Pour un éclat de lumière > Sara Agnès L.

IMG_0961

ÉditeurAtramenta

Date de sortie : 9 août 2017

Lien d’achatAmazon

Séquestrée.

Violée.

Mia s’éveille dans un véritable cauchemar: emprisonnée dans une chambre isolée de tout, à la merci d’un homme masqué déterminé à la posséder corps et âme…

Entre punition et plaisir, obscurité et lumière, commence alors un jeu malsain entre la victime et son ravisseur. Perdue dans un tourbillon de sensations, Mia devra céder aux désirs de cet homme si elle veut retrouver sa liberté. Au risque d’y perdre son âme…


L’avis de Marlène – Note 🌟🌟🌟/5

Attention, je vous mets en garde avant de vous livrer mon ressenti, ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains, on débute sur une scène de viol, ce roman comporte des scènes sexuellement explicites et qui pourraientt heurter la sensibilité de certains lecteurs.

Ecrire cet avis n’est pas chose aisée, mais j’aime me dépasser et livrer mes avis au plus juste de mon ressenti. Pour ce roman, il s’avère que je suis partagée. Comme si je pouvais avoir deux avis sur ce roman. Si je vous assure que ce que j’ai ressenti est complexe et je vais vous expliquer pourquoi.

En terminant l’histoire de Mia, je suis comme scindée en deux. Une partie de moi a totalement et complètement adoré ce roman, la preuve, je l’ai lu d’une seule traite. La lectrice de romance que je suis a été comblée par le côté romancé de l’histoire mais l’ensemble manque de profondeur et le thème n’est à mes yeux pas assez exploité. Je sais bien que le but n’était pas de lire une thèse sur le syndrome de stockholm mais bien un roman qui en fait mention, néanmoins  il m’a tout de même manqué ce petit plus qui m’aurait complètement convaincue par l’histoire de Mia.

Le contexte est assez sordide, sombre et révoltant. Et pourtant, comme à son habitude Sara Agnès L a réussi à m’embarquer dans l’univers qu’elle a souhaité s’approprier. Cette dark erotica m’a captivée, dans le sens où l’ensemble est très addictif, j’ai ressenti certaines émotions que je ne m’attendais pas à ressentir, comme cette contradiction entre dégoût et excitation. Je m’attendais à être écœurée mais pas excitée, et pourtant certaines scènes ont eu raison de moi. C’est plutôt bien joué de sa part, car cela m’a permis de comprendre certaines réactions du corps de Mia. Notre héroïne est séquestrée, violée, à la merci de cet homme qui désire la faire sienne coûte que coûte. Il va tout vouloir d’elle, et ce pour une courte durée, c’est cet élément qui apporte l’espoir à notre héroïne. Le cheminement de l’histoire est perturbant, l’auteure ne ménage pas son lectorat, les scènes sont explicites et l’érotisme est omniprésent dans la première moitié du récit. Il y a un avant et un après qui font ressentir au lecteur différentes émotions. Le tout est agréable à lire et la fin arrive sans que l’on ne s’en aperçoive. La romance est addictive et efficace. Mais est-ce suffisant ? 

Là où j’ai ressenti un manque c’est au niveau de la gestion du thème. Effectivement, lorsque j’aborde certains romans, j’ai certaines attentes. Est-ce que je deviens « trop » exigeante ? C’est une bonne question, et finalement je peux y répondre très facilement. On a toutes des attentes différentes en découvrant un roman, ici certaines se contenteront de la romance telle qu’elle est écrite, car c’est un excellent roman. Mais il m’a manqué de l’approfondissement sur le thème du syndrome de stockholm. Le roman est relativement court, donc difficile de rentrer dans les détails complexes de l’esprit humain, et pourtant j’aurais voulu pouvoir totalement comprendre le revirement de situation. Comment Mia peut-elle s’éprendre de son ravisseur ? Je n’ai pas assez ressenti la peur de notre héroïne, ni même son instinct de survie. Pendant tout le temps où elle est à la merci de cet homme, il m’a manqué la phase de transition. Le côté psychologique qui me fasse comprendre les décisions qu’elle va prendre. La seconde partie du roman nous plonge davantage dans le vif du sujet, et c’est pour cela que je vous confirme que le côté romance a tout pour plaire aux lectrices. Mais cela n’a pas suffit à combler totalement mes attentes.

