Ivy Years #3 > L’homme de l’année > Sarina Bowen

Livre : ICI

Kindle : ICI

Ce qui se passe au lycée reste au lycée. En théorie… Il y a cinq ans, Michael Graham a trahi la seule personne qui l’ait jamais vraiment connu. Depuis, il est passé maître dans l’art de cacher son orientation sexuelle aux autres et de se mentir à lui-même.   Imaginez sa stupeur quand son passé fait irruption dans les vestiaires de l’Université de Harkness, avec un sac de hockey et ce petit sourire qui a toujours fait chavirer Graham. Pour lui, il n’y a qu’une seule réaction possible : la panique la plus totale. Il suffirait d’un mot de la part du nouvel ailier gauche de l’équipe pour détruire la vie que Graham s’est construite. John Rikker se retrouve dans le rôle du nouveau. Encore. Et cette fois, c’est pire que d’habitude, car les médias ont décidé de s’intéresser de près au seul joueur de hockey de première division ouvertement gay. Les fourgons de télévision ont pris racine sur le trottoir devant la patinoire, au grand dam de ses nouveaux coéquipiers.   Un joueur en particulier semble très mal à l’aise chaque fois qu’il entre dans la pièce.   Certes, Rikker se doutait bien que l’accueil ne serait pas chaleureux, mais il ne pensait pas se heurter à une attitude aussi fuyante. Ancien meilleur ami, ex-copain ou relation d’adolescence, peu importe ce qu’il représente à ses yeux, une chose est sûre : Graham ne va pas bien. Il boit trop et a du mal à se concentrer pendant les entraînements. Les deux garçons les plus solitaires de l’équipe vont finir par s’autodétruire sous la pression qu’ils subissent, à moins qu’ils ne parviennent à se retrouver malgré leur histoire douloureuse. Ce ne sera pas facile, mais il en vaut la peine, l’homme de l’année.

Avertissement : À la différence des autres tomes de la série, cette histoire d’amour émouvante met en scène deux garçons. Elle contient des situations sexuelles, de la dance music, des t-shirts à messages sarcastiques et une grand-mère adepte de poker.


 L’avis de Marlène – Note 🌟🌟🌟🌟🌟/5

J’avais hâte de retrouver la plume de Sarina Bowen, et quelle surprise que de découvrir que ce troisième opus s’avérait être une romance M/M. Pour la petite histoire, cela faisait plus d’un an que je n’avais pas lu une romance gay, et ce fut un véritable plaisir avec [L’homme de l’année]. Tout d’abord, parce que l’on retrouver l’ambiance caractéristique de la saga de l’auteure mais aussi parce que les thèmes abordés dans ce roman sont très bien traités, et l’émotion fut une fois de plus au rendez-vous.

Il y a cinq ans, Michael Graham et John Rikker ont vécu une histoire d’amour passionnée, à quinze ans ils ont vécu des sentiments forts que personne n’aurait dû leur arracher. Et pourtant, un drame s’est produit, et les a séparés pour de bon. Jusqu’à ce que cinq ans plus tard, Rikker rejoigne l’équipe de hockey d’Harkness. C’est un choc violent pour Graham qui ne pensait pas revoir son premier amour… Rikker n’a jamais cherché à cacher son homosexualité, et c’est pour cela qu’il s’est fait virer de son ancienne équipe de Hockey, une discrimination qu’il a eu du mal à accepter, cependant sa nouvelle équipe semble ravie de l’avoir recruté et Rikker espère que tout ira pour le mieux. Mais une ombre plane au-dessus de lui, celle de Graham qui a vraiment du mal à supporter sa présence. Graham va se noyer dans l’alcool, lutter contre ses sentiments et ses préférences sexuelles. Car Graham n’assume pas et se fond dans la masse, en sortant avec des filles, en essayant de paraître « normal » aux yeux des autres. Graham se ment à lui-même et traverse une période très difficile ce qui va se répercuter sur ses performances lors des matchs de hockey.

Comment Graham et Rikker vont-ils gérer leurs retrouvailles inattendues ? Arriveront-ils à supporter la pression qu’ils vont subir dans l’équipe ? Leur amour sera-t-il plus fort que les préjugés ? 

Ce troisième opus fut encore dans l’émotion. Sarina Bowen a un don pour m’emporter à chaque fois que je lis un de ses romans. Ici, on parle d’homosexualité et de tout ce que cela implique dans la vie de nos héros. Rikker assume son orientation sexuelle, malgré les obstacles qu’il a dû affronter depuis son adolescence. Rikker a subi bon nombre d’humiliations, rejeté par ses parents, il trouvera du réconfort chez sa grand-mère, une femme merveilleuse que j’ai adoré dans le roman. A son arrivée à Harkness, il ne sait pas où il met les pieds, va-t-il être accepté par ses coéquipiers ? Une chose est sûre, il est hors de cacher qui il est. Le soutien de Hartley, le capitaine de l’équipe et de Bella, l’assistante d’Hartley, lui seront précieux. Mais quand son transfert attirent l’attention des médias, rien ne va plus…

