Dystopie·Fantastique/Fantasy·Sagas

The New Order (The Young World, tome 2) > Chris Weitz

order

Éditeur : Le Livre de Poche

Poche : ICI

Un virus a décimé la population des États-Unis, à l’exception des adolescents. Ces derniers pensaient être les seuls survivants… mais ils se trompaient. Donna et Jefferson se sont séparés. Jefferson retourne à New York, où il va tenter de trouver l’antidote du virus au sein de la tribu des Washington Square. Donna, quant à elle, se rend en Angleterre, où elle est confrontée à un tout autre monde. Parviendront-ils à se réunir de nouveau pour empêcher ce qui s’annonce comme un désastre plus grand encore que le virus qui a anéanti le continent ?
Le deuxième tome de la série-événement The Young World. Les droits cinéma ont été achetés par la Warner Bros., et Chris Weitz lui-même (Twilight, American Pie) réalisera le film.

Chris Weitz opère une transition parfaite entre la réalisation cinématographique et l’écriture romanesque. Une histoire aussi captivante et originale que Divergente.
James Patterson, à propos de The Young World.

tiss4.png

Merci aux Éditions le Livre de Poche pour ce service presse.

J’avais plutôt bien apprécié le 1er opus, et c’est donc facilement que je me suis plongée dans celui ci, mais à ma grand surprise, il est totalement différent, plus de réflexions, plus d’analyses et une grande part de politique ce qui le rend plus complexe mais également plus intense.

Nous retrouvons toujours les points de vue de nos deux personnages, Jefferson et Donna, mais ici ils sont séparés l’un de l’autre et c’est une nouvelle vie, de nouveaux problèmes et de nouveaux buts qui les attendent, c’est à la fois déroutant et bien pensé car on les voit ainsi s’adapter à ce nouvel univers et y développer leur propre destinée.

Jefferson devient ici un homme, droit, pragmatique, déterminé qui se donne tout les moyens possible pour expliquer et faire accepter sa vision de l’avenir, c’est clairement un Leader, il en impose tout en gardant une part de doute que seul le lecteur saisi.

Donna quant à elle va vivre une toute autre vie, loin du chaos et de l’anarchie qu’elle connaissait dernièrement, mais au lieu de se reposer sur ses lauriers et de vivre une vie paisible, elle va se montrer bien plus méfiante, ainsi elle va nous montrer les dérives et les conséquences d’un monde post apocalyptique où les mots liberté, pouvoir, manipulation et égalité prennent tout leur sens. C’est assez dur à encaisser dans le sens ou c’est tellement plausible et réaliste, cela pourrait effectivement être un triste avenir, la prise de conscience en est d’autant plus forte et nous force d’avantage à réfléchir.

Malgré le caractère engagé et fort de ce second tome, il m’a tout de même manqué ce petit truc pour totalement me captiver, il est certes plus profond mais peut être trop analytique et pas assez vivant en terme d’action. Mais ce qui est sur, c’est qu’il marque, qu’il nous fait réfléchir, nous poser de bonnes questions et surtout nous montrer ce qu’on pourrait bien finir par vivre.

En conclusion, un 2e tome engagé et réaliste qui nous amène à de bonne prise de conscience, mais qui pour ma part me laisse un peu sur ma faim.

 

 

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s