New Romance·Romans·Sagas

Big Boss > Léna Storme

couv ames foret2

ÉditeurCity éditions

CollectionEden romance

Date de sortie : 17 mai 2017

Lien d’achatAmazon

Quand Jenny débarque à New York, elle a tiré un trait sur son passé… et sur les hommes. Après les infidélités de son petit ami, il n’est plus question pour la jeune Parisienne de retomber amoureuse… Jusqu’à ce que Chris débarque dans sa vie  ! Propriétaire d’une boîte de nuit, le jeune homme collectionne les aventures. Et cette fois, c’est sur la petite Française aux yeux verts qu’il a craqué. Un soir, elle succombe.

Mais au matin, Chris l’a abandonnée, la laissant seule dans son lit. Pourtant, elle   a vu dans ses yeux plus qu’une simple aventure d’un soir. Le jeune homme a-t-il eu peur de ses sentiments et de son violent désir  ? Jenny ne va pas tarder à découvrir les aspects les plus secrets et sombres de cet homme fascinant…

Un amour sombre et sensuel. Au-delà des interdits.


Mon avis – Note 3,5/5

[Big boss] fut une lecture très agréable,  prenante et addictive. Elle a tous les ingrédients qui me plaisent généralement dans une romance érotique. Vous allez-vous demander pourquoi ma note n’est pas plus élevée ?

Et bien reprenons un peu l’histoire de ce roman, Jenny débarque à New York chez sa meilleure amie Sara après avoir découvert que son copain la trompait. Elle avait besoin de mettre le plus de km possible entre eux pour y voir plus clair. Sur place, elle va très vite rencontrer Chris, le résumé n’est d’ailleurs que très peu représentatif de l’histoire telle qu’elle se déroule réellement. Bref sous le charme de Chris elle va suivre un peu plus ses envies, s’abandonner dans les bras de cet homme qui l’attire tant, mais notre héros s’avère être un homme très particulier, torturé au possible et très mystérieux, trop peut-être ? Il va souffler le chaud et le froid, Jenny va se sentir encore plus pommée aux côté de cet homme qui lui cache un passé sombre et dangereux, d’après les indices que l’auteure distille du début à la fin de ce PREMIER tome, oui attention c’est une saga ^^ Elle va petit à petit prendre ses marques à New York, découvrir un peu la ville qui ne dort jamais, faire des rencontres comme Ruben, ce charmant prof de danse ou bien Steve, un surfeur super sympa. Elle va se rapprocher de sa meilleure amie qui est très bien placée pour la conseiller sur son idylle avec Chris.

Je dois dire que le gros point positif dans cette romance c’est la plume de l’auteure que j’ai trouvé très fluide et addictive. Je n’ai pas vu les pages passer et pourtant en terminant ce premier tome je n’arrive pas à être complètement comblée par cette romance. D’une part, parce que je n’ai rien trouvé de nouveau dans l’histoire qui réunit Jenny et Chris. Hélas pour moi le schéma reste bien trop classique et trop déjà vu pour moi. Chris est autoritaire, sexy et torturé, il a des préférences en matière de sexe, il a du pouvoir et il est assez fermé quand cela concerne son passé, du coup je n’arrive pas à savoir si j’ai aimé son personnage, parce que la moitié des choses qu’il va faire subir à Jenny, je ne les aurait pas supporté, alors j’ai essayé de voir cela d’un autre angle, avec la complexité des sentiments amoureux… mais non rien n’y fait pour moi il est trop buté et trop centré sur lui-même et je l’ai trouvé égoïste dans sa façon d’agir avec Jenny, ce qui m’a causé quelques crises de nerfs. Jenny est une héroïne assez innocente, du genre à se faire avoir par le premier venu, et après avoir essuyé un échec avec cet infidèle de Marc, elle se tourne vers Chris qui ne va pas la ménager une seule seconde. Alors je suis mitigée sur Jenny, car d’un côté elle m’a plu pour sa façon de rebondir après l’échec, mais en même temps son attitude m’a agacé plus d’une fois. Avec Chris elle joue un jeu dangereux, elle ne peut s’empêcher de succomber à son charme mais elle prend les mauvaises décisions quant il s’agit de le mettre un peu à l’épreuve.  Donc j’espère qu’elle va s’affirmer un peu plus dans la suite, nous montrer qu’elle n’est pas la jeune femme soumise qu’elle nous laisse entrevoir. Et surtout qu’elle arrête les choix puérils.

Il y a bien évidemment des personnages qui font avancer l’intrigue, comme Tanya. Oh oui, Tanya c’est le genre de personnage que l’on déteste, il y en a toujours une pour venir répandre son venin. Tanya est un élément indispensable à l’intrigue car elle est celle qui fait le lien entre Chris et son passé, même si je l’ai détesté elle est vraiment très bien dans son rôle de garce. Les parents de Chris sont aussi très intéressants et nous permettre d’essayer de trouver des pistes sur ce que nous cache notre héros. J’ai émis quelques suppositions, et je ne sais absolument pas si je me dirige vers la bonne solution, de ce côté là l’auteure est douée pour nous embrouiller. Elle nous donne tout de même quelques indices, mais qui sont loin d’être suffisants pour répondre à toutes les questions que je me suis posé dans ce premier tome.

