Max + Becca > Shannon Lee Alexander

max---becca-880499

Éditeur : Pocket Jeunesse

Date de sortie : 15 juin 2017

Lien d’achat : Amazon

Il suffit parfois d’une personne pour se révéler à soi même.

Becca a toujours vécu dans sa bulle, entre ses livres et ses royaumes imaginaires. Sans son amie Charlotte, elle est plus solitaire que jamais. Jusqu’au jour où, en plein cours, elle trébuche sur Max… Il la remarque et comprend son désarroi. Il l’incite alors à faire du théâtre. À la surprise générale, Becca décroche le rôle principal.
Mais n’est-ce pas trop tôt, pour jouer Juliette sous les yeux de celui qui a tout d’un Roméo ?


Mon avis – Note 5/5

Attention, la chronique peut contenir des spoilers sur l’opus précédent, [Charlie + Charlotte]. 

J’avais eu un gros coup de cœur pour [Charlie + Charlotte], l’auteure avait réussi à m’émouvoir jusqu’aux larmes. Ici, si [Max + Becca] n’est pas un coup de cœur, il n’en reste pas moins une lecture très intense et pleine d’émotions.

On se concentre sur le personnage de Becca, souvenez-vous, elle était la meilleure amie de Charlotte, la petite amie de son frère Charlie. Depuis la disparition de son âme sœur Charlotte, notre héroïne ne trouve plus sa place dans le monde qui l’entoure, elle se réfugie alors dans ses livres, elle vit à travers les histoires qu’elle dévore. Jusqu’au jour où elle va faire la connaissance de Max Herrera, il est le seul qui perçoit sa souffrance, car il sait ce que c’est, il a lui aussi perdu un être cher. Il l’incite à faire du théâtre, et à la surprise générale, elle décroche le premier rôle dans la pièce Roméo et Juliette. Mais arrivera-t-elle à sortir de sa bulle sous les yeux ébahit de Max ? 

J’avais hâte de découvrir cet opus, il faut dire que Shannon Lee Alexander est douée pour transmettre des émotions. Ici rien n’est facile, Becca doit apprendre à vivre avec cette douleur sourde qui s’empare d’elle au quotidien, la perte de son amie Charlotte a semé le chaos dans sa vie. Elle n’a plus de repère et même si Charlie et ses parents sont très prévenants, elle a bien du mal à reprendre sa vie en main.

Sa rencontre avec Max va bouleverser son univers, elle trouve en lui un ami sincère, mais quand l’attirance s’en mêle, Becca est plus que troublée. Ses doutes et ses angoisses l’assaillent, l’empêchant de faire des choix pour elle-même, pour vivre sa vie et aller de l’avant sans pour autant oublier son amie Charlotte.

Ce livre m’a énormément plu pour plusieurs raisons. D’une part, grâce aux personnages de l’auteure, elle nous pousse à aimer ses protagonistes pour tout ce qu’ils représentent, Becca est une jeune femme timide, bloquée depuis la disparition de son amie, elle se renferme sur elle-même, et dans l’histoire on la voit éclore, sortir de son cocon où elle s’était enfermée. Becca n’est pas une fille lambda, elle a une sensibilité à fleur de peau, elle est douce et attachante, j’ai vraiment adoré son personnage car ses doutes et ses peurs sont fondées sur la perte de son amie, qui avait réussi à la révéler à elle-même, Shannon Lee Alexander nous fait ressentir la moindre de ses souffrances, et cela en devient presque troublant, car après la mort de mon père j’ai ressenti des émotions similaires, l’auteure a réussi à mettre en scène son héroïne de façon vraie et authentique, sans fioriture.

Max, notre héros est adorable. Lui aussi est différent des personnages masculins que l’on peut rencontre dans les romans, son côté artistique est très plaisant à découvrir, je l’ai trouvé trop mignon dans ses approches maladroites avec Becca. Max c’est le genre de jeune homme qui peut être tout à la fois, l’ami, le confident, et le petit ami. Il a toutes les qualités pour plaire aux jeunes femmes. Sa part de timidité le rend vulnérable et aussi très attirant.

