New Adult

PS : I like You > Kasie West

ps-i-like-you

ÉditeurHugo New Way

Date de sortie : 8 juin 2017

Lien d’achatAmazon

Un jour d’ennui en cours de chimie, Lily griffonne les paroles de sa chanson préférée sur son bureau. Lorsqu’elle s’assoit à la même place le lendemain, elle découvre que quelqu’un a écrit la suite…

Très vite, Lily et son mystérieux interlocuteur se lancent dans une correspondance enfiévrée ! La jeune fille n’a jamais autant eu envie d’aller en cours – mais surtout pour y savourer sa lettre du jour. Derniers groupes de musique indie à découvrir ou confidences plus intimes… tout semble les rapprocher.

Alors que l’identité de son amour épistolaire se dévoile, Lily saura-t-elle écouter la musique de son cœur ?


Mon avis – Note 4,5/5

On en parle de ce nouveau roman des éditions Hugo New Way qui va faire fureur cet été ? Non, parce qu’une fois de plus cette collection fait fort en nous proposant une romance fraîche et originale.

J’aurais presque pu vous dire que c’était la perfection même, mais le fait que j’ai découvert très rapidement l’identité de l’amour épistolaire de Lily m’a fait passer à côté du coup de cœur. Et si ce n’est pas un coup de cœur à proprement parler, je peux vous assurer que ce récit m’a totalement charmée.

On se trouve dans un roman new adult, nos héros sont jeunes et ils vont vivre une histoire toute mignonne qui repose sur des thèmes très proches de certaines problématiques que nos adolescents rencontrent. Bon je dis « nos » adolescents parce que je suis maman d’une pré-ado ^^

Lily est une jeune femme qui n’aspire qu’à une chose, pouvoir vivre un peu pour elle et se consacrer à sa passion, la musique. Issue d’une famille nombreuse, elle a du mal à trouver sa place alors que sa famille l’étouffe quelque peu. Lily est une fille assez originale, elle n’a rien à voir avec les bimbos que l’on peut rencontrer au lycée, non, elle a un style bien à elle et assume sa différence qui l’a rend vraiment drôle je dois dire. Mais Lily c’est aussi une fille timide qui a du mal à contenir son anxiété dans certaines situations. Elle devient vite très « bizarre » quand elle navigue dans un environnement qui la met mal à l’aise. Face à un garçon qui lui plaît par exemple… Cela peut vite devenir un véritable carnage. Alors j’ai eu beaucoup de compassion pour elle, parce que j’étais un peu comme elle étant jeune, celle qui se démarque un peu des autres, celle dont on rit parce qu’elle ne s’habille pas comme les autres. Bref, Lily est une héroïne que j’ai bien aimé au fil de l’histoire.

Notre héros masculin, je l’ai vraiment bien apprécié. Je ne peux pas vraiment vous parler de lui, vous le découvrirez bien assez tôt ^^ Son personnage met en lumière des sujets qui m’ont vraiment parlé, et qui parleront à beaucoup de lecteurs. L’auteure aborde certaines émotions que les adolescents ressentent, elle aborde des attitudes que l’on adopte parfois pour se protéger du monde extérieur. Ce qui en fait un personnage très intéressant car on veut irrémédiablement en savoir sur lui.

La force de ce roman c’est bien évidemment la relation épistolaire de nos personnages ainsi que le fait que cela se fasse de façon anonyme. Je me suis très vite prise au jeu de l’échange de lettres, j’ai trouvé ça tellement authentique, tellement charmant à notre époque où tout est parasité par internet. Plus j’avançais dans le récit et plus j’avais envie de découvrir ces nouvelles lettres. La relation se tisse en douceur sans obstacle, l’anonymat procure une sensation de bien être à nos deux héros. La confiance se développe naturellement et les sujets abordés sont aussi drôle qu’ils sont sérieux. La notion d’ « âmes sœurs » est tellement bien représenté. L’univers musical qui lie nos héros m’a bercé tout au long de ma lecture.

L’intrigue en elle-même n’est pas vraiment surprenante, du moins en ce qui concerne l’identité du correspondant de Lily, cependant cela n’a pas du tout altéré le plaisir que j’ai pris à lire ce roman parce que l’ensemble est très bien construit. Le cheminement de l’auteure intensifie le ressenti du lecteur. On passe de l’excitation à la peur, de la stupéfaction au doute.

Kasie West a une plume très douce, fluide et addictive parce qu’elle nous donne tous les ingrédients pour que l’on soit charmé par l’histoire de nos deux héros. L’amitié et la famille sont aussi des thèmes que l’auteure aborde avec légèreté et avec un côté plus sérieux, qui nous pousse à réfléchir à ce que nos héros peuvent ressentir. La narration est uniquement du point de vue de Lily, ce qui nous pousse à nous poser des questions sur notre héros, mais finalement toutes les réponses se trouvent dans les lettres qu’il écrit à Lily. J’ai adoré le petit côté intime de cette histoire légère et authentique. Chaque roman new way nous transmet un message, ici il s’agit de voir au-delà des apparences, de ne pas juger les gens sans connaître leur histoire.

En bref, [PS : I like You] est vraiment un roman new adult qui m’a fait du bien. Qui nous expose une relation épistolaire vraiment pleine de charme. Dans notre société où tout est parasité par le numérique j’ai aimé revenir à la simplicité d’une romance naturelle et sincère servie par des personnages attachants. [PS : I like You] est une LA romance new adult à lire cet été. Vous aimez ressentir des sentiments authentiques ? Vous aimez voir au-delà des apparences ? Alors n’hésitez pas et laissez-vous séduire par cette histoire douce et rafraîchissante. 


Extrait

En fait je ne suis pas comme ça la plupart du temps. Je suis plutôt un mec marrant, en dehors de chez moi.

Un mec ?! Là, j’hallucinais. Mon âme sœur était un garçon ! Mes yeux revinrent sur les messages du bureau – sur la ligne qui m’avait fait croire qu’il s’agissait d’une fille. Là où elle disait vouloir être comme la chanteuse de Blackout, plus tard. Il avait joué sur les mots et brouillé les pistes.

C’était un mec. Un mec qui aimait la même musique que moi, s’ennuyait en cours de chimie et avait le sens de l’humour. On était des âmes sœurs.  Je souris puis secouait lentement la tête. Ce garçon qui s’ennuyait m’écrivait des lettres pour passer le temps. Il ne me draguait pas, non.

Réalisant que mon cerveau s’était arrêté à la moitié de la lettre, je lus le reste.

Je remercie Déborah et Marion des éditions Hugo & Cie pour leur confiance et ce service presse. 

 

3 commentaires sur “PS : I like You > Kasie West

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s