Romance

Et tes larmes retenir > Charlotte Orcival

IMG_1823

ÉditeurHarlequin
Collection&H
Date de sortie : 4 octobre 2017
Lien d’achatAmazon

Ils pensaient que leur amour était indestructible.
La vie leur offre une seconde chance.

« Que feriez-vous si vous retrouviez l’amour de vos seize ans ? Laisseriez-vous passer votre chance une seconde fois ? Julien, trente-deux ans, photographe, papa et divorcé, doit très vite répondre à ces questions lorsque, un mois exactement après les attentats du 11 Septembre, il retrouve, dans un avion pour New York, Anna, l’amoureuse de son adolescence. Ébloui par la jeune femme qu’elle est devenue, Julien fait rapidement le choix de l’amour et se jette à cœur perdu dans une grande opération de séduction. Mais le monde dans lequel ils sont rentrés de plein fouet est incertain, fragile, difficile, à l’image de la relation qu’ils reconstruisent tous les deux… et l’amour ne suffit peut-être plus. Alors, aujourd’hui adultes, que sont-ils prêts à donner d’eux-mêmes pour vivre enfin leur histoire  ? »

Un roman bouleversant sur l’amour, les blessures et l’espoir, vus à travers les yeux d’un homme amoureux.


L’avis de Marlène – Note 5/5

J’ai tout de suite été séduite par cette couverture simple et épurée. Elle m’a donné envie de découvrir l’histoire de Julien et Anna. Le roman avait remporté un vif succès lors de sa parution en auto-édition, j’étais donc ravie de pouvoir le lire.

Vous allez découvrir une histoire d’amour, une destinée sentimentale juste, touchante et pleine d’émotions. La narration du point de vue de Julien est inspirante, intimiste et donne une dimension réelle à cette fiction.

Quand je me suis plongé dans ce roman, j’ai tout de suite ressenti la puissance de cette histoire, le style de l’auteure est singulier, juste et unique. Cela change du tout au tout par rapport à ce que l’on trouve habituellement dans les romances. Julien nous raconte leur histoire, j’ai dû m’habituer à la façon dont Charlotte Orcival a choisi de narrer ce récit mais au bout de quelques pages j’étais complètement sous le charme et touchée par cette histoire.

Le roman est assez court, et scindé en plusieurs parties. J’ai suivi les étapes des retrouvailles de nos héros, le temps totalement suspendu pendant ma lecture. Captivée par la facilité qu’a eu l’auteure à me transmettre toutes sortes d’émotions. L’histoire est riche et menée d’une façon originale. Julien nous raconte le présent, mais il revient aussi sur des moments clés de leurs vies. Il parvient à nous lier à eux, à nous faire espérer pour eux… Leurs histoires respectives nous ouvrent les yeux sur la vie, sur l’amour et les secondes chances. Que feriez-vous si vous retrouviez l’amour de vos seize ans ? Auriez-vous envie de vous donner une seconde chance ? 

En ayant terminé ce récit, j’en garde encore un sentiment de plénitude. L’histoire est aussi douce qu’elle est tumultueuse. Charlotte Orcival met en lumière les sentiments amoureux à travers les yeux d’un homme qui fait une véritable introspection sur sa vie. Il remet en question son parcours, ses choix et ce qu’il désire à présent pour être heureux. Julien est franc et entier. C’est un homme qui a des qualités humaines, il reconnaît ses erreurs, accepte chaque étape de sa vie comme si c’était nécessaire pour arriver au bonheur. Julien n’a pas peur de montrer sa sensibilité, il assume fièrement de dévoiler ses sentiments. Anna quant à elle, est une jeune femme qui a souffert, beaucoup, qui a eu des déceptions sentimentales, quelques unes. Mais c’est surtout une femme qui a peur de s’engager, qui a peur de perdre une fois de plus quelqu’un qu’elle aime. Charlotte Orcival a traité avec beaucoup de justesse son traumatisme. La psychologie est abordée d’une manière exceptionnelle, pour faire comprendre au lecteur les doutes et l’attitude de notre héroïne.

L’amitié est aussi très bien représentée dans cette histoire. Julien a pu compter sur Marc, son ami de toujours. Marc, un personnage indispensable à la richesse du récit. Il est très bien mis en scène, nous prouve que dans la vie, les amis se comptent sur les doigts d’une main. Anna a Vincent, qui occupe une grande place dans sa vie. Une fois de plus l’ami qui l’épaulera à chaque étape de sa vie. J’ai bien aimé le personnage de Vincent.

La romance c’est l’évidence même dans cette histoire. Mais l’auteure met bien en avant les doutes et les difficultés qui peuvent survenir dans un couple. Étaient-ils vraiment fait l’uns pour l’autre ? Est-ce le destin qui les a réunit une seconde fois ? 

Le dénouement de l’histoire est plaisant à suivre. C’est vraiment un roman qui vous transporte, qui vous ouvre les yeux sur la vie. Une réflexion se dégage de ce récit, j’ai trouvé cette lecture enrichissante, je ressors en ayant le sentiment que rien n’arrive par hasard dans la vie et que nous ne sommes pas les seuls acteurs de notre existence.

En bref, ce roman est tout simplement magnifique. Une histoire d’amour vraie, mis en scène avec délicatesse et clairvoyance. Une vision de la vie de nos personnages raconté avec un style unique et original. En arrivant à la fin du récit, la gorgée nouée, submergée par les émotions, le titre prend tout son sens… « Et tes larmes retenir… », c’est la sensation que j’ai ressenti en tournant la dernière page, les larmes aux yeux sans qu’elles ne coulent, juste elles étaient là pour me prouver la beauté de cette histoire et la force des mots lorsqu’ils sont si bien utilisés.

Une histoire d’amour qui laissera son empreinte sur tous les lecteurs en suscitant des émotions intenses que vous ne pourrez combattre. 


Extrait 

« Mon instinct me disait que ça allait être bien. Je la voulais trop.

Nos retrouvailles après New York.

Nos retrouvailles après nos retrouvailles.

Nous.

Elle avait été dans mes pensées bien plus que je n’avais osé l’admettre tout ce temps depuis New York. Elle avait été dans chacun de mes pas. Dans chacune de mes actions. Dans chacun de mes rêves. Dans chacune de mes nuits blanches. Depuis combien de temps n’avais-je pas ressenti un tel élan ? Une telle énergie ? Une telle envie d’en découdre avec la vie. Et voilà, j’étais rentré de New York ce matin, presque dix jours après elle et j’allais la revoir. Enfin. »

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin pour leur confiance et cette lecture en avant-première. 

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s