Suprêmes interdits #1 > Suprême désir > Florine Hedal

supremes-interdits,-tome-1---supreme-desir-929307-264-432Éditeur : Label Badass

Kindle : ICI

Grande nouvelle ! Calista l’emmerdeuse est de retour à la maison ! Et apparemment, son année Erasmus ne lui a même pas servi à se faire dépuceler par un de ces bûcherons des romances à la con ! À croire que son caractère de merde surpasse sa beauté. Pourtant, si je ne peux toujours pas l’encadrer, je dois bien avouer qu’elle a quelque chose de changé. Cette nuit-là à Paris, lors du gala, elle me l’avait prouvé. Sensuelle, voluptueuse, torride… et intouchable. Car comment oublier qu’aux yeux de tous, nous faisons partie de la même famille ? Mais lorsqu’elle avait penché sa tête en arrière pour que je l’embrasse, lorsqu’elle avait mis ses jambes autour de ma taille pour que je la touche, j’ai su. J’ai su qu’il me la fallait, qu’importent les conséquences. Franchir l’interdit m’excitait comme jamais, la faire sombrer avec moi encore plus. À mon tour, j’allais lui prouver qu’on ne provoque pas impunément Basile Robène.

« Jamais je ne coucherai avec toi. »

Je n’avais plus qu’une chose à faire : attendre qu’elle me supplie…


À paraître dans la série Suprêmes Interdits :
2. Suprême Plaisir
3. Suprême Transgression
4. Suprême Passion

Ma note : 3/5

Mon avis

Eh bien me voilà avec un soucis, d’un côté j’ai envie de dire que j’ai aimé, d’un autre il y a certaines choses qui ont fais que je n’ai pas entièrement adhéré et qui font baisser ma note finale.

Vous allez savoir pourquoi je suis mitigée au final.

Braver l’interdit, OK cela me va, j’ai déjà lu certains livres qui m’ont valus certaines critiques. La vulgarité, OK, souvenez-vous de Prune, un des personnages de Twiny B, elle était franchement pas mal dans le genre. Des passages parfois tirés en longueur, à la rigueur, je suis OK du moment que cela ne dessert pas l’histoire.

Mais, contrairement à divers avis que j’ai pu lire, je trouve qu’il n’y a pas vraiment de rebondissements, et quelque part, cela dessert l’histoire, j’ai eu l’impression que je n’arriverais pas au bout. Alors que sérieusement, il y a pas mal de choses qui auraient pu me faire terminer sur du positif et me supermotiver pour la suite. En fin de lecture, je ne suis pas certaine de poursuivre.

Malgré tout, je retiens le positif. J’ai découverts une plume que je ne connaissais pas, le style est parfois intriguant et deviendrait très vite totalement addictif. Une chose est certaine, c’est que mon ressenti n’est pas le vôtre, alors je vous invite à vous faire votre propre avis, que j’espère meilleur que le mien.

Merci à Florine pour sa proposition de service presse et sa patience.

Découvrez l’avis de Julie et Ludivine

LadiesColocBlog

6 réflexions sur “Suprêmes interdits #1 > Suprême désir > Florine Hedal

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #7 | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s