#Découverte2017·Romance

#Découverte2017 > Les Demoiselles d’Arisaig #1 – Daphné > Sarah M. Carr

19113709_1166293176850280_385235536304676636_n

les-demoiselles-d-arisaig,-tome-1---daphne-916649-264-432

ÉditeurMots en Flots

Lien d’achatSite de l’éditeur

Bienvenue à Arisaig, petit village de pêcheur où vit la communauté d’âmes la plus farfelue d’Écosse. Daphné, libraire de son état, mène une vie paisible avec pour unique compagnon Angus, son chat, prince régent à ses heures. Partez avec elle à la rencontre de ses éclectiques amis… Fiona dont les tenues d’évadé d’hôpital psychiatrique n’ont d’égal que son sens de la répartie toxique, Jay le lubrique propriétaire du pub fréquenté par nos demoiselles et Erin l’adorable propriétaire de L’atelier du cupcake.

Une vie paisible ? Pas tout à fait ! Le jour où les yeux de la jolie libraire se pose sur « Apollon », son existence bascule dans le plus hilarant mais aussi attendrissant et dramatique des chaos.

Tentatives de séduction ratées, beuverie aux conséquences imprévues… Passion torride et trahison. Tout cela ne cacherait-il pas simplement la destinée de la première demoiselle d’Arisaig ?


Mon avis – Note 4,5/5

Quand nous avons décidé de faire une semaine découverte sur le blog, je n’ai pas hésité une seconde car j’attendais la sortie de ce roman depuis de nombreux mois. J’avoue j’étais un peu sur les dents tellement j’avais envie de percer les secrets de la plume de Sarah M. Carr.

Je dois dire que je n’ai pas été étonnée de découvrir l’étendue de son talent à travers son premier roman, car oui il s’agit bien d’un premier roman et je ne peux que féliciter l’auteure et la maison d’édition pour la qualité de ce premier tome.

Avec ce roman je vous le dis de suite c’est dépaysement total. Direction, Arisaig, une petite bourgade en Ecosse, un village de pêcheur qui accueille une population des plus farfelue. Que ce fut rafraîchissant de fuir l’effervescence des grandes villes que l’on découvre généralement dans les romances actuelles. Là on prend un ticket pour loufoqueland ! La force de ce roman réside dans la personnalité totalement décalée des personnages que nous allons rencontrer. Ce premier opus se concentre sur le personnage de Daphné, jeune libraire maladroite et un brin névrosée. Daphné est une héroïne tellement drôle, réelle et humaine. Je me suis sentie très proche d’elle tellement elle est loin des stéréotypes que l’on rencontre habituellement. Ce petit bout de femme est attachante, sa naïveté n’est pas une faiblesse, elle la rend seulement plus vivante et vraie. Daphné est un petit phénomène à elle toute seule, j’ai adoré sa nature profondément gentille, elle a un humour tellement saugrenu que cela m’a valu de bons fous rires. Daphné désespère de rencontrer le grand amour, en même temps le choix est assez restreint à Arisaig en matière de beaux gosses. Mais un jour le destin en décide autrement et elle va croiser la route d’un bel « Apollon ». S’en suivra une mission séduction pas triste du tout. Et Daphné pourra compter sur ses amies Fiona et Erin pour mettre les pieds dans le plat. Ainsi que sur l’aide de Jay le barman du seul pub d’Arisaig.

Ce premier tome nous embarque dans une ambiance haute en couleurs, à l’image même des personnages tellement rafraîchissants. Si notre héroïne est assez unique en son genre, je peux vous dire que Fiona en tient une sacrée couche aussi, et cette jeune femme a su attirer toute ma sympathie, j’ai adoré la voir se révéler aussi au fil des pages. J’ai vraiment hâte de découvrir l’histoire qui lui sera consacrée. Erin est un personnage plus discret, un peu plus en retrait mais elle n’en est pas moins intéressante et je ne dirais pas non à une bonne fournée de Cupcake, mon fessier semble ne pas être de mon avis mais au diable l’avarice, on n’a qu’une vie ^^ Nous allons faire connaissance avec Kenneth, le frère de Daphné, qui va s’avérer être un personnage masculin très attirant. Son flegme écossais est terriblement séduisant, on en ferait bien notre quatre heure, et ce n’est pas Fiona qui dira le contraire. Je pourrais vous parler de celui qui va tenir le rôle de « l’Apollon » mais honnêtement je préfère garder le mystère sur lui et sur l’intrigue qui va découler de sa rencontre avec notre héroïne. Je peux simplement vous dire que j’ai adoré son personnage, j’ai aimé la complexité qui ressort de son histoire personnelle et de celle qu’il va partager avec Daphné.

