Romance·Romance érotique·Sagas

À ta merci > Gail McHugh

collide,-tome-1-----ta-merci-765266-264-432

ÉditeurJ’ai lu pour elle

CollectionBest

Lien d’achatAmazon

Après la perte de sa mère, Emily prend un nouveau départ avec Dillon, son petit ami, qu’elle rejoint à New York. Celui-ci a toujours été parfait. Il est doux, attentionné et généreux à son égard, si bien que la rencontre du mystérieux Gavin Blake ne parvient pas à ébranler ses certitudes, malgré l’attraction indéniable qu’il exerce sur elle.

Réputé pour être un dragueur sans nom et un fêtard, Gavin semble pourtant devenir une tout autre personne au contact de la jeune femme. Le masque de Dillon, en revanche, paraît se fissurer au fil des jours.

Le vernis d’une capitale mondaine dissimule parfois bien des secrets. Et pour être certaine de faire les bons choix, Emily devra s’y confronter avant qu’il ne soit trop tard…


Mon avis – Note 4,5/5

J’appréhendais énormément la lecture de ce roman, car ces derniers temps j’ai eu plutôt du mal avec les triangles amoureux, Gail McHugh a réussi l’exploit de me prendre totalement dans ses filets avec l’histoire d’Emily et Gavin, menacée par l’ombre néfaste de Dillon.

L’avantage avec les triangles amoureux c’est que l’on se retrouve dans des histoires complexes, aux prises avec les sentiments de nos héros, les inconvénients se sont les doutes et les choix que les personnages font en fonction de comment évoluent les choses. Habituellement, avec moi, ce genre de romance c’est tout ou rien, soit j’aime d’entrée de jeu, soit je me bloque. Et bien, ici c’est une belle réussite car j’ai dévoré le roman en quelques heures à peine et j’ai vraiment aimé l’histoire que nous a proposé l’auteure.

Revenons un peu sur l’histoire. Emily doit faire face au décès de sa mère, le deuil l’accable, mais Dillon, son petit ami rend les choses plus supportables, il l’épaule au mieux en la faisant venir à New York pour qu’elle reprenne goût à la vie. Dillon s’est toujours montré attentif, doux et attentionné pendant leur relation à distance, mais petit à petit elle va découvrir une autre facette de sa personnalité, un côté sombre et menaçant qui fera des ravages sur la jeune femme. Et puis, Emily va rencontrer Gavin, et malgré son attirance pour ce bel homme au sex-appeal ravageur, elle restera fidèle à Dillon, aveuglée par ses sentiments mais surtout par la reconnaissance qu’elle ressent pour Dillon. Petit à petit, son monde va s’écrouler, entre mensonge et pression psychologique, Emily est perdue, perturbée par le lien qui semble se tisser entre elle et Gavin. Apeurée par l’attitude de plus en plus menaçante de DillonNotre héroïne prendra-t-elle les bonnes décisions ? Assumera-t-elle son amour naissant pour Gavin ? 

Je peux vous dire que j’ai passé un excellent moment avec ce premier opus, c’est rythmé, addictif et très prenant. Je n’ai pas vu les pages défiler, plongée dans cette romance complexe avec ce côté emprise psychologique très bien menée. Emily est complètement sous la coupe de Dillon, ça m’a fait enrager, ça m’a émue de voir la détresse d’Emily, sa loyauté pour ce manipulateur, ce menteur perfide… Oui Dillon m’a fait réagir de manière très violente, car il est doué, très doué pour manipuler Emily. Il profite de sa faiblesse, de sa période de deuil pour l’embrouiller totalement. Malgré ses sentiments naissants pour Gavin, Emily se retrouve prise au piège. D’un côté, il y a Dillon, sous ses airs angéliques se cache une véritable pourriture, mais il sait jouer la comédie comme personne pour embobiner son monde. De l’autre, il y a Gavin, un homme blessé qui a du mal à croire en l’amour. Gavin est vraiment charmeur, c’est un séducteur qui sera rattrapé par sa réputation de tombeur. Gavin m’a séduite, de bien des façons, c’est un personnage qui apporte beaucoup d’émotions dans l’histoire. Gail McHugh a fait la balance entre ses deux personnages masculins, le contraste entre les deux est saisissant, et c’est ce qui rend le triangle amoureux si intense et passionnant, car en tant que lectrice, il est clair que Gavin l’emporte haut la main, mais l’emprise psychologique que Dillon exerce sur Emily est un facteur à ne pas négliger. Toute l’intrigue réside sur le fait qu’Emily soit facilement manipulable. La violence conjugale ne se traduit pas uniquement par de la violence physique, la violence psychologique est bien plus dangereuse et elle fait des ravages. Et ici l’auteure a su traiter cette notion avec beaucoup de finesse et de tact. C’est un thème qui fait réagir, et j’ai été secouée durant cette lecture. Emily aurait pu m’agacer concrètement avec les choix qu’elle va faire, mais tout est bien orchestré et du coup j’ai tout de suite développé de l’attachement pour elle. J’avais envie qu’elle abandonne Dillon pour vivre une belle histoire d’amour avec Gavin. Mais vous savez que l’amour c’est compliqué. J’ai adoré la voir se débattre avec les sentiments qu’elle éprouve pour ces deux hommes.

