Un oiseau dans la tête > Sonia Bessone

18718343_864017897085894_701476799_n.jpg

La ville, les lumières, le métro, l’oiseau, les autres… et moi.
Fermer ma porte à clef, me barricader, m’échapper, courir à perdre haleine et le semer…
Il y a un oiseau en moi et il me fait peur…

L’avis d’Alouqua – Note 4/5

Une chose est certaine, c’est qu’il est impossible de savoir à quoi s’attendre en débutant ce livre. Je suis donc partie sans trop savoir où j’allais atterrir, mais ayant lu d’autres titres de Sonia, je me doutais que cela allait me plaire.

Ce récit est axé sur trois personnes, parfois quatre d’ailleurs. Nous avons Matthew un homme d’apparence sereine, Julian son colocataire, et Tessa une jeune femme qui paraît toujours aux aguets.

Je vous développe un peu plus.

Commençons par Matthew. Comme dit plus haut, c’est un homme qui paraît serein, bien sur lui, il a l’air d’une personne polie et qui ne fait pas d’histoires. Son seul souci apparent est cette chanson qui lui trotte dans la tête, certainement qu’il a entendu son colocataire la fredonner et maintenant elle ne le lâche plus.

Julian quant à lui, est un homme simple, il se perd souvent, il est électricien, on le sent un peu perdu dans sa tête, il aime les lumières. Dans sa chambre, on se croirait en période de Noël tellement il y a d’ampoules de couleur qui illuminent la pièce.

Tessa est une femme qui vit seule, sa seule compagnie est son chat qui porte le doux prénom de “Frankenstein”. On apprend très vite que son chat n’est pas vraiment le sien, mais celui de l’homme qu’elle a quitté en emportant la seule chose de valeur chez lui, son chat. Elle est terrorisée à l’idée que son ex la retrouve et lui fasse payer cher le “vol” de son chat. Tellement terrorisée, qu’elle voit des tueurs à gages un peu partout.

Je ne vous raconte pas comment ils se retrouvent tout les trois ensemble, ni qui est cette quatrième personne dont je parle plus haut, sinon je vous en dévoilerais un peu trop. La partie thriller est plutôt courte, mais ne manque pas d’intensité. Il est difficile de deviner la fin, même si un petit détail m’a donné quelques soupçons qui se sont révélés exacts.

Au final, c’est une histoire cohérente et surprenante, je suis presque certaine que le sujet n’est pas souvent abordé, vous comprendrez de quel sujet je parle en lisant l’histoire. Encore une fois, Sonia a su me faire passer un bon moment.

N’oublions pas la jolie illustration de SofyArt sous forme de puzzle qui jalonne ce récit.

Merci à Sonia pour sa confiance et sa proposition de service presse.

Une réflexion sur “Un oiseau dans la tête > Sonia Bessone

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #4 | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s