Coups de cœur d'Alouqua·Littérature MxM

La couleur de l’enfer > Tan Hagmann

516KfVL8-qL._SY346_

AchatAmazon

Le mannequin danois Kris Jorgensen a désormais le vent en poupe, mais il est partagé entre deux désirs : vivre au grand jour avec l’homme qu’il aime et avoir des enfants. Son espoir de paternité n’est pas inaccessible car, pour des raisons d’image, son employeur l’a contraint à prendre épouse.
Comment faire pour aller au bout de ses rêves et concilier épanouissement personnel et réussite professionnelle ?


L’avis d’Alouqua – Coup de cœur 

Avec ce second opus, Tan a décidé de me tuer à petit feu !

Non, mais sérieux !!!

Nous retrouvons Kristian qui est maintenant mannequin. Sa relation avec Joren est maintenant de l’histoire ancienne, il est maintenant avec un séduisant musicien, Andréa, qui est le fils de Diane, une amie de son ex chez qui ils avaient fêté les seize ans de Kris.

Je ne vous dévoile pas le pourquoi, mais Kris est également marié à une jeune femme qui se prénomme Aude. Pour lui qui voudrait être père, c’est une aubaine d’avoir une femme, non ? Eh bien non, mais là non plus je ne vous révèlerai pas le pourquoi. Kris et sa femme, bien que mariés, vivent leur propre vie.

L’amour qui lie Kris et Andréa prend de plus en plus d’ampleur, ils ne cachent plus leur liaison. Kris suivra d’ailleurs son ange blond durant une tournée. Et c’est là, alors qu’ils ont tout pour être heureux, que l’enfer va s’abattre sur eux. Kris va vivre une véritable chute dans les flammes de l’enfer, alors que l’on pourrait s’attendre à ce que la raison de cette chute lui fasse l’effet inverse.

L’amour peut-il triompher de tous les obstacles ? Moi je dis que oui, mais est-ce que cela sera le cas pour nos tourtereaux ?

Tout comme « Sage comme une image », « La couleur de l’enfer » est un coup de cœur, je me suis sentie proche de Kris, ce jeune homme qui se montre tellement fort, que l’on pourrait croire invincible. Et pourtant, il peut très vite perdre ses repères. En cela, lui et moi, nous nous ressemblons, je me montre toujours forte et n’avoue pas mes faiblesses, mais lorsque je chute, il y a des conséquences que je dois assumer, des conséquences parfois douloureuses pour moi.

Je suis on ne peut plus pressée de découvrir le dernier volet de cette trilogie, je ne manquerai pas de vous en parler prochainement sur le blog.

Merci à Tan Hagmann pour sa confiance.

2 commentaires sur “La couleur de l’enfer > Tan Hagmann

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s