La dame de Knox – Tome 1 : Le masque > Sonia Alain

la-dame-de-knox,-tome-1--le-masque-913347-264-432.jpg

Éditeur : Pochette éditions

Date de sortie : 12 juin 2017

Lien d’achatAmazon

En l’an 1335, le roi d’Angleterre revendique la couronne de France, ce qui plonge les deux pays dans une guerre sans pitié. Joffrey de Knox, un puissant guerrier de Bretagne, décide dès lors de s’allier à l’Angleterre, y voyant une occasion d’étendre son territoire et de s’enrichir davantage.

Comme son père avant lui, il convoite surtout les terres du Sud qui appartiennent au seigneur de Vallière. Pour parvenir à ses fins, Joffrey décide qu’il est temps de réclamer son dû à la veuve de Vallière : la main de sa fille cadette. Or, la famille de Vallière n’a jamais été mise au courant d’une telle promesse de mariage, et pourtant…

Joffrey croit y gagner. Celui-ci ignore cependant qu’Anne de Vallière est une jeune femme énergique et déterminée qui n’hésitera pas à se dresser courageusement sur son chemin… Elle s’efforcera dès lors de percer le mystère de cet époux qui lui a été imposé, car malgré les colères et la brutalité de Joffrey, elle devine chez celui-ci une personnalité complexe, où la dureté masque des blessures profondes.

Arrivera-t-elle toutefois à fissurer la cuirasse de ce guerrier redoutable ?


Mon avis – Note 4,5/5

Je lis très peu de romances historiques, je n’ai donc que très peu d’éléments de comparaison et je dois dire que c’est plutôt une bonne chose. J’aime tellement la plume de Sonia Alain que je crois que je pourrais la lire dans n’importe quel genre littéraire.

J’ai commencé ce roman avec beaucoup d’envie, le résumé m’avait ouvert l’appétit, et je dois dire que je n’ai pas été déçue par ce premier tome. Outre l’aspect historique j’ai adoré les personnages, le contexte de l’histoire et les rebondissements captivants qui m’ont tenu en haleine tout au long des pages.

Avec ce roman ce fut un dépaysement total pour moi, changement d’époque, de coutumes et d’univers. Nous remontons le temps, en 1335, la guerre fait rage entre l’Angleterre et la France. Joffrey de Knox décide de s’allier avec l’Angleterre avec pour seul but d’obtenir des terres et des richesses. Ce qu’il convoite ce sont les terres du sud, appartenant au seigneur de Vallière. Pour parvenir à ses fins, il sait qu’il est temps de réclamer son dû, il va réclamer la main de la fille cadette de Vallière. Le défunt mari de Vallière ayant promis la main de sa fille à Joeffrey. Pour lui c’était une façon sûre d’obtenir ce qu’il veut, cependant il va avoir affaire à une femme de caractère, et il comprend très vite dans quoi il s’est embarqué avec Anne de Vallière.

L’intrigue est passionnante, je dois dire que j’ai lu le roman d’une traite tellement je voulais connaître le dénouement. Il faut dire que les personnages en imposent vraiment. Anne de Vallière est une jeune femme de caractère, elle va devoir vivre aux côtés de Jeoffrey qui s’annonce être un barbare sans nom. Mais Anne est indisciplinée, elle ne se laissera pas faire et déstabilisera à plusieurs reprises son époux. J’adore les héroïne avec un tempérament de feu comme celui d’Anne, je dois dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à la découvrir face à cette homme rustre, à la voir s’affirmer, se débattre avec son quotidien aux côtés de Jeoffrey. S’il y a bien une femme qui puisse tenir tête à un homme tel que Jeoffrey c’est bien elle.

Jeoffrey quant à lui, mon dieu, quel homme. Si je ne l’ai que très peu apprécié au début, j’ai très vite changé mon fusil d’épaule. Jeoffrey est un personnage complexe et intriguant, j’avais hâte de découvrir ce qu’il cache sous son masque de barbare. Jeoffrey est brutal, il n’a connu que ça dans sa vie, élevé au milieu des combattants il n’a pas eu d’exemple masculin pour le rendre doux et attentionné envers une dame. Jeoffrey est comme un bon vin, il se bonifie avec le temps. Son personnage est charismatique, il est l’exemple même que l’on peut changer, évoluer et se façonner au contact d’une personne que l’on aime.

