Jeunesse·New Adult·Romance

Textrovert > Lindsey Summers

51JIR1jyQ1L._SX313_BO1,204,203,200_

ÉditeurMichel Lafon Jeunesse

Date de sortie : 11 mai 2017

Lien d’achatAmazon

Non seulement Keeley a accidentellement échangé son téléphone avec celui d’un autre, mais en plus elle va devoir attendre une semaine avant de pouvoir le récupérer car Tavin, le garçon qui a pris son portable, a quitté la ville. Les deux lycéens vont coopérer pour se transférer leurs messages et, à force d’appels et de SMS, apprendre à se connaître. Jusqu’à leur rencontre fatidique où Tavin n’a d’autre choix que de révéler sa véritable identité. Et un secret qu’il cachait jusque-là. Maintenant qu’elle connaît la vérité, Keeley peut-elle encore lui faire confiance ? Et comment leur relation, née du mensonge, peut-elle survivre à la trahison ?


 Mon avis  – Note 4,5/5

Cette romance new adult m’a fait passer un excellent moment. Je crois que ce qui m’a attirée vers ce roman c’est la couverture vraiment très accrocheuse, elle attire de regard, éveille la curiosité. Bref, il fallait que je découvre l’histoire de Keeley et Tavin.

L’originalité du récit réside dans le fait que nos héros se séduisent à distance dans un premier temps, Keeley et Tavin ont accidentellement échangé leur téléphone mais le problème c’est qu’ils ne vont pas pouvoir de suite rectifier leur erreur et durant une semaine ils vont donc se transmettre leurs appels et textos respectifs. Au fil des pages, ils vont apprendre à se connaître, c’est tellement simple par écrit de se découvrir mais qu’en sera-t-il lorsqu’ils vont devoir se rencontrer ? Autre problème de taille c’est que Tavin n’est pas celui qu’il prétend être, comment Keeley va-t-elle réagir quand elle va découvrir la véritable identité de celui avec qui elle converse depuis une semaine ? Après une telle trahison peut-on encore accorder sa confiance ? 

Tout d’abord, je dois vous avouer que j’ai toujours beaucoup d’appréhension avant de me plonger dans un roman qui a remporté du succès sur Wattpad, je ne sais pas pourquoi mais j’ai parfois du mal à accrocher avec certains romans issus de ces plateformes d’écritures. Et bien je peux vous dire qu’avec [Textrovert], je n’ai pas du tout été déçue, bien au contraire. 

Je ne peux pas dire que ce soit le roman jeunes adultes le plus original que j’ai lu et pourtant je me suis retrouvée totalement happée dans l’univers de l’auteure, bon il faut dire que j’adore les histoires qui se passent dans l’ambiance scolaire américaine, avec les stars de football du lycée, les examens, le bal de fin d’année, ect… Ici, nos héros sont en dernière année au lycée, l’auteure aborde tous les sujets qui touchent tous les jeunes de cet âge. Malgré le fait que le roman soit court, j’ai trouvé que Lindsey Summers avait très bien gérer l’espace temps, tout est cohérent, s’enchaîne avec un rythme soutenu et la plume de l’auteure est très addictive. La dynamique de la relation naissante de Keeley et Tavin est prenante et l’auteure nous donne ce que l’on attend, de l’amitié, de l’amour fraternel, de l’humour et des répliques cinglantes très entraînantes.

Nos personnages sont très accessibles. Keeley, notre héroïne, est une nana adorable, drôle et pleine de pep’s. Je dois dire que j’ai adoré la voir se lâcher à l’écrit avec Tavin, elle a trouvé l’audace d’être elle-même sans avoir peur de la réaction de son interlocuteur. Elle aussi un caractère qui m’a plu avec du répondant. Keeley est aussi très proche de son frère Zach, qui représente vraiment l’image même du grand frère protecteur. Zach aura un sacré rôle à jouer dans l’histoire et il est finalement aussi important que nos deux héros. On cerne très vite Tavin, de ce qu’il nous montre dans ses échanges avec Keeley. Tavin est un brin arrogant, sûr de lui et très taquin. Je trouve que c’est vraiment ce qui a fait son charme, vous voyez c’est le genre qui tape sur les nerfs et pourtant on succombe quand même à son charme. Tavin n’est pas infaillible, et l’auteure nous démontre qu’à cet âge là on fait des erreurs et qu’il faut en assumer les conséquences. En tout cas, j’ai adoré son personnage et le couple qu’il formera avec sa  « chérie ».

