Les mariés écossais #1 – Unie au Highlander > Julia London

IMG_1064

ÉditeurHarlequin

CollectionVictoria

Date de sortie : 1er juillet 2017

Lien d’achatAmazon

« Est-ce l’accueil que vous réservez à votre épouse ? »

Arran est sans voix. La femme radieuse et sûre d’elle qui se tient devant lui est-elle bien Margot ? Où est passée l’oie blanche rebutée par les mœurs écossaises, celle qui a fui juste après leur mariage pour retourner chez son père à Londres ? Trois ans sans un mot d’elle, sans un signe de vie, hormis les nombreuses dépenses à sa charge… et voilà qu’elle est subitement de retour, prétendant vouloir sauver leur mariage et – sait-elle que c’est son point faible ? – fonder une famille. Que cache ce revirement soudain ? Arran n’a pas l’intention de lui accorder sa confiance, et il compte lui mener la vie dure jusqu’à ce qu’elle dévoile son jeu…


L’avis de Marlène – Note 🌟🌟🌟🌟,5/5

J’ai découvert il y a peu de temps la plume de Julia London avec une romance contemporaine, et j’avais terriblement envie de la découvrir dans un contexte différent, et comme je prends de plus en plus de plaisir à découvrir la romance historique je me suis tournée vers cette nouvelle saga.

[Unie au Highlander] nous plonge dans une romance où le pouvoir, la trahison, les complots et l’amour se côtoient.

Margot Armstrong se voit dans l’obligation d’épouser Arran Mackenzie qui a hérité d’un titre de baron. Il sera Lord Mackenzie de Bahlaire en Ecosse. Margot devient la pièce maîtresse d’une alliance née de son mariage avec Arran. Arrachée à son Angleterre natale, Margot n’arrivera pas à trouver sa place au près du clan d’Arran, elle ne se sent pas du tout dans son élément, ne se fait pas du tout aux coutumes locales, et peu de temps après ses vœux de mariage elle retourne vivre chez son père à Londres. Trois ans plus tard, la revoici en Ecosse, elle débarque à Bahlaire sans avoir prévenu son époux, qui va trouver son retour suspect. Surtout quand Margot lui affirme qu’elle souhaite donner une seconde chance à leur mariage. Pourquoi Margot est-elle de retour ? Que cache-t-elle ? Arran peut-il lui faire confiance ? 

J’ai passé un très bon moment avec Margot et Arran, je dois dire que Julia London a su me captiver avec leur histoire qui s’avère très passionnée et pleine de rebondissements. Mariée contre son gré, Margot va nous démontrer qu’elle n’est pas une jeune femme docile, non, elle s’affirme, elle nous paraît quelque peu immature au début de l’histoire, et puis elle va se bonifier au fil des pages. J’ai aimé son tempérament fougueux, et sa façon de se servir de ses charmes pour obtenir des réponses auprès d’Arran. Margot est une héroïne très intéressante, car elle n’est pas sotte, elle peu se montrer un peu naïve, mais cela ne la rend pas agaçante.  Arran, quant à lui est un personnage masculin comme je les aime, il a le charme écossais qui m’a fait craquer, c’est un Highlander viril, sans le côté bourru, car je l’ai trouvé très attentionné envers Margot, malgré la méfiance dont il fait preuve face à elle. Elle est son point faible, Margot a un pouvoir sur Arran, et il a bien du mal à y résister. Sa position de Laird de Bahlair lui confère un charisme percutant, mais Arran est un homme simple qui vit avec son clan dans une ambiance soudée et familiale. Les personnages secondaires sont très diversifiés, vous vous attacherez à certains, et détesterez les autres.

L’intrigue est somme toute classique. Une alliance entre deux nations, des complots, des trahisons et du danger. J’ai trouvé l’histoire très rythmée et ce que j’ai aimé par dessus tout c’est que la romance soit si passionnée. J’ai adoré le duo que forment Margot et Arran, car ils sont faits l’un pour l’autre, ils sont si différents et pourtant l’alchimie est présente, et le cheminement de l’histoire est agréable, je me suis prise au jeu de cette histoire qui m’a divertit du début à la fin. Bien sûr, le contexte et les lieux que l’on découvre dans ce récit sont très bien décrits, ce qui nous permets de bien se projeter aux côtés de nos personnages.

La plume de Julia London m’a une fois de plus séduite, la magie a opéré avec ces personnages si vivants, l’histoire est vraisemblable et on ne doute pas une seule seconde de la cohérence des faits. On se laisse tout simplement porter par le récit et les liens qui se tissent entre les protagonistes.

En bref, ce premier opus m’a totalement charmé. L’intrigue et le dénouement restent assez classiques, et pourtant l’ensemble m’a convaincue et je me suis énormément attaché à Margot et Arran, qui pour moi formait un couple assez bien assorti malgré leurs différences. Le pouvoir de l’amour sera la clé de leur futur et l’auteure nous démontre que l’on peut se battre par amour et en ressortir plus fort encore. L’intrigue est pleine de suspense, et le rythme m’a tenu en haleine du début à la fin. J’adore l’Ecosse et les Highlanders, c’est un fait, je suis de plus en plus captivée par cet univers. Laissez-vous séduire par un Lord Écossais plein de charme et une héroïne prête à tout pour récupérer son époux. Passion, trahison et amour sont au rendez-vous de cette romance historique !


Extrait 

-Ne me regardez pas ainsi, je vous en prie, supplia-t-elle en fermant les yeux l’espace d’un instant. Je le veux vraiment. Je veux être mère. Etre une épouse. J’étais trop jeune avant. Trop naïve. Mais vous êtes mon mari, vous voulez un héritier, et je veux un enfant à moi.

Elle venait de citer l’unique chose susceptible de cimenter leurs liens, – un bébé, avec lui. Plus que tout au monde, il désirait des enfants, toute une ribambelle, même, qui remplirait la cour du château et viendraient faire des galipettes sur son lit. Il donnerait tout ce qu’il possédait à ses enfants. Pourrait-elle jamais comprendre à quel point il avait dû contrôler ses désirs après qu’elle était partie pour ne pas faire naître d’enfant illégitime au sein de son clan ? Pouvait-elle comprendre désormais que, si elle lui donnait un enfant, il vivrait dans la crainte constance qu’elle ne s’enfuie de nouveau en l’emmenant ?

Mais à cet instant, Arran lut quelque chose dans les yeux verts de Margot. La même émotion qu’il y avait vue la veille au soir : le chagrin.

Il la fixa, furieux contre elle.

-Je vous en pris, ne me chassez pas, chuchota-t-elle.

Il serra le poing et le tint étroitement serré contre sa cuisse.

-Très bien, dit-il en acquiesçant lentement. Prouvez-moi que vous voulez être ma femme, Margot. Pas la femme d’un dandy anglais, soyons clair, mais ma femme. Une femme qui n’a peur ni de la fête, ni de la famine, ni du travail, ni des épreuves. La femme d’un Highlander. Une Écossaise. Pouvez-vous être cette épouse-là pour moi ?

 

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s