Outre le fait que la narration est assez particulière et que j’ai dû m’y faire au début du roman, j’ai adoré la plume de Gail McHugh, sa plume est percutante, et sa façon d’écrire passionnante. Je ne m’attendais pas à autant aimer cette histoire, parce que j’avais peur de la dynamique de l’histoire d’amour mais le fond de l’histoire est tellement intéressant. Ce qui m’a plu aussi ce sont les personnages secondaires, Olivia la meilleure amie d’Emily est vraiment très drôle, mais c’est aussi une amie hors paire, elle est vraiment attentive à la détresse d’Emily. Fallon, la collègue d’Emily est une nana originale, de bons conseils, son côté décalé m’a beaucoup plu. Colton, le frère de Gavin est un homme intègre, qui ne s’interposera jamais dans les décisions de Gavin, il sera simplement là pour écouter et épauler son frère 🙂 Il y a pas mal de personnages, entre les amis et les membres des familles de chacun. Ce qui nous donne beaucoup de rebondissements. Le dénouement est intense, déchirant et relance l’intrigue de plus belle, j’ai donc prévu de lire le second tome rapidement.

En bref, j’ai été agréablement surprise par l’addictivité de ce triangle amoureux. Gail McHugh nous dresse le portrait de personnages complexes, sombres et torturés. Le match qui oppose Dillon et Gavin est sans merci, Emily se retrouve aux prises avec des sentiments qui mettront à mal ses certitudes. L’intrigue est passionnante et intelligente, l’auteure a choisi de mettre en lumière un thème difficile, la violence conjugale psychologique, j’ai totalement adhéré à l’ensemble de l’histoire. Préparez-vous à des émotions vertigineuses. Entre passion, mensonge, trahison et amour, vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Petit conseil, ayez le second tome sous la main pour éviter l’effet de frustration.


Extrait 

-Appelez-moi si vous changez d’avis, Molly.

Sans attendre, il tourna les talons et sorti. Toutes les femmes présentes le suivirent du regard.

Emily exhala longuement. En dépliant les billets, elle reçut un choc en découvrant qu’il lui avait laissé non seulement un pourboire exorbitant mais aussi sa carte de visite. Comme elle la tenait du côté vierge, elle s’interdit de la retourner. Elle soupira, furieuse contre elle-même tandis qu’elle s’efforçait de cesser de penser à lui.

Elle ne pouvait pas nier qu’elle le trouvait attirant au-delà du possible ; la première fois qu’elle l’avait  regardé, elle était restée abasourdie. Il y avait quelque chose de mystérieux dans ses yeux, d’un bleu si clair qu’ils semblaient presque la supplier de se soumettre, de lui obéir, de faire avec lui les choses les plus coquines qu’elle puisse imaginer. C’était peut-être dû à la forme de ses pommettes, qui n’étaient pas loin d’être trop hautes. Possible que cela vienne de sa voix suave, aux tonalités rauques, que cela vienne de sa voix suave, aux tonalités rauques, qui, dès les premières paroles qu’il lui avait adressées, l’avait désarmée et privée de toute faculté de raisonner.

Sa voix et ses yeux sont de véritables appels au sexe. 

Il était définitivement un spécimen baisable, à la voix et au regard transpirant la luxure. Baisable ou non, Emily savait qu’elle devrait résister aussi longtemps que son bon sens l’emporterait sur son subconscient. Alors qu’elle regagnait les cuisines, elle recourut à toute sa volonté pour s’interdire de découvrir son nom de famille et son numéro de téléphone. Terrassant le démon qui lui criait de céder à la tentation, elle jeta la carte à la poubelle, ses doigts picotant déjà de cette perte.

 

Un commentaire sur “À ta merci > Gail McHugh

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s