Je me suis aussi posé d’autres questions. Peut-on écrire sur tous les sujets ? Ici on est dans des thèmes difficiles. Viol, séquestration et enfin des émotions complexes comme l’amour et l’adoration. Le viol est un sujet a prendre avec des pincettes, mais cela arrive tous les jours, je pèse mes mots car il n’est pas question de cautionner cet acte, ni dans un roman, ni dans la vie. Ici il ouvre le récit violemment, il heurte la sensibilité des lecteurs, forcément on déteste cet homme, ce lâche qui se cache derrière un masque. On se prend d’affection pour Mia, on tremble avec elle. J’ai finalement eu un peu de mal à me faire un avis sur elle, de par ce manque de psychologie durant la phase de séquestration. Petit à petit, l’auteure lève le voile sur le personnage masculin. Il y a certains aspects de sa personnalités qui sont très intéressants, je me suis demandé à plusieurs reprises ce qui le motivait à faire ce qu’il a fait à Mia. Car le syndrome de stockholm est complexe et cela ne dépend pas que de la captive, le bourreau y est aussi pour beaucoup.

La plume de l’auteure est toujours aussi intense, Sara Agnès L aime sortir des sentiers battus. Elle assume pleinement son érotisme et ses univers si déviants. Ici le contexte est vraiment particulier. La noirceur est amplifiée avec le sexe qui est une constante dans la première moitié du récit. Les émotions se mélangent. La peur et l’angoisse laissent la place au plaisir et à la honte. Puis d’autres sentiments entrent en scène. Le trouble est plutôt bien représenté à mesure que le corps de Mia cède au plaisir. Et l’attachement et le manque se font sentir dans la seconde partie de l’histoire.

En bref, [Pour un éclat de lumière] s’avère être une dark erotica très addictive. La fan de romance en moi a été comblée par l’histoire pleine de noirceur et de lumière. Le dénouement est plaisant et la plume fluide de l’auteure rend l’ensemble agréable et efficace. La romance est bien menée et les personnages sont accrocheurs, cependant l’autre part de moi-même regrette que le thème n’ait pas été exploité différemment ou du moins plus approfondit. J’ai trouvé le récit et le dénouement un peu facile pour traiter un sujet aussi complexe, mais cela ne reste que mon avis, j’avoue que quand je découvre des romans avec des thèmes si controversés mes attentes sont souvent assez élevées. Je vous conseille néanmoins de découvrir cette dark romance car j’ai passé un bon moment de lecture, mais sachez que vous devez avoir le cœur bien accroché ^^


Extrait

-Trois secondes, Mia. C’est le temps que cela a pris avant que je sois obnubilé par toi.

-Mais… je n’ai rien fait, bafouillé-je.

-Je sais, répond-il tristement. C’est à peine si tu m’as remarqué, d’ailleurs, j’étais invisible à tes yeux. Et même quand tu as disparue, tu as continué à m’obséder.

Je le fixe, fouillant ma mémoire à la recherche du souvenir qu’il évoque. Nous nous sommes croisés. Pourquoi cela ne me dit rien ?

-Vous êtes client au café où je travaille ? demandé-je.

-Je n’étais qu’une ombre autour de toi, élude-t-il. Je cherchais en vain ta lumière. Chaque fois que tu posais les yeux sur moi, j’espérais ressentir un peu de ta chaleur. Et puis… j’ai compris qu’il me fallait venir la puiser à la source.

Je remercie Sara Agnès L pour sa confiance. 

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s