Romance·Romance érotique·Sagas

Âmes indociles #3 > Emma M. Green

IMG_0869

ÉditeurEditions Addictives

Date de sortie : 19 août 2017

Lien d’achatAmazon

Petite dernière d’un empire de la mode, Calliopé décide de s’affranchir d’un père abusif et tout-puissant pour retrouver son enfant, qu’on l’a forcée à abandonner des années plus tôt. À 22 ans, la brune révoltée ose enfin affronter son passé. Mais c’est son présent qui vacille et son futur qui surgit quand elle rencontre enfin Willow, une curieuse petite fille de cinq ans qui est bien la sienne.
Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de Willow, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle.
Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait avoir vu une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’espérait plus…

***

Âmes indociles, d’Emma M. Green, volume 3 sur 6


L’avis de Marlène – Note 🌟🌟🌟🌟🌟/5

Attention, ceci est le troisième opus d’une série, la chronique est susceptible de contenir des spoilers sur les tomes précédents. 

Calliopé doit faire face à certains obstacles pour trouver sa place dans la vie de sa fille Willow, mais aussi aux côtés de Lennon, qui s’avère être un homme affreusement sérieux. Malgré son attirance manifeste pour Callie, Lennon arrive à prendre sur lui, à faire ce qu’il y a de mieux pour Willow. Il voit l’intérêt de sa fille avant ses propres sentiments. Et quelle femme ne craquerait pas pour un homme aussi attentionné envers sa fille ? 

Cet épisode est une belle transition dans cette série. Nos personnages semblent prendre leur rythme de croisière. Ils se laissent voguer, ils vivent au jour le jour. Mais Lennon est un homme très entouré, entre la nourrice de Willow et Alexandra, une collègue de travail et accessoirement ex-fiancée de LennonCallie voit s’amoindrir sa confiance en elle. Elle qui est si pleine de punch va devoir se rendre à l’évidence, elle ne fait pas le poids face à ses concurrentes. Et pourtant Callie est un véritable petit trésor, un petit bout de femme meurtrie qui s’est construit dans la douleur, son caractère et sa personnalité en font quelqu’un d’unique. J’adore son grain de folie et sa façon de voir la vie en couleurs malgré les nuages qui ont noircis son passé. Lennon se dévoile aussi un peu plus pour notre plus grand plaisir. C’est un homme bon, avec un cœur énorme, et je dois avouer que je m’attache de plus en plus à lui, malgré le fait qu’il reste sur la réserve, ce qui est totalement cohérent avec son histoire et surtout l’histoire de cette petite fille, Willow. Cette tornade !

Les interventions de Dante et Solveig sont un véritable bonheur, l’humour est très présent et j’avoue que je suis à chaque fois surprise par la façon dont les auteures l’insère dans le récit, qui je le répète s’avère très émouvant. Et bien nous avons de grands moments hilarants, notamment dès que Morue est mentionnée.

J’ai été une fois de plus émerveillée par la tournure des événements, tout concorde à merveille, l’histoire est mesurée et pourtant on sent bien que les auteures se sont laissé aller, qu’une fois de plus la magie opère. L’alchimie se fait entre les personnages et les lecteurs, personnellement je me suis attachée à Callie, Willow et Lennon. Je commence bien sûr à montrer les crocs quand Alexandra est dans le champ de vision, mais cela pimente un peu les choses !

En bref, un troisième épisode émouvant, plein de douceur, de folie et d’humour intensifié par des révélations  qui cimentent la relation de Callie et Lennon. Je suis d’ailleurs ravie que ce spin-off soit étroitement lié avec [Cœurs Insoumis], ce qui nous permet de continuer de voir Dante, Solveig et Morue bien sûr. Les rebondissements nous promettent une suite sous haute tension. Je dirais que ce troisième opus était le calme avant la tempête !


Extrait

Voilà deux semaines que je passe plusieurs heures par jour avec ma fille, l’après-midi après l’école et le week-end. Comme dans une bulle, un cocon, un rêve. Comme dans le plus fou, le plus doux, le plus inespéré des rêves. Gus a dû rentrer à New-York pour des affaires familiales mais je ne me sens pas seule. Je ne le suis pas. Je ne le suis plus.

En fonction des envies de Willow, de sa forme, de ses humeurs et de mes coups de folie, on s’adonne au dessin, à la musique, à la couture, au chant, à la peinture, ou à de nouveaux essayages. On va à la plage pour se tremper les pieds dans l’eau en poussant des cris aigus. On mange des glaces en choisissant les goûts les plus improbables. On emmène Poney faire de grandes balades – la vachette galope, langue pendante, en dessinant de grands cercles autour de nous deux, et ce symbole me met du baume au cœur.

L’image que l’on renvoie me semble jolie. Foutraque. Bruyante. Joyeuse. Vivante. Presque trop belle pour être vraie, alors ces instants, je les grave en moi. Je les emprisonne à jamais dans mon cœur, de peur qu’ils disparaissent. Que Willow ne veuille plus de moi. Que Lennon change d’avis.

Je remercie Carole et les éditions Addictives pour leur confiance et ce service presse. 

~Mes avis sur les tomes précédents~

Âmes indociles #1 > Emma M. Green

Âmes indociles #2 > Emma M. Green

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s