Ces liens qui nous séparent > Ann Brashares

ces-liens-qui-nous-separent-920411-264-432

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Date de sortie : 11 mai 2017

Lien d’achat : Amazon

Sasha et Ray passent tous leurs étés dans la vieille maison de famille de Long Island. Depuis l’enfance, ils partagent tout, lisent les mêmes livres, courent les mêmes sentiers sablonneux vers la plage, dorment dans le même lit. Mais ils ne se sont jamais rencontrés ! Car le père de la jeune fille a été marié avec Lila, la mère de Ray. Et depuis leur séparation houleuse, chacun a refait sa vie et veille à ce que leurs nouvelles familles ne se voient jamais en même temps dans la maison des vacances. Mais cet été, le destin s’en mêle, aidé d’Emma, Quinn et Mattie, leurs trois sœurs irrésistibles. Les chemins de Ray et Sasha vont enfin se croiser. Et bien des certitudes vont voler en éclats.


Mon avis – Note 3/5

Vous livrer mon ressenti est assez difficile parce que autant j’ai aimé certains aspects de l’histoire, autant je me suis ennuyée avec d’autres. Certainement parce que par rapport au résumé et à la couverture je m’étais vraiment imaginée une romance qui se déroule pendant l’été. Alors certes il y a une romance, mais en toile de fond.

Ce qui fait que dans le roman, je me suis plus focalisée sur l’histoire de Ray et Sasha alors qu’en fait nous vivons vraiment l’histoire de deux familles qui ont une maison de vacances en commun. Ils n’y sont jamais en même temps pour éviter de se croiser et pourtant ils partagent tous cette maison.

J’ai totalement été séduite par le lien qui s’est crée entre Ray et Sasha au fil des années alors qu’ils ne se sont jamais rencontrés. Ils partagent la même chambre, lisent les mêmes livres, dorment dans le même lit. En découvrant le résumé, je ne sais pas pourquoi mais je m’attendais à ce que leur histoire soit sur le devant de la scène, hors [Ces liens qui nous séparent] nous dresse davantage le portrait de deux familles séparées qui partagent toujours leur lieu de vacances. Un été, le destin s’en mêle et les deux familles se retrouvent sous le même toit. 

J’ai donc été d’un côté ravie de découvrir l’histoire de Ray et Sasha mais d’un autre côté déçue par le reste du récit. Et pourtant, je sais que ce roman fait passer un message fort et universel, on est dans une fiction réalité où les protagonistes vont devoir composer avec leurs problèmes, leurs rancœurs et les non-dits.

J’ai aussi été perturbée par la narration, dans un même chapitre on passe d’un personnage à un autre, à la troisième personne. Alors c’est difficile d’expliquer ce qui m’a déplu, mais en fait en découvrant l’histoire de chacun je n’avais qu’une envie, que l’on revienne sur celle de Sasha et Ray, je crois que j’ai fais un blocage parce que certains personnages ne m’ont pas plus interpellée que ça.

C’est un roman jeunesse mais qui malgré tout plaira aux lecteurs plus âgés, car nous découvrons vraiment l’histoire de deux familles, la complexité des relations familiales, amicales et amoureuses.

Alors la plume de l’auteure est vraiment agréable, mais je n’ai pas aimé sa façon de nous raconter l’histoire. Du coup je suis passé un peu à côté parce que je m’attendais à une romance légère et rafraîchissante et on est davantage dans un récit qui tout expose les difficulté de chacun à vivre tel ou tel événement. On suit le quotidien de nos personnages, avec tout ce que cela implique, le récit se veut parfois rude et difficile, il nous permet de prendre conscience de tout ce qui se passe au sein de leurs deux familles.

En bref, je dois dire que si je n’ai pas totalement adhéré à l’ensemble de l’histoire, ce roman fut tout de même agréable à lire, j’y aie pris ce qui m’a plu et j’ai délaissé un peu le côté de l’histoire qui m’a moins plu. C’est toujours déroutant d’écrire un avis mitigé mais c’est aussi un exercice intéressant où l’on se doit d’être honnête avec notre ressenti. Loin de moins l’envie de vous dissuader de découvrir cette histoire car elle met en lumière des thèmes qui parleront à tous les lecteurs.


Extrait 

Chapitre 1 – Les aléas d’une relation qui n’existait pas

Pour lui, l’odeur de la maison, plus que toute autre, était l’odeur d’une fille qu’il ne connaissait pas.

La maison, ce n’était pas la vieille bâtisse en brique de Carroll Street, à Brooklyne, où il habitait la semaine, mais cette grande demeure au bord d’un étang, qui dominait l’océan, sur la péninsule de South Fork à Long Island, dans une petite ville nommée Waincott. Il y avait passé la moitié de ses étés et la moitié de ses week-ends depuis sa naissance.

Ray était assis par terre, au beau milieu de sa chambre, entouré de piles de livres, vêtements, vieux jouets, couvertures, imperméables, cannes à pêche et matériel de sport. Il inspira profondément, cherchant sa présence dans tout cela.

C’était une odeur ancienne, familière et nostalgique, associée à la joie et à la liberté de l’été, qui faisait entrer l’extérieur à l’intérieur. C’était aussi une odeur changeante, renouvelée une semaine sur deux par le parfum d’un nouveau shampooing, d’une robe neuve, ou du truc brillant qu’elle se mettait sur les lèvres.

Soudain en manque, il se leva et s’allongea sur son lit où son odeur était toujours la plus forte. Retrouver l’intimité de la nuit le réconforta instantanément. Il faisait toujours de plus beaux rêves ici, presque jamais de cauchemars, alors qu’à Brooklyn, il les enchaînait.

Il resta étendu là, en short et T-shirt, laissant pendre dans le vide ses pieds sales et pleins de sable, par respect. C’était récent ; autrefois, il n’aurait jamais pensé à un truc pareil.

Dormir dans ce lit, même si c’était agréable, était devenu perturbant depuis environ un an. Agréablement perturbant. Agréablement frustrant. L’odeur, avec ses nouvelles nuances, était aussi excitante que réconfortante. Il ne savait pas exactement ce qu’étaient ces nuances, mais elles troublaient ses nuits d’une façon inédite.

Je remercie les éditions Gallimard Jeunesse pour leur confiance et ce service presse. 

Une réflexion sur “Ces liens qui nous séparent > Ann Brashares

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis #8 | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s