour malgré le côté très sérieux de l’intrigue.

Cette romance est vraiment très originale de par la personnalité de Corin, l’héroïne. C’est une jeune femme hypocondriaque, elle a une peur panique de la mort et chaque jour est une épreuve pour elle. A chaque symptôme un peu inquiétant elle file chez son médecin en pensant que l’on va lui annoncer le pire. Sa nouvelle névrose ? Elle est persuadée qu’elle a un problème cardiaque, elle va donc intégrer un nouveau groupe de soutien. C’est à une réunion des « Cœurs rapiécés » qu’elle va faire la connaissance de Beckett qui lui a réellement des problèmes de cœur, depuis sa crise cardiaque il n’est plus que l’ombre de lui-même, lui qui était si sportif, fan de sensations fortes,  il se retrouve à devoir être raisonnable à cause de sa santé fragile. Mais sa rencontre avec la pétillante Corin va changer son regard sur la vie, et il retrouvera un semblant d’espoir en ce qui concerne son avenir.

Et si le destin avait rapproché ces deux êtres pour une bonne raison ? 

J’ai passé un excellent moment avec ce roman. J’ai aimé les deux personnages principaux. Corin est vraiment très particulière et je sais déjà qu’elle n’a pas plu à tous les lecteurs, et oui, il faut vraiment essayer de la comprendre, de voir au-delà de sa névrose. Corin n’a pas eu une vie facile, et son état psychologique s’explique au fil des pages, personnellement j’ai tout de suite accroché avec elle, parce que la névrose ça me connait, je sais tout à fait ce que c’est que d’être incomprise par son entourage, sans cesse jugée parce que l’on est pas vraiment comme les « autres ». Corin est un bout en train, elle est très drôle, elle n’a aucun filtre dans son langage, dit tout haut ce que les autres pensent tout bas. Elle est clairement givrée et j’ai adoré ça. Concernant sa nature anxieuse et parano et bien vous verrez ce que cela cache. Son histoire est émouvante, triste et compréhensible. Elle a développé toutes ces névroses pour cacher quelque chose de plus dur à vivre. Arrivera-t-elle à retrouver goût à la vie et à l’amour aux côtés de Beckett ? Arrivera-t-elle à surmonter le fait qu’il soit malade du cœur ? 

Avec Beckett c’est un sans faute. Il est tout simplement génial. Très humain et attachant. Son histoire est aussi difficile à vivre, et pourtant il va réussir à reprendre le dessus après une brève descente aux enfers. Beckett est l’homme que n’importe quelle femme souhaiterait rencontrer, il est doux, prévenant et très drôle dans son genre. Corin fait ressortir ce côté là chez lui, il redevient un grand enfant et souhaite vivre ses rêves qu’il avait longtemps abandonnés.

Les personnages secondaires sont eux aussi très sympathiques. Adam, le meilleur et seul ami de Corin est très particulier lui aussi, ils se sont bien trouvés. Je dois dire que je me suis posé des questions sur son compte tellement il était secret et indéchiffrable. Tamsin, la sœur de Corin sait se faire garce, mais là aussi on va vite comprendre la relation conflictuelle que les deux sœurs entretiennent et vous verrez que tout est lié. La famille de Beckett est tout à son image, sympa et agréable à découvrir.

L’intrigue m’a plu, j’ai aimé le cheminement de l’histoire, le début met un peu de temps à démarrer, on découvre les personnages et leurs caractères avant leur confrontation 🙂 L’auteure a opté pour une narration à deux voix, celle que je préfère pour avoir les pensées de nos deux héros. On peut aisément se rendre compte que Corin souffre vraiment d’un mal invisible. Et je relève le travail de l’auteure à l’évocation des troubles psychologiques. Les gens ont vite fait de juger les autres sans les connaître, et sans savoir de quoi ils souffrent réellement. Dans ce roman, l’auteure aborde la maladie physique et mentale. Elle confronte les deux avec un scénario savamment élaboré. Pour moi c’est vraiment une réussite.

Les émotions sont brutes et intenses. Les thèmes abordés sont sérieux et l’usage de l’humour permet de ne pas tomber dans le mélodrame. Corin a un gros grain de folie que j’ai adoré, je suis persuadée que je me serais très bien entendue avec elle.

La romance est belle et naturelle, l’auteure a tout misé sur les sentiments. Le côté dramatique de l’histoire renforce les émotions que j’ai ressenti, et la notion d’espoir et de guérison est tout simplement primordiale dans ce roman.

En bref, Butterfly Dreams a été pour moi un très beau moment de lecture. Je me suis laissée séduire par les différents aspects de l’histoire. Une héroïne pleine de névroses, drôle et atypique. Un héros parfait dans son imperfection. Un scénario qui m’a sorti de mes habitudes littéraires. Une très belle réussite.

Laisserez-vous volter les papillons qui se libéreront dans votre être à la lecture de l’histoire de Corin et Beckett ? Prendrez-vous votre envol en même temps que nos héros ? Quand l’amour et l’espoir s’allient pour faire naître une merveilleuse histoire d’amour, cela ne se laisse pas passer.

Un roman à découvrir et à savourer au-delà de l’excentricité de notre héroïne !


Extrait 

Alors, pourquoi étais-je fasciné par Corin ? Sûrement parce qu’elle éveillait un instinct protecteur en moi depuis que je l’avais trouvée en pleine attaque de panique dans la rue. Ou peut-être parce que j’avais l’impression que ce n’était pas par hasard que nos chemins s’étaient de nouveau croisés ici, dans mon groupe de soutien. Comme si le destin nous avait réunis pour une raison importante que je ne comprenais pas encore.

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin pour leur confiance et ce service presse. 

Une réflexion sur “Butterfly Dreams > A. Meredith Walters

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #2 | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s