Romance érotique·Sagas

Âmes indociles #1 > Emma M. Green

51NP2C8RDrL._SY346_

ÉditeurAddictives

Date de sortie : 8 juillet 2017

Lien d’achatAmazon

Petite dernière d’un empire de la mode, Calliopé décide de s’affranchir d’un père abusif et tout-puissant pour retrouver son enfant, qu’on l’a forcée à abandonner des années plus tôt. À 22 ans, la brune révoltée ose enfin affronter son passé. Mais c’est son présent qui vacille et son futur qui surgit quand elle rencontre enfin Willow, une curieuse petite fille de cinq ans qui est bien la sienne.
Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de Willow, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle.
Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait avoir vu une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’espérait plus…

***

Âmes indociles, d’Emma M. Green, volume 1 sur 6


Mon avis – Note 5/5

Les auteures Emma Green reviennent sur le devant de la scène avec [Âmes indociles], l’histoire de Calliopé que l’on a pu voir dans [Cœurs insoumis] étant donné qu’elle est la sœur de Dante Salinger.

L’histoire de Calliopé est très émouvante et dès ce premier volume je me suis sentie totalement séduite par l’entrée en matière. Calliopé a dû affronter la pire épreuve qui soit pour une femme, elle a mis au monde une petite fille et on lui a arraché sans lui demander son avis, elle était jeune, 17 ans, et elle n’a rien pu faire contre la décision de son père Vittorio Lazzari. A 22 ans, elle a réussir à s’affranchir de cet homme abusif, et elle compte bien retrouver sa fille…

Mais Willow, sa fille, a été adopté par Lennon Hathaway, un homme de pouvoir qui ne semble pas facile d’accès. Mais leur rencontre va être déterminante pour Calliopé, la seule façon pour elle de se faire une place dans la vie de sa fille. Seulement notre héroïne va faire des choix qu’elle va devoir assumer, alors quand l’attirance sans mêle, rien ne va plus.

Ce premier tome m’a tout simplement pris aux tripes. Je suis maman, et je n’imagine pas une seule seconde la douleur que l’on doit ressentir lorsque l’on doit se séparer de son enfant à contre cœur. Les émotions sont intenses, brutes et vraies. J’ai ressenti la souffrance de Calliopé, son envie de découvrir sa petite fille. Les auteures ont su mené le début de leur récit à la perfection, avec leur style inimitable, elles ont su m’émouvoir et ma captiver avec cette mise en bouche. Evidemment, l’histoire de Calliopé et Lennon est très forte en émotions, et pour adoucir le ressenti des lecteurs nos auteures usent de leur humour. Car oui le fond de l’histoire est très poignant, et la mise en scène est très intelligente car on ne tombe pas dans le pathos, c’est très difficile d’émouvoir les lecteurs sans en faire trop et ici je suis passée par pas mal d’émotions.

Les personnages sont une fois de plus très bien travaillés. Calliopé, que l’on a découvert précédemment pour son côté fofolle… se dévoile sous une autre facette, celle de la femme blessée, de la maman esseulée qui n’a jamais réussi à avancer suite à la perte de sa petite fille. Cette héroïne vous touchera en plein cœur, elle est déterminée à vivre sa vie comme elle l’entend, son énergie et sa passion pour la couture la rendent unique, un peu excentrique sur les bords. Une nana qui a beaucoup à offrir. Lennon, notre héros, est beaucoup plus mystérieux, ici on ne découvre que très peu de choses sur lui, mais suffisamment pour être déjà sous le charme. On perçoit déjà sa faculté à être dévoué à sa fille, son envie de la préserver des choses difficiles de la vie. Lennon a aussi un physique très avantageux, ce qui est un gros plus, non ? Sa froideur et sa rigidité le rendent encore plus attirant, parce que l’on a envie de découvrir ce qu’il cache derrière cette façade destinée à éloigner les gens de lui et de sa fille.

Willow, notre petite héroïne, c’est mon gros crush ! Et oui j’ai totalement fondu face à cette petite fille de 5 ans qui nous prouve déjà qu’elle est une petite tornade avec un caractère très affirmé. On perçoit totalement les traits de caractères de Calliopé en elle, et mon dieu elle est trop choupinette. On retrouve Dante et Solveig mais aussi Morue, han bah oui quoi elle est indispensable celle-là ! Vous ferez connaissance avec Gus, qui fait office de tous les rôles pour Calliopé, assistant, meilleur ami… Un personnage plein de pep’s qui apporte soutien et bonne humeur dans le récit.

En bref, Emma Green nous propose une nouvelle série riche en émotions. Ce premier épisode est très rythmé, l’histoire de Calliopé m’a déjà émue et convaincue avec cette mise en bouche. Les auteures frappent très fort avec ce spin-off qui nous promets déjà de belles heures de lecture où émotions et passion seront les moteurs de leur scénario qui n’a pas finit de nous surprendre j’en suis sûre. Je peux déjà vous confirmer que je suis accro, alors n’attendez plus !


Extrait 

Je pense à ce Lennon Hathaway, le père adoptif de ma fille. Que je ne connais pas encore. Que je vais devoir apprendre à ne pas détester. Pas trop vite. Pas juste parce qu’il est un homme. Et qu’il a pris ma place.

Et sa mère adoptive ? Qui est-elle ? Pourquoi la lettre ne la mentionne même pas ? Y a-t-il une femme dans la vie de ma petite fille ? 

Je remercie Carole et les éditions Addictives pour leur confiance et ce service presse. 

2 commentaires sur “Âmes indociles #1 > Emma M. Green

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s