La longue marche > Monyka Madrigali

la-longue-marche

Editeur : 5 sens éditions

Lien d’achat : ICI

La longue marche – 60 pages

Fuir l’horreur, à travers d’autres horreurs.

Fuir la mort, à travers de multiples petites morts.

Destins tragiques de ceux/celles qui n’ont d’autre espoir qu’une mort en sursis face à une mort certaine.

Sans nom, tout au plus un visage et un corps qui luttent contre tout et tous – identité à jamais niée – , par l’argent payé pour rejoindre un mirage de survie.

Hommes/femmes/enfants à l’existence rayée du possible, hommes/femmes/enfants à la peau noire ou bronze, au regard vide et pareillement absents.

Où réside l’espoir quand tout se désagrège ?

Il y a la nuit – partout, au-dessus dans le ciel dont on ne regarde plus ni étoiles ni soleil, en dessous dans la violence des flots qui secouent les viscères et l’âme, autour quand l’horizon se ferme sur une image de soi-même multipliée à l’infini par la douleur et la désespérance.

Il y a ce qu’on pensait ne devoir jamais vivre.

Ahmed, Leïla, Khaled, Youssef, qui d’autre encore dans la longue marche ?


L’avis d’Alouqua – Note 4/5

Le résumé en dit déjà tellement sur le contenu de ce livre que je ne sais quoi ajouter pour ne pas vous spoiler.

Avec ce livre, Monyka nous montre toute l’horreur que vivent les personnes fuyant leurs pays. Tous ces horreurs que des gens sans scrupules leur font vivre. Certains survivent, d’autres n’ont pas cette chance. Quoiqu’il en soit, la plupart vivent un véritable chemin de croix que tout le monde ne pourrait supporter.

Ce n’est pas le premier livre que je lis qui traite de ce sujet, chaque fois je me dis que je suis bien chanceuse de ne pas devoir subir un tel calvaire.

Ce récit est court, mais d’une intensité immense, il immerge le lecteur dans cette longue marche de l’horreur. Après ma lecture, impossible d’écrire mon avis dessus, j’ai attendu le lendemain, et pourtant ce n’est pas que je vous dévoile grand chose, mais c’est toujours difficile de mettre des mots sur ce genre d’émotions.

Une histoire courte, mais dont vous ne sortirez pas indemne.

Merci à Chloé et aux éditions 5 sens pour leur confiance.

Une réflexion sur “La longue marche > Monyka Madrigali

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #4 | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s