L’intrigue aurait pu se cantonner à l’échange de portables, à la naissance d’une belle relation mais l’auteure a poussé le vice plus loin en développant une histoire où tout est lié. C’est un aspect qui m’a énormément plu parce que cela m’a poussé à ressentir des sentiments contradictoires. La romance est délicatement menée avec les aléas de la vie qui entrent en jeu. Nos jeunes lecteurs s’identifieront forcément un peu dans cette histoire, j’ai d’ailleurs trouvé cela judicieux que l’auteure ne développe pas le côté intime de leur relation, ce qui rend le roman accessible dès 14 ans. Elle nous expose simplement une belle romance avec des personnages rafraîchissants. Je suis persuadée que les adolescentes vont adorer l’histoire de Keeley et Tavin, et les adultes ne seront pas en reste car j’ai moi-même passé un très bon moment avec ce livre.

En bref, [Textrovert] est une romance YA drôle, rafraîchissante et pleine de pep’s. L’auteure nous livre un récit divertissant tout en traitant des thèmes qui se rapprochent de toutes les problématiques que les adolescents peuvent rencontrer. L’histoire nous transmet de beaux messages au-delà du fait que cela soit une romance agréable à lire. Les personnages sont attachants, ils ne sont pas parfaits et l’auteure les mets en scène avec leur forces et leurs faiblesses. La plume de Lindsey Summers est effectivement très efficace, légère et addictive. Il manque un petit épilogue pour que tout soit parfait, je ne peux qu’espérer une chose, avoir une suite à cette belle histoire qui pourrait facilement se poursuivre 🙂


Extrait

J’ai eu une conversation hyper intéressante avec ta mère. Elle n’a pas sa langue dans sa poche.

Le laisser mariner, à présent. Elle comprenait mieux pourquoi Tavin lui avait envoyé tous ces articles. C’était amusant de faire tourner quelqu’un en bourrique.

Keeley plaqua sa main sur sa bouche en découvrant la photo de Darlene. Oh là là. Elle m’avait pas fait dans la dentelle. Un maquillage excessif, des fringues d’un mauvais goût très sûr : tu ‘étonnes que Tavin était gêné ! Mais Keeley devait reconnaître que Darlene portait crânement son costume de Dolly Parton. Elle songea qu’elle n’aurait sans doute pas pu en faire autant.

Ma mère ? Qu’est-ce qu’elle t’a raconté ?

Allô ?

T’es là ?

Qu’est-ce qu’elle a dit ?

C’était rigolo de le sentir trépigner.

Mon dieu mon dieu. Super Tavin envoyé au tapis par sa mère.

Keeley ! Qu’est-ce qu’elle t’a dit ?

Elle lui envoya la photo de Darlene. Sa réponse fut immédiate.

Tu n’oserais pas ?

Qui dicte les règles du jeu, maintenant ?

Très bien. Je te ferai suivre tes appels et tes messages.

Je savais que tu finirais par te ranger à mon avis.

Tu es incroyablement agaçante, tu sais ?

De ta part, je le prends comme un compliment.

Chérie, si tu voulais un compliment, il suffisait de demander. Je me ferai un plaisir de te caresser dans le sens du poil.

Tu en as assez fait comme ça. Ta mère m’a dit, pour les tâches de rouge à lèvres.

Jalouse ?

Au lieu de lui répondre, elle lui envoya un article – « Douze signes qui montrent qu’elle n’est pas intéressée ».

Je remercie Camille et les éditions Michel Lafon pour leur confiance et ce service presse. 

Un commentaire sur “Textrovert > Lindsey Summers

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s