Les personnages secondaires mettent en place la complexité de l’intrigue. Ils sont de précieux alliés pour Anne. J’ai adoré le chevalier de Dumain, sa présence aux côtés d’Anne sera un réconfort nécessaire et apaisant pour la jeune femme. Tout comme la présence de Berthe, sa dame de compagnie. J’ai aimé me plonger dans ce récit historique, découvrir les us et coutumes de l’époque. La rudesse de la condition des femmes dans ces temps là.

La plume de Sonia Alain est d’une richesse incroyable. Honnêtement je me suis passé toute l’histoire dans ma tête. Les descriptions sont précises et tombent au bon moment pour que l’on puisse se projeter dans cette histoire si passionnante. Le mélange de violence, d’action, de sentiments et d’amour naissant est saisissant. J’ai ressenti énormément d’émotions à la lecture de ce premier tome, et je dois que si je n’ai pas l’habitude de ce genre de récit je m’en suis délectée avec encore plus de plaisir.

Je reste admirative de la façon dont Sonia a tissé sa romance. Entre haine et amour, entre souffrance et incompréhension. L’évidence tombe d’elle-même. Au fil des pages j’ai senti leurs sentiments naître, le trouble que nos personnages vont ressentir est palpable, captivant et parfois hypnotique. La complexité des sentiments amoureux est exacerbée par le contexte historique. Anne bouleverse totalement les conventions en tenant tête effrontément à son mari et quel plaisir de voir Jeoffrey si réceptif à ses affronts.

En bref, dépaysement total pour moi avec cette lecture. J’ai été captivée par les aventures de Jeoffrey et Anne. La plume de Sonia Alain est toujours aussi passionnante, d’une richesse dans les descriptions et les précisions sur l’époque. L’intrigue m’a plu, le rythme soutenu ne laisse aucun répit aux lecteurs, seulement l’envie de ne pas lâcher le livre avant de l’avoir terminé.


Extrait

Pas un seul instant, elle ne faiblit face à son regard orageux, pire, elle demeura sur place, sans broncher. Malgré la terreur qui lui nouait l’estomac, elle s’évertua à ne pas en faire étalage devant lui. Au contraire, elle le confronta avec hargne, une étincelle belliqueuse dans les prunelles, son tempérament vif reprenant le dessus. Avant même qu’il ne puisse l’invectiver de propos peu élogieux, elle l’apostropha avec âpreté.

-Je vous demanderais, monsieur, de vous abstenir de hurler après moi. Je ne suis pas sourde, pas plus que je ne suis votre servante. Alors, veuillez à l’avenir avoir l’obligeance de vous adresser à moi avec tous les égards qui me sont dus.

Pour la première fois dans sa vie, Jeoffrey fut soufflé. Comme s’il était face à une énigme, il l’observa avec une acuité soutenue, à la recherche de la moindre faille en elle. Malgré l’assurance dont elle faisait preuve, il voyait à ses mains crispées dans son giron qu’elle était morte de peur. Qu’allait-il faire d’elle ? Son épouse avait un sale caractère, en plus d’avoir la fâcheuse manie de le défier ! Pourtant, il ne pouvait s’empêcher d’admirer son courage.

-Vous commencez à user ma patience, ma dame, ce qui est peu recommandable pour qui me connaît. Disons que j’hésite entre le désir de vous administrer une bonne correction pour mater votre impudence, et celui de vous montrer dans le lit conjugal qui est le maître.

La voix doucereuse de son époux fit craindre le pire à Anne. A la perspective de subir ses ébats, elle pâlit de manière radicale. Par réflexe, elle serra sa croix entre ses mains, au point d’imprégner sa forme dans la chair tendre de ses paumes. Elle devait se reprendre pour sa propre sauvegarde.

Je remercie Sonia Alain pour sa confiance sans cesse renouvelée. 

Une réflexion sur “La dame de Knox – Tome 1 : Le masque > Sonia Alain

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #4 | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s