J’ai adoré le contexte de l’histoire, le récit est divisé en plusieurs actes, à la façon d’une pièce de théâtre, le lecteur se laisse séduire par l’évolution de l’intrigue, découvrant au fil des pages une ribambelle de personnages qui ne manqueront pas de vous faire réagir. Je dois dire que j’ai adoré Victor, le meilleur ami de Max, qui nous permet de bien rire avec ses réparties pleines d’humour. Les autres personnages secondaires m’ont bien plu également, et je dois dire que j’ai eu une belle surprise avec Darby, l’une des protagonistes. Darby pourrait être la peste que tout le monde déteste, j’avoue que dans le début de l’histoire, je ne l’ai pas forcément appréciée, et puis elle aussi va se révéler et avoir une place importante dans le dénouement de l’histoire. Charlie est présent à certains moments, et cela m’a fait un petit pincement au cœur de repenser à son histoire avec Charlotte. La nostalgie m’a assaillie, et quelque part j’ai aussi fait mon deuil pour cette héroïne que j’avais tant aimé.

Shannon Lee Alexander s’attaque à des thèmes lourds et difficiles à traiter. Le deuil c’est quelque chose que l’on vit tous différemment, on a tous notre façon de surmonter la perte et l’absence d’un être cher. Ici, j’ai trouvé qu’elle a usé de beaucoup de tact pour nous exposer la façon dont Becca sombre après le décès de Charlotte. Elle démontre que nos émotions gouvernent notre quotidien, et que lorsque l’on arrive pas à trouver la paix et bien c’est difficile d’appréhender l’avenir sereinement. La romance est aussi très bien abordée, j’ai adoré le cheminement de l’histoire de Max et Becca. Le parallèle entre le réel et l’illusion est très bien mené, étant donné que dans l’histoire il y a une pièce de théâtre qui se joue, et pas n’importe laquelle, Roméo et Juliette.

En bref, l’émotion était encore au rendez avec [Max + Becca]. Shannon Lee Alexander a réussi à me séduire avec ses personnages et le contexte très original de l’histoire. J’ai adoré l’ambiance et le fond très émouvant de l’histoire. Je me suis projetée dans cette histoire, me mettant à la place de Becca pour ressentir la moindre de ses émotions. La plume de l’auteure est toujours aussi agréable, elle insère des sujets très sérieux dans une intrigue des plus divertissantes. Le plus troublant c’est la crédibilité de cette histoire, je n’ai eu aucun mal à me dire que tout pourrait être véridique. J’ai refermé ce livre avec le cœur rempli d’amour ayant une pensée pour toutes les personnes que j’ai perdues.


Extrait 

Acte 1 – Scène 1 – [Une salle de classe]

J’ignore depuis combien de temps je suis de retour en cours. Je ne compte plus vraiment les jours. Seulement les pages. J’ai lu 3718 pages depuis que j’ai repris. Depuis que Charlotte est morte, il y en a eu 108023. J’en ai tourné 150 depuis que je suis descendue du bus ce matin. Dix depuis la dernière fois où j’ai pensé à Charlotte.

Elle ne reviendra pas et je ne sais pas quoi faire d’autre, alors je continue à tourner des pages.

Quel que soit le temps qui s’est écoulé depuis mon retour à Sandstone, notre professeur de littérature renforcée, Mme Jonah, m’a annoncé hier que je n’ai plus le droit de « rester posée comme un sac à lire » pendant son cours. Je trouve ça bizarre, mais après tout, je ne comprends jamais le monde réel. J’ai renoncé à lui donner un sens. Alors, aujourd’hui je suis assise comme un sac, à regarder par la fenêtre.

Je remercie Aurélie et les éditions Pocket Jeunesse pour leur confiance et ce service presse.

Mon avis sur [Charlie + Charlotte] – ICI

Une réflexion sur “Max + Becca > Shannon Lee Alexander

  1. Pingback: Une semaine, nos lectures, nos avis | Le monde enchanté de mes lectures

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s