On Dublin Street #2 – London Road > Samantha Young

on-dublin-street,-tome-2---london-road-554686-264-432

ÉditeurJ’ai lu pour elle

Lien d’achatAmazon

Entre un père absent et une mère alcoolique, Johanna Walker,vingt-quatre ans, a toujours agi dans l’intérêt de son petit frère Cole. Pour lui assurer un avenir confortable, elle va même jusqu’à choisir ses partenaires selon l’épaisseur de leur portefeuille… Mais avec Cameron MacCabe, ce fragile équilibre vole soudain en éclats. Si son nouveau collègue du Club 39 ne répond en rien à ses « critères de sélection », se montrant même particulièrement mesquin avec elle, son regard ténébreux laisse pourtant entrevoir la promesse d’une passion interdite et tumultueuse. Aussi, lorsque Cameron emménage dans son immeuble, Jo est tentée, pour la toute première fois, de faire passer ses propres désirs en priorité…


Mon avis  – Note Coup de cœur

Avec cette série je vais de surprise en surprise. Je dois dire que si j’ai des valeurs sûres à conseiller cette saga fera partie de ma sélection.

Ce second tome se concentre sur Johanna Walker et Cameron MacCabe. Nous avons fait connaissance avec Jo dans le tome précédent, et j’avoue que je l’avais directement jugée, comme celle qui ne sort qu’avec des types fortunés pour subvenir à ses propres besoins, et d’ailleurs l’auteure avait fait en sorte que l’on ne s’attache pas tellement à elle mais que l’on ait quand même pas mal de questionnements à son sujet.

A la lecture du résumé je m’attentais à une histoire très intense et passionnée aussi charnellement que psychologiquement. Et je ressors avec un gros coup de cœur pour l’histoire de Jo et Cam ❤

Johanna Walker ne sait pas ce que c’est qu’un milieu familial aimant. Avec un père absent et une mère alcoolique qui s’évertue à la rabaisser chaque jour que dieu fait, elle n’a eu d’autre choix que de s’occuper de son frère Cole, qui représente la seule famille qui lui reste. Jo est du genre à se sacrifier pour l’équilibre de son frère, mais les apparences sont contre elle et les gens ont tous tendance à tirer de mauvaises conclusions la concernant. Et cela ne se passera pas autrement avec Cameron. Leur rencontre va faire des ravages, il va se montrer odieux, mesquin et condescendant avec elle, ce qui n’aidera pas Jo à avoir un tant soit peu d’estime pour elle. Mais quand Cameron emménage dans l’immeuble de Johanna c’est le début d’une lutte infernale contre leur attirance. Et si Jo pouvait enfin se laisser aller ? Peut-elle se permettre de vivre un peu pour elle ? 

Si j’ai eu un coup de cœur pour ce roman c’est grâce au personnage de Johanna. Je me suis tellement retrouvée en elle, de par mon histoire personnelle. Je ne sais que trop bien ce que c’est d’être rabaisser sans cesse au point de croire que l’on est une moins que rien, que tout ce que j’ai ressenti à ses côtés à eu comme un écho à mon propre passé. J’ai vraiment vécu certains passages comme si c’était réel. Samantha Young a vraiment très bien maniée les émotions avec son personnage féminin. Jo est une guerrière, elle a un caractère bien trempé, elle surjoue sa vie pour de bonnes raisons… Ses relations amoureuses sont dictées par un besoin de survie, elle ne s’autorise pas vraiment le bonheur, mais tant qu’elle subvient aux besoins de Cole, rien d’autre ne compte. Jusqu’à sa rencontre avec Cameron. J’ai adoré le personnage de Johanna, elle est complexe et très attachante au-delà des apparences.

Cameron… Honnêtement je ne saurait vous dire si il détrône Braden, mais il a un sacré potentiel mon dieu ! C’est un héros qui ne vous laissera pas insensible ça c’est clair. Il est vraiment très séduisant, mi connard, mi bad boy, il va s’avérer être un homme très attentionné, j’ai presque cru à un moment que je le trouverait un peu trop lisse, sans vrai défaut mais je me suis lourdement trompée. Cameron apporte son lot de sensations et de rebondissements. Il se trouve qu’il m’a plu autant qu’il m’a mise hors de moi. J’adore quand les auteures nous poussent à réagir violemment. Et le duo qu’il forme avec Jo est passionnant, on entre vraiment dans une relation complexe, où les sentiments amoureux sont mis à rude épreuve.

En ce qui concerne l’intrigue je dois dire que la plume et le style de l’auteure sont tellement addictifs que cela ne m’a pas gêné de découvrir que j’avais deviné certains rebondissements car d’autres ont réussi à me surprendre. Tout au long du récit on se retrouve ballotté dans tous les sens. Aucun temps mort, on ne s’ennuie pas une seule seconde.

J’ai adoré me replonger dans l’univers de Samantha Young, les retrouvailles avec Braden et Joss mais aussi Adam et Ellie. On fait connaissance avec plusieurs personnages secondaires que l’on aura le plaisir de découvrir dans les tomes suivants.

Cette saga se veut toujours aussi sexy, ici la relation de nos personnages met du temps à se construire, la tension sexuelle est donc à son maximum. On perçoit bien la difficulté que nos héros ont par rapport au désir qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Entre passion et raison, la lutte sera acharnée ! Vous allez découvrir un Cameron so sexy dans la chambre à couchée et vous en redemanderez ! 

En bref, [London Road] nous emmène sur des chemins ardents. Samantha Young est très talentueuse, elle arrive à nous faire ressentir tous les états d’âmes de ses personnages. Ici avec Johanna j’ai eu un énorme coup de cœur pour cette héroïne, tout en elle m’a émue parce que je me suis énormément identifiée à elle. Cameron vient parfaire le tableau avec sa sexytude et sa virilité. Je peux maintenant affirmer que je suis fan de cette saga. C’est intense, addictif, sexy avec un fond très sérieux. La psychologie des personnages est vraiment très bien abordée et approfondit pour que l’on ait tous les éléments pour un moment de lecture qui nous rend accro.


Extrait

Il avait l’air vulnérable, à vif et blessé…

Il s’était mis à nu et saignait pour moi.

Cam  » – Je lui ai dis une chose que j’aurai dû te dire il y a des siècles. (Il me posa une main sur le cou pour me rapprocher de lui.) Je n’ai jamais rencontré une personne aussi forte et courageuse que toi. Je n’ai jamais connu une personne aussi modeste, aussi gentille et aussi généreuse. Tu es une femme très complexe. (Il se fendit d’un léger sourire.) Et tu es, en outre , intelligente, passionnée, drôle et excitante. Tu me fais complètement perdre la tête. Quand je t’ai vu pour la première fois, je t’ai désiré pus que je n’avais jamais désiré personne. Quand tu m’as envoyé paître, j’ai voulu apprendre à te connaître. Et quand je t’ai véritablement découverte, quand tu m’as dit de ne pas tuer une araignée parce que ça en dirait très long sur la nature humaine de systématiquement tuer ce que l’on craignait, j’ai su. J’ai su que je ne rencontrerais jamais personne d’aussi magnifique, d’aussi compatissant et d’aussi déterminé. Je sais depuis un moment que je suis amoureux de toi, Jo. Et je sais que j’aurai du te le dire. »

Mon avis sur [Dublin Street] – ICI

Mon avis sur [Fountain Bridge] – ICI

Une réflexion sur “On Dublin Street #2 – London Road > Samantha Young

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #7 | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s