Ce récit est assez sulfureux, Léna Storme sait émoustiller ses lectrices. Les scènes sexy sont sympas, torrides et sensuelles. J’ai aimé qu’elle ne nous inonde pas de scènes érotiques, le sexe enrichie vraiment l’intrigue qui est assez sombre, l’érotisme ajoute un peu noirceur à l’ensemble, car entre Chris et Jenny, à part le lien charnel nous ne savons pas trop comment leur relation va évoluer. La narration à deux voix est idéale, même si nous n’avons pas beaucoup le point de vue de Chris, cela nous permet tout de même de prendre conscience de ses intentions envers Jenny. Les chapitres sont courts, ce qui imprime un rythme très soutenu à l’histoire, d’où la sensation d’addictivité.

En bref, une romance érotique très addictive et agréable à lire, cependant elle n’est pas du tout novatrice dans le genre et elle m’a fait penser à de nombreuses reprises à d’autres histoires que j’ai lu dernièrement. Les ingrédients sont là pour captiver le lecteur, mais j’espère que la suite saura me surprendre. Vous savez que je lis énormément de romance, je n’aime pas comparer différentes histoires, j’ai horreur de ça même, mais je dois avouer qu’ici j’ai souvent eu cette impression de déjà lu… Le final de ce premier tome nous laisse le champ libre pour une suite encore plus tourmentée et j’ai hâte de découvrir ce que Chris et Jenny nous réservent. N’hésitez pas à découvrir ce roman, sachez qu’il a tout ce qu’il faut pour vous faire passer un très bon moment de lecture.


Extrait 

Je m’étire doucement. J’ai froid malgré ma robe étendue sur moi. Chris a dû me couvrir en se levant.

Je ressens un vide.

Je m’assieds sur le canapé et regarde autour de moi.

Je suis seule.

C’est lui. C’est Chris qui me manque. J’étais si bien quand nous étions enlacés. Après nos ébats torrides, le beau gosse s’est blotti contre moi. Il a écouté les battements de mon cœur pendant un long moment ; il disait que ça le berçait. Je lui ai caressé les cheveux et la nuque jusqu’à ce qu’il s’endorme entre mes bras. Je crois ne jamais avoir été aussi heureuse. Ça a été une nuit incroyable. En parfaite alchimie, nous ne formions plus qu’un… c’était magique, comme si j’avais trouvé mon âme sœur.

Je l’appelle. Pas de réponse. Il est peut-être sous la douche. Je tends la main pour prendre le verre d’eau resté sur la table quand je vois sa cravate et un mot au milieu.

Je suis parti courir. Il reste du café, sers-toi. Laisse les clefs sous le paillasson. Merci pour cette nuit. C’était sympa. A plus. Bidibule. 

Merci pour cette nuit. C’était sympa…

Mon cœur bat plus vite qu’un cheval de course au galop. Je lis le mot. Trois fois. Qu’est-ce que je dois comprendre. Ce n’est pas très explicite… C’est quoi l’idée, putain ?

Il garde mon numéro sous le coude au cas où il se sente seul un de ces soirs ?

Une boule d’angoisse se forme dans ma gorge.

Je fronce les sourcils et parcours un nouvelle fois le bout de papier en tentant une explication de texte :

A. Je suis parti courir —> Je me suis cassé avant ton réveil.

B. Il reste du café, sers-toi —> Je te demande de dégager MAIS j’ai du savoir-vivre quand même !

C. Laisse les clefs sous le paillasson —> Ne m’attends surtout pas !!!

J’ai bien envie de balancer ces foutues clefs dans une bouche de métro en sortant, tient !

D. Merci pour cette nuit —> J’ai pris mon pied.

E. C’était sympa —> Rien de mémorable non plus j’ai connu mieux.

Connard.

F. A plus Bidibule —> (Attention syntaxe pauvre mais très riche en sous-entendus) N’attends pas un appel de ma part dans les jours qui viennent. Mais on reste amis, hein ? Plus de « bébé ». Plus de « mon ange »… juste « Bidibule.

Je serre le mot à m’en faire blanchir le bout des doigts. Il me semble que « sympa » ne fasse pas partie des adjectifs qu’il a utilisé cette nuit !

Je remercie Marilyne et les éditions City pour leur confiance et ce service presse. 

 

2 commentaires sur “Big Boss > Léna Storme

  1. Rhaa, je voulais le lire celui-là ! Mais, comme souvent en ce moment, c’est un premier tome (merci pour l’info, je ne le savais pas) ! Je préfère attendre gentiment que le second volet sort (et de voir ton avis) avant de me lancer dans cette lecture.

    J'aime

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s