Dans ce roman, on ne suit pas uniquement la romance qui renaît entre Graham et Rikker, on vit vraiment avec eux de l’intérieur. Ce roman à deux voix nous permet de ressentir au plus proche les émotions de nos héros. Et le moins que l’on puisse dire c’est que mon cœur à chaviré pour ces deux personnages exceptionnels. J’ai ressenti la souffrance de Graham, car c’est bien de cela qu’il s’agit à son niveau, il n’arrive pas à assumer son homosexualité, il a peur du regard des autres, peur d’être « différent », alors que l’amour devrait être universel et ne souffrir d’aucun préjugés. Graham va livrer un combat sans merci contre lui-même. Je me suis énormément attaché à lui, j’aurai voulu avoir la place de Bella, sa meilleure amie, et parfois un peu que cela… On va se rendre compte de ce qu’il vit, de cette douleur sourde qui ne le quitte jamais. Il a fuit ce qu’il est pendant des années pour avoir « l’étiquette » que tout le monde voulait lui coller. Graham est un jeune homme en souffrance perpétuelle, qui mérite d’être heureux aux côtés de l’homme qu’il aime.

Rikker, est tout aussi attachant dans un genre différent. Il s’assume mais ce n’est pas pour cela qu’il n’a pas au fond de lui certaines blessures. Il va encore être victime de discrimination, être entouré par les médias alors qu’il ne demande qu’à vivre en paix et jouer au hockey comme ses coéquipiers. Rikker m’a plu car c’est un jeune homme plein de bonté, il a un caractère très doux, il relativise énormément et prend les choses comme elles viennent. Il sera vraiment parfait avec Graham, ni brusque, ni pressant. Rikker va laisser les choses se faire naturellement, accompagnant Graham au mieux vers son coming-out. Leur couple est juste trop mignon, plein de sensualité sans oublier leur part de virilité qui est sublimé par la plume de Sarina Bowen. Car oui mesdames, Graham et Rikker sont canons, et en tant que lectrice je me suis délectée de leurs étreintes passionnées, leur amour est tellement beau, j’en ai eu des frissons. Le sexe est abordé sensuellement avec énormément d’émotions. L’amour est palpable, les scènes érotiques sont explicites sans être intrusives, Sarina Bowen a jaugé à merveille cet aspect de la romance.

L’intrigue est très riche en rebondissements, je ‘ai vraiment été captivée du début à la fin, étant vraiment bouleversée par certains passages, tellement leur histoire est intense. le thème fait évidemment beaucoup réagir, j’ai ressenti beaucoup de colère envers certains personnages, l’amour ne devrait pas souffrir de discrimination comme cela. Cela me met hors de moi je l’avoue que les gens ne cessent de juger les autres sur leurs préférences sexuelles. Et Sarina Bowen a réussi à mettre en scène tout cela avec beaucoup de justesse, elle mêle les émotions habilement pour que l’on puissent se sentir très proche des personnages.

Evidemment, les personnages secondaires ne sont pas en reste. J’ai d’ailleurs adoré Bella, elle ne passe pas inaperçue et j’espère la retrouver dans les tomes suivants.

En bref, ce troisième opus confirme l’excellence de cette série. Cette romance M/M m’a donné des étoiles plein les yeux car je me suis énormément attachée à Graham et Rikker, leur histoire est belle et parfois un peu bouleversante, de par ce qu’ils ont dû traverser pour être heureux ensemble. S’il y a bien une saga que je n’aurais de cesse de conseiller, c’est bien celle-ci. 


La note d’Alouqua : 5/5

Son avis

Quelle joie de retrouver la plume enchanteresse de Sarina !

Ce troisième tome est différent des précédents, il s’agit ici d’une romance MxM, pour moi, cela ne change rien, mais tout le monde ne lis pas de romance gay.

Sarina, à travers Graham et Rikker, nous montre que l’homosexualité a encore pas mal de chemin à parcourir pour être totalement acceptée, que pour les personnes concernées, faire son coming-out représente parfois un véritable parcours du combattant. Mais avant de faire son coming-out, il faut accepter soi-même sa différence, ce qui parfois n’est pas simple non plus.

Comme chaque fois, on fait le plein d’émotions, on a des fous rires sur certains passages, principalement quand Bella est dans le coin. J’espère qu’un tome lui sera consacré, je suis certaine qu’il nous offrirait quelques scènes d’anthologie pas piquées des vers.

Graham et Rikker sont deux personnes vraiment touchantes, chacun à leur manière. L’amour qu’il ressentent l’un pour l’autre est sincère, encore faut-il que Graham puisse accepter le fait qu’il préfère les hommes, et ce depuis toujours.

Si ce troisième opus ne fini pas dans mes coups de coeur, ce n’est pas qu’il est moins bien écrit, c’est que j’ai eu l’impression que Sarina était un peu moins à l’aise dans l’écriture, qu’elle s’est moins laissée aller. Mais au final, elle nous donne un tome très prenant, et une romance semée d’embûches, parsemée de quelques scènes chaudes qui donnent réellement chaud.

Cette saga fait partie de celles dont on ne peut rater aucun tome.

Vivement le prochain 😉

Merci à Laure Valentin pour sa confiance.

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s