Comédie/Humour·Romance·Romans

Miss Wyoming > Douglas Coupland

Miss Wyoming

EditeurAu Diable Vauvert

BrochéICI

KindleICI

Ex mini-Miss et star de sitcom, Susan Colgate est par miracle l’unique survivante d’un crash aérien. Elle pourrait disparaitre, personne ne le saurait jamais…
Lors d’une expérience de mort imminente due à une grippe plus qu’à l’énorme quantité de drogues qu’il ingurgite, John Johnson, producteur de films d’actions et sadomaso occasionnel, a une vision et réalise qu’il est temps de disparaître et de trouver l’amour…


 

L’avis de Fanniie – Note 4/5

Avant toute chose ce qui m’a donné envie de découvrir ce roman c’est la lecture du résumé et principalement la mention « Ex mini-Miss » qui fait référence au titre du livre, instinctivement je me suis dis qu’a un moment donné l’histoire évoquera cet univers.

Ce qui en résulte de ma lecture de « Miss Wyoming » est que dans l’ensemble j’ai été satisfaite, je trouve que c’est une bonne histoire même s’ il y a quelques petites choses qui auraient pu être développées/ajoutées pour que le livre soit encore mieux mais l’essentiel c’est que j’y ai trouvé ce que j’attendais, c’est-à-dire une histoire sympathique avec laquelle passer un bon moment , ni plus ni moins. De plus via cette lecture j’ai pu également découvrir la plume de Douglas Coupland, ce qui est toujours appréciable.

Miss Wyoming, raconte l’histoire de Susan Colgate (Ex mini-Miss et star de sitcom) mais également celle de John Johnson (producteur de film), ce qui les rapproche c’est le fait que tous deux ont simulé leur disparition. Ce qui les a poussé à faire cela ? Marre de leur train de vie qui ne leur correspondent plus, l’envie d’avoir plus (et il n’est pas question ici de la dernière voiture de sport à la mode ou d’argent) mais de vivre la « vraie » vie, d’évoluer sentimentalement parlant … Tout simplement l’envie d’autres horizons et de se faire oublier quelque temps des tabloïds où cet environnement de stars devient un petit trop toxique.

Chacun d’eux va vivre cette expérience à leur manière et à des durées différentes mais tous deux vont en sortir plus fort.

Lors de la lecture de ce livre on ne peut que constater que la plume de l’auteur est agréable à lire, cependant, on passe d’une période à une autre sans qu’il y ait vraiment d’indication, par exemple on peut lire un chapitre qui se passe dans le présent et lire le prochain chapitre et se retrouver dans le passé, plus ou moins lointain, pour Susan après le crash d’avion ou la période lorsqu’elle était enfant et il en est de même pour le personnage de John Johnson, dans un chapitre on peut le suivre dans le présent et le chapitre suivant on se retrouve projeté dans le passé, l’époque où l’argent coulait à flot et à laquelle il claquait son argent sans compter dans les prostituées ou encore la drogue et la période où il a renoncé à tout ça. Et disons que le tout est un peu mélangé, comme un puzzle  qu’il faut reconstituer, dû à ce manque d’indication « temporelle » il m’est arrivé de m’y perdre un peu.

Autre petite chose ce livre est classé comme étant une « romance » et « humoristique » personnellement j’y ai retrouvé aucun des deux, s’il y a romance c’est très survolé, il aurait fallu poursuivre avec un chapitre de plus montrant l’évolution de la relation entre Susan et John. Et s’il y a une part humoristique dans cette histoire, je la cherche encore car je n’ai rien trouvé de drôle dans cette histoire. Enfin ce n’est que ma perception, peut-être que d’autres lecteurs verront ce que je n’ai pas vu.

Mis à part cela, si je fais abstraction de ces petits bémols, je trouve que l’histoire racontée par l’auteur est très bien trouvée, que les divers thèmes abordés sont intéressants. Surtout que ce genre d’histoire doit vraiment se passer de la sorte en ce qui concerne le monde des minis-Miss.

En bref, ce qui faut retenir c’est que ce livre détient une jolie histoire, bien que quelque peut difficile à suivre parfois mais il suffit d’un peu plus de concentrations que d’habitude. Donc oui si vous voulez découvrir la plume de Douglas Coupland, je vous conseille ce livre.

Merci à Anne et Arnaud et aux Editions Au Diable Vauvert pour leur confiance ainsi que pour l’envoi de ce service presse.

 

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s