Les fleurs du repentir > Tamara Mckinley

Les fleurs du repentir2

Editeur : L’Archipel

Broché : ICI

Kindle : ICI

Cela fait longtemps que Claire a quitté les terres hostiles et désolées du domaine où elle a grandi pour poursuivre ses études et sa carrière de vétérinaire à Sydney. Mais quand elle reçoit l’invitation de sa grand-tante Aurelia à une réunion de famille, Claire est ramenée à son passé. Elle qui était partie après une violente dispute avec les siens… Bien qu’à contrecoeur, Claire rejoint l’arrière-pays australien. Mais comment va réagir sa mère, Ellie, qu’elle n’a pas revue depuis cinq ans ? Et Leanne, sa soeur, lui battra-t-elle toujours froid ? En renouant avec ce passé, ce sont autant de rancoeurs qui remontent à la surface, mais aussi des secrets qui surgissent. Et expliquent beaucoup de choses…

5 etoiles

Je n’ai pas l’habitude de lire des « romans contemporains », non pas que je n’aime pas ce genre juste que je n’ai pas forcément l’occasion de lire ce genre de romans. Mais cette fois-ci j’avais envie de changer un peu, et à la lecture du résumé, je me suis dit pourquoi pas il m’a l’air d’être très intéressant. Et je peux vous dire que j’ai eu du flair sur ce coup-là ! Une très belle histoire qu’est « Les fleurs du repentir ».

Pour vous en donner un aperçu :

Suite à une lettre envoyée par sa grand-tante, Claire, rentre au domaine Warratah après être partie pendant 5 ans sans donner de nouvelles. Claire n’a jamais supporté de ne pas être dans les confidences concernant les secrets que cache sa famille. Mais l’heure de vérité a sonné. C’est la raison pour laquelle Claire, décide enfin de rentrer « à la maison », le temps des cachoteries est terminé. Elle va enfin savoir toute la vérité.

C’est dans un dépaysement total de l’outback Australien que nous emmène Tamara Mckinley, nous décrivant comme personne la beauté de ces contrées désertiques et arides surplombées de l’immense surface de sable rouge calme en apparence mais qui peut s’avérer fatal lors de rude tempête, un soleil de plomb et également les différents animaux sauvages que l’on peut y rencontrer.

À titre perso : L’Australie fait partie des pays que j’aimerais bien visiter et en lisant cette histoire cela m’a conforté dans mon choix, de plus ça m’a permis de voir une autre facette de ce pays que je ne soupçonnais pas et pourtant quand j’y pense tellement évidente.

On vit cette histoire à travers les souvenirs d’Aurélia, la grand-tante de Claire et ceux de sa mère. Elles nous racontent ce qui s’est passé il y a de ça des années et les raisons qui les ont poussé à cacher certaines choses, croyant faire cela pour le bien de Claire. Les deux femmes nous content leur vécu d’une telle intensité et d’une telle précision qu’on a l’impression d’avoir été là, d’avoir été un membre à part entière de leur passé tout en restant spectateur tant la mis en scène de ces flashbacks est très bien ficelée et cohérente. De plus c’est intéressant de voir le point de vue de la grand-tante et celui d’Ellie, la mère de Claire qui évidemment sont différents mais compatibles, ils évoluent dans la continuité. Ce que je veux dire c’est que lorsque l’un des deux personnages raconte un évènement, l’autre poursuit là où il l’a laissé.

Les personnages qu’on rencontre au fil de la lecture incarnent bien l’histoire, que ce soit ceux que j’ai appréciés ou ceux avec qui j’ai eu beaucoup moins d’affinité, je n’y changerais rien tellement que c’est parfait ! Il faut bien qu’il y ait des gentils et des méchants. Aurélia et Ellie sont principalement les deux personnages que j’ai le plus appréciés, ce sont deux personnes gentilles avec un sacré fort caractère qui ne laisse pas indifférent et toutes deux dotées d’une force de la nature. Évidemment on s’attache aussi aux personnages secondaires comme Joe, Jack, Wang Lee … Charlie et Leanne sont les deux protagonistes que j’ai le moins appréciés, deux personnes jalouses et qui convoitent les biens des autres. Et qui sont prêts à tout pour obtenir ce qu’ils veulent quitte à faire du mal aux personnes qui leur sont chères.

Ce qui m’a plu également c’est la partie historique du roman, la période de guerre, qui montre comment les femmes étaient fortes et courageuses malgré les misères auxquelles elles étaient victimes lorsque la quasi-totalité des hommes s’engageaient pour aller au front. Comment elles ont réussi à maintenir à flot le ranch malgré la sécheresse qui pouvait durer des mois et les pluies torrentielles qui mettaient le bétail en péril.

En bref, agréablement surprise par ce roman contemporain et par la plume de l’auteur qui nous propose une jolie histoire nous permettant de passer un agréable moment. Pour moi c’est un carton plein ! Alors, si vous voulez voyager sans bouger de chez vous, lisez ce roman, il vous fera voyager jusqu’en Australie.

Bonne Lecture ! 

Merci à Flora et aux Editions L’Archipel pour leur confiance ainsi que l’envoi de ce service presse.

Une réflexion sur “Les fleurs du repentir > Tamara Mckinley

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #4 | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s