La plume de Sarah M. Carr est terriblement addictive. J’ai été happée par l’aspect humoristique de l’histoire, tout en suivant la destinée de notre héroïne Daphné on ne peut s’empêcher de rire, de s’esclaffer avec nos personnages qui font partie intégrante du quotidien de Daphné. L’auteure nous sert une intrigue très sympa, où s’enchaînent une multitude de scènes cocasses mais aussi très sexy où l’amitié et l’amour sont des thèmes qui sont abordés naturellement. C’est assez difficile de qualifier le style de l’auteure mais la seule chose que je peux dire c’est que j’ai été totalement réceptive à tous les aspects de l’histoire. Au-delà de l’humour et de l’élan de bonne humeur que j’ai ressenti à la lecture de ce roman j’ai été touché par le fait que l’histoire soit très accessible, l’auteure use avec brio de l’autodérision, mais elle sait aussi mettre en scène des périodes de vie charnières dans la vie de ses personnages. J’ai pu ressentir beaucoup d’empathie envers Daphné à certains moment, j’aurai aimé être une de ses amies fofolles. Il reste peut-être une place d’ailleurs non ? Daphné n’aurait pas besoin d’une blonde de plus à ses côtés ?

Je souhaite aussi vous parler du charme de ce roman, car j’ai trouvé que le style de l’auteure rendait l’ensemble très charmant. En plus du fait que cela se passe entre Glasgow et Arisaig, où nous avons des descriptions très sympas. Je dois dire que j’irai bien faire un tour dans ce petit village de pêcheur.

white-sands-morar2-600

L’ensemble est vraiment très agréable, et même si j’avoue avoir deviné parfois certains rebondissements cela n’a pas du tout altéré le plaisir que j’ai pris à la lecture de cette histoire.

En bref, ce premier tome a été une véritable surprise. Un roman où se côtoient humour, destinée, amour et amitié. L’auteure nous sert un récit plein d’émotions, vous passerez du rire aux larmes, de l’envie à la colère. Les personnages sont parfaits dans leur imperfection, loufoques à souhait. La force de ce roman réside dans le fait que l’auteure ne surjoue pas, tout ce qu’elle écrit sort de son imaginaire terriblement fertile je dois l’avouer, et ce, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. Je savais que Sarah M. Carr allait me surprendre, je peux affirmer que ce roman est un gros concentré de bonne humeur, une romance douce et tendre dans l’air du temps servie par une plume et un style unique en son genre. Vous cherchez une lecture 100% plaisir à consommer sans modération ? Alors ne cherchez plus, [Les Demoiselles d’Arisaig] est LE roman qu’il vous faut. 


Extrait 

A cet instant précis, elle eut la sensation étrange qu’elle oubliait quelque chose de primordial – de vital même ! – concernant cette soirée. Mais impossible de se souvenir de quoi il s’agissait. Elle essaya de creuser les méandres de sa mémoire… en vain !

Cependant, alors qu’elle terminait de s’habiller, une nouvelle règle lui vint à l’esprit à ajouter d’urgence à son code de procédure amoureuse : Ne jamais, JAMAIS, boire en présence d’un apollon, et ce, dans le but de se souvenir du moindre détail de la soirée passée en sa compagnie.

 

 

Un commentaire sur “#Découverte2017 > Les Demoiselles d’Arisaig #1 – Daphné > Sarah M. Carr

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s