My boss #1 – Undone > Melanie Marchande

IMG_0681

ÉditeurEditions Prisma

Date de sortie : 8 juin 2017

Lien d’achatAmazon

Qui se cache vraiment derrière ce boss odieux et terriblement sexy ? Un adepte de new romance ?

Meghan, jeune femme raisonnable et un peu complexée par ses formes pulpeuses, est affublée d’un boss impossible : critique et adepte de l’humour cinglant, Adrian Risinger ne rate pas une occasion de lui rendre la vie infernale. Sa seule raison de ne pas démissionner est que son poste de secrétaire est bien payé et que dans le fond, elle sait que personne d’autre ne le supporterait. Et puis il est tellement sexy !

Tandis qu’elle surfe un soir sur Amazon, déprimée, Meghan tombe sur un roman érotique intitulé My boss qu’elle commande pour se distraire… et dévore en une nuit. La prose coquine de l’auteur, une certaine Natalie, est addictive et, sur un coup de tête, Meghan lui envoie un mail pour lui dire combien elle s’est identifiée au personnage et combien ce livre lui a fait du bien.

Le lendemain, elle croit mourir de honte quand Adrian, son patron, lui apprend qu’il est l’auteur caché de My boss! Il lui impose alors un deal clair : soit elle joue le rôle de Natalie dans les librairies et les salons du livre, soit elle est virée. Et Adrian entame avec elle un jeu de séduction dangereux. Que va-t-elle faire ?


L’avis de Marlène – Note 🌟🌟,5/5

Ce premier opus de [My Boss] fut sympa dans l’ensemble, il y a malgré tout quelques points qui ont gâché ma lecture et c’est pour ces raisons que ma note est si faible au final.

Ce qui m’a donné envie de découvrir ce roman c’est l’héroïne, Meghan est une jeune femme pulpeuse, avec ses courbes voluptueuses elle a du mal à s’accepter. Elle souffre de beaucoup de complexes mais pourtant elle garde la tête haute face à son boss Adrian qui lui mène la vie dure depuis de nombreuses années. Un soir de déprime, elle surf sur Amazon à la recherche d’un livre de développement personnel et elle tombe sur une série de livres érotiques qu’elle va dévorer en un rien de temps. Totalement fan de la plume de Natalie Mcbride elle décide de lui écrire, de lui livrer tout ce que ses livres lui ont apporté, elle s’épanche sur sa vie, sur son rôle en tant qu’assistante de son boss tyrannique. Alors quand elle apprendre que Natalie McBride n’est autre que son boss Adrian Risinger, elle tombe de haut. Elle va devoir se faire passer pour Natalie lors des séances de dédicaces si elle veut garder son job… Ne pouvant rien refuser à Adrian, Meghan s’engage dans une mascarade qui pourrait bien lui faire perdre le peu d’équilibre qu’elle a dans sa vie.

J’ai longuement réfléchi à la façon dont je devais vous parler de ce livre. Je suis totalement tiraillée entre ce que j’ai aimé et ce qui m’a mise hors de moi. C’est assez dingue, car honnêtement ce roman se lit bien très bien même. Le fond de l’histoire m’a vraiment plu, tout le côté autour de cette supercherie d’auteur… Le fait que le boss de Meghan soit en réalité cet auteur de romances érotiques. Mais il y a trop de détails qui sont venus gêner ma lecture.

Quels sont ces détails ? Et bien, tout d’abord le récit est truffé d’incohérences dans les échanges entre Meghan et Adrian… De ce genre là, Meghan est en pyjama chez elle, Adrian la rejoint et au moment où ils se rapprochent et aborde le moment de faire l’amour, il la déshabille et elle est en jupe et chemisier… Ou alors, Meghan rejoint Adrian nue sous la douche et l’instant d’après il lui enlève son soutien gorge… Ce genre de détails qui plombent totalement l’histoire, j’ai dû relire bon nombre de fois certains passages pour comprendre et finalement m’apercevoir que rien n’était cohérent, du coup la crédibilité en prend un gros coup aussi et c’est tellement dommage car malgré le fait que l’originalité ne soit pas au rendez-vous et bien l’histoire est plaisante. Autre bémol ? Et bien, j’ai trouvé que l’auteure a pioché un peu dans tout ce qui se fait dans le genre de la romance érotique, un héros milliardaire dans le rôle du boss ingérable porté sur la domination, une héroïne peu sûre d’elle avec malgré tout pas mal de répondant, l’aspect bdsm tombe comme un cheveux sur la soupe, et n’est vraiment pas indispensable dans l’histoire car cela rend d’ailleurs le tout très peu crédible.  Pour résumer, le manque de cohérence, de crédibilité et d’originalité ternissent le récit qui reste malgré tout agréable grâce aux points positifs dont je vais vous parler.

