Calendar Girl #6 – Juin > Audrey Carlan

calendar-girl,-tome-6---juin-874615-264-432

ÉditeurHugo & Cie

CollectionNew Romance

Date de sortie : 1er juin 2017

Lien d’achatAmazon

Quand Pretty Woman rencontre Gossip Girl…
Voilà Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, puisqu’elle doit jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et surtout l’un des plus riches businessmans des États-Unis. Elle doit lui servir de faire valoir vis-à-vis des hommes d’affaires qu’il veut approcher.
Mais elle va vite changer d’avis lorsqu’elle est accueillie par Aaron Shipley le fils de Warren.
Aaron est non seulement irrésistible physiquement, raffiné, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. À trente-cinq ans, il est riche comme Crésus, célibataire, et fait les couvertures de tous les magazines du pays.
Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant que la démocratie. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. Heureusement, elle sera bien entourée…


Mon avis  – Note 4,5/5

J’ai passé un excellent mois de juin avec Mia. Je retrouve l’engouement des premiers tomes avec un contenu moins léger, même si Mia a toujours un peu une attitude agaçante avec ses réactions physiques envers les hommes qu’elle rencontre, son côté volage peut parfois faire grincer des dents, mais ici on la découvre plus mâture, moins irréfléchie et on comprends vraiment que notre héroïne a besoin de mener à bien son année pour ne rien devoir à personne. Mais j’aimerais vraiment qu’elle contrôle ses pulsions envers les hommes qu’elle rencontre.

Direction Washington DC, pour rejoindre son nouveau client Warren Shipley. Mia s’interroge sur sa nouvelle mission auprès de ce riche et vieux client. Donc l’appréhension est à son comble, et je dois dire que j’ai ressenti les doutes de Mia concernant son rôle ce mois-ci.

Ce mois de juin m’a vraiment plu, je dois dire qu’il se passe pas mal de choses, des rebondissements chocs et surprenants. Audrey Carlan a plus d’un tour dans son sac pour dynamiser sa saga. Chaque mois se renouvelle et ne se ressemble pas. Dans cet opus, l’auteure met encore en avant des thèmes intéressants, chaque tome transmet un message positif aux lecteurs.

J’ai aimé ce qu’elle a pu faire aux côté de Warren, qui s’avère être un personnage intéressant. Elle a davantage un rôle d’escort dans ce tome, et c’est un plaisir de la découvrir vraiment à sa « place ». Le personnage de Kathleen est aussi très agréable et son histoire fera réfléchir bon nombre d’entre nous.

Nous avons la chance de revoir certains personnages des tomes précédents, mais chut, vous ne saurez pas de qui il s’agit tant que vous n’aurez pas lu ce mois de juin. C’est aussi le moment pour Mia de bien comprendre les enjeux de son année, et le sacrifice qu’elle fait pour régler la dette de son père. Pas toujours facile pour elle de se dire qu’elle fait les bons choix, mais c’est aussi le but de cette saga, Mia s’assume et apprend mois après mois.

Si ce mois-ci fait pas mal réfléchir notre Mia, il se trouve qu’elle oeuvre encore pour les autres, et c’est un plaisir de la découvrir dans son rôle d’entremetteuse.

Le sexe est aussi moins présent, et à mes yeux c’est un point positif. Dans ce mois de juin, Audrey Carlan pimente l’ensemble du récit avec des passages torrides mais bien dosés. Elle en profite cependant pour nous démontrer que le sexe est un plaisir comme un autre et qu’il n’y a aucune honte à avoir avec le sexe du moment que l’acte est consenti.

Audrey Carlan nous laisse avec un final éprouvant, elle n’hésite pas à surprendre ses lecteurs, c’est vraiment la chose que je préfère avec cette série. Chaque mois je sais que je vais être surprise, je ne sais jamais ce que nous réserve l’auteure et c’est rafraîchissant de se laisser porter par le récit, même si je pense que l’on a toutes nos préférences en ce qui concerne certains aspects de la série.

En bref, ce mois de juin a relancé la machine. J’adore toujours autant notre héroïne Mia, elle représente la femme moderne avec ses forces et ses faiblesses. Elle peut compter sur son entourage pour traverser les tempêtes et avancer dans ses missions. Cette année lui permet une belle quête identitaire dont elle ressortira grandit. Audrey Carlan réussi le pari de défendre chaque mois des valeurs qui parleront à tous les lecteurs. Je pense que l’on peut vraiment faire le bilan maintenant que nous sommes à la moitié de l’année, et pour moi cette saga est une vraie réussite !


Extrait

Je réfléchis un long moment à propos de ce que Ginelle m’a dit au téléphone. Est-ce que je suis amoureuse de Wes ? J’ai de très forts sentiments pour lui, c’est certain. Plus forts que je ne suis prête à le lui avouer, mais je rechigne à appeler ça de l’amour. Je n’ai aucun mal à dire à Alec, Mason, Tony, Hector, et même Taï ; que je les aime, mais ce n’est pas le cas avec Wes. pourquoi ? Qu’est-ce qui me retient ?


L’avis d’Alouqua : 4/5

Si le mois de mai ne m’avait pas forcément convaincue, ce mois de juin me fait revenir sur mon avis qui malgré tout se finissait positivement au mois de mai.

Avant de commencer ma lecture, je me posais pas mal de questions quand à ce qui attendait Mia, il faut bien dire que savoir que son nouveau client n’était pas ordinaire ne pouvait que nous pousser à nous poser des questions. Mais j’ai été rassurée assez rapidement.

Mia est toujours dans le don de soi, toujours à vouloir aider les autres avant elle-même. Malgré le fait que ce soit pour une excellente cause en ce mois de juin, je me dis qu’il serait peut-être temps qu’elle pense un peu à elle également, cela ne m’empêchera pas de mener à bien sa mission.

Ce tome voit également le retour de certains personnages, je ne vous dirai pas dans quelles circonstances, mais ils avaient effectivement chacun leur place au moment choisi, cela renforce aussi les liens que Mia a pu tisser avec ses clients précédents.

Mais ce que j’aime particulièrement dans cette saga, c’est que chaque tome véhicule un message positif, on peut dire que chaque fin de mois est une morale.

Je suis curieuse de faire connaissance avec Mr Juillet, qui d’après ce que l’on sait nous promet un très bon début de vacances 😎

2 réflexions sur “Calendar Girl #6 – Juin > Audrey Carlan

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #4 | Le monde enchanté de mes lectures

  2. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #7 | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s