Ce roman a un côté addictif grâce à la plume de l’auteure qui est très agréable, on se demande d’ailleurs si les incohérences ne sont pas survenues lors de la traduction, car l’histoire de Meghan et Adrian se lit bien.  J’ai trouvé l’héroïne vraiment attachante, elle supporte son boss comme personne, mais face à lui elle ne s’écrase pas, au contraire elle le provoque, et on sent bien l’attirance entre eux deux. L’humour est d’ailleurs très présent dans l’histoire. Adrian n’est pas un personnage acariâtre, il est certes un peu imbu de lui-même, exigeant et arrogant, mais au fil des pages il prend conscience de certaines choses. Il « s’améliore ». J’ai bien aimé le duo qu’il forme avec Meghan, sa façon de se livrer à elle, mais là encore il y a des petites choses qui ne sont pas compréhensibles dans la chronologie de leur histoire… Ce que j’ai aimé le plus, c’est vraiment l’intrigue en relation avec les romans de Natalie McBride, le dénouement de l’histoire est intéressant, et je l’avoue je n’ai pas eu de mal à terminer ma lecture, en ayant même envie de poursuivre avec le second tome car il serait malvenu de ne pas savoir comment va se terminer leur histoire d’amour. Une partie du scénario m’a réellement plu, et c’est ce qui me laisse penser que le roman saura trouver son public, car c’est une lecture divertissante malgré les bémols que j’ai énoncé.

En bref, je ne peux pas m’empêcher d’être un peu déçue après avoir lu ce roman. Car il y a énormément de potentiel même si l’originalité n’est pas là. Je me suis tout de même attachée à Meghan et Adrian, je déplore juste les nombreuses incohérences dans l’histoire et le manque de crédibilité que l’on ressent à mesure que l’on avance dans le récit. Je n’aime pas influer négativement mes lectrices en donnant mon avis, car ce roman est avant tout un moment de lecture léger et agréable qui ne m’aura pas totalement comblée, mais cela n’engage que moi. Je lirais la suite, car j’ai vraiment envie de découvrir le dénouement final de l’histoire de Meghan et Adrian.


Extrait 

J’ai l’impression de recevoir un seau d’eau glacée sur la tête. Puis mon cœur lâche et tombe direct sur mon estomac.

Et soudain, je me souviens des e-mails.

Oh non, voilà qu’il est en train de se moquer de moi. Bien sûr qu’il m’a reconnue !

Avec tout ce que je lui ai raconté sur ma vie.

Tout ce que je lui ai dit.

A elle. Non, à lui.

Je sens que je vais vomir. Ce n’est pas ça qui va arranger mes affaires.

Et c’est alors que j’aperçois le cendrier. Et puis sa tête.

Ce salaud ! Il s’est infiltré au cœur de ma vie, ruinant tous les aspects les plus intimes. Jusqu’à ceci. Tout ce que j’avais ! Non je n’y crois pas ! Il ne peut pas être à l’origine de la seule chose qui ait réussi à me donner le sourire ces dix dernières années.

A me faire rire. Me faire jouir.

Oh mon dieu, non ! Je me suis masturbée sur ses mots à lui.

Ce n’est pas d’un cendrier dont je vais avoir besoin mais de quelque chose de beaucoup plus lourd.

Je remercie Fanny et les éditions Prisma pour leur confiance et ce service presse. 

 

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s