New Romance·Romance érotique·Sagas

Malcolm le sulfureux > Katy Evans

IMG_1896

ÉditeurHugo roman
Date de sortie : 14 septembre 2017
Lien d’achatAmazon

Au milieu des flash et des paparazzis, une histoire sexy qui oppose le bachelor le plus séduisant de Chicago à une journaliste intrépide et déterminée à percer Malcolm à jour.

Jusqu’où ​ira-t-elle pour exposer le playboy le plus sexy de Chicago?

Mystérieux. Privilégié. Légendaire. Malcolm Kyle Preston Logan Saint, le businessman le plus sexy que Chicago n’ait jamais connu, ne vit que pour l’argent et les femmes. Beaucoup de femmes.

Toute sa vie, il a été harcelé par la presse dont le seul but est de prouver que sa vie, en apparence parfaite, n’est que mensonges et faux-semblants. Depuis qu’il est sur le devant de la scène, ses secrets sont plus en danger que jamais, mais il est bien décidé à les garder enterrés.

Plus pour très longtemps…

Chargée d’enquêter sur Malcolm et de révéler sa personnalité sulfureuse, Rachel Livingston est une jeune et séduisante journaliste. Elle travaille pour Edge, un magazine proche de la faillite. L’avenir de l’entreprise repose sur les révelations qu’elle écrira sur Malcolm Saint.

Déterminée à faire de cette histoire le tournant que sa carrière attend, elle n’aurait jamais pensé que le playboy puisse changer sa vie.

Succombera-t-elle à la tentation que représente Malcolm le sulfureux ?


L’avis de Marlène – Note 5/5

Ayant découvert la plume de Katy Evans avec sa précédente saga [Fight for Love], j’avais absolument envie de la retrouver dans un univers différent. Avec [Malcolm le sulfureux], elle pousse les portes d’un milieu plus « classique » mais très bien exploité.

Je vais vous arrêter tout de suite sur un point fondamental de ce roman, NON ce n’est pas une pâle copie de Fifty Shades, j’ai déjà entendu des rumeurs comme quoi c’était similaire, mais PAS DU TOUT ! Il y a « une » scène qui pourrait vous faire penser à Cinquantes nuances… mais ça s’arrête là ! Katy Evans a développé son histoire avec son style bien à elle qui réuni tout ce que j’aime dans la new romance… Une plume addictive, une histoire passionnante et sexy avec une pointe de suspense quant à l’issue de ce premier opus… Ah et je n’oublie pas la frustration de devoir attendre la suite, car oui j’ai tellement aimé ce premier tome que je vais attendre la suite de pied ferme !

Mais au final, [Malcolm le sulfureux], de quoi ça parle ? Et bien vous allez faire connaissance avec Rachel, qui rêve de pouvoir vivre de son écriture, et pour se faire il faut qu’elle prouve son talent en tant que journaliste. Sa boss va lui confier un article qui pourra changer sa vie professionnelle mais aussi sauver l’avenir du journal pour lequel elle travaille… En théorie, c’est une affaire plutôt simple, dénicher tous les secrets de Malcolm Kyle Preston Logan Saint, le businessman le plus sexy que Chicago n’ait jamais connu… Rachel doit enquêter pour révéler la personnalité sulfureuse de Malcolm. Elle va y mettre tous les moyens possible et imaginables, ce qu’elle n’avait pas prévu ? C’est d’être piégé à son propre jeu… A trop jouer Rachel va vite comprendre qu’elle ne maîtrise plus vraiment les enjeux de sa relation avec Saint

Ce premier tome est juste WAHOU ! Je me suis prise au jeu de cette histoire. Rachel est pétri de bonnes intentions, elle veut absolument réussir ce challenge… Quitte à se mettre en danger… J’ai adoré Rachel, c’est une femme simple, avec de l’ambition. Elle se donne les moyens pour réussir, mais Rachel n’est pas un requin aux dents longues, non elle est réfléchie, peut-être un peu trop sage et naïve… Mais au contact de Malcolm, elle va littéralement se révéler… Une véritable prise de conscience va alors la saisir, et elle va devoir faire des choix en son âme et conscience. Rachel est un brin têtue, j’ai trouvé cela rafraîchissant de la voir lutter, j’ai aimé qu’elle ne succombe pas immédiatement pour Malcolm… J’ai donc hâte de la retrouver dans la suite, car cela a été un déchirement de la laisser à la fin de cet opus. J’ai aussi aimé les causes qu’elle défend, sa générosité et ses intérêts dans la vie sont louables et la rende encore plus attachante.

Malcolm Kyle Preston Logan Saint ! Hum c’est un peu pompeux comme nom, vous ne trouvez pas ? Et bien détrompez-vous et préparez-vous à découvrir les secrets de ce héros charismatique. Je ne vais pas trop vous parler de Malcolm, car je trouve que c’est un homme qui se découvre au fil des pages, je ne veux pas vous gâcher la surprise. Je vais juste vous dire que je l’ai trouvé charmant, très attirant et que c’est un homme qui fait réfléchir. N’ayant que le point de vue de Rachel, on s’interroge sans cesse sur ce qu’il pense, sur comment il vit son histoire avec Rachel. On ne sait pas quelles sont ses intentions, ni si il est sérieux ou si il joue la comédie. Car dans cette histoire, il y a beaucoup de faux semblants. Nos personnages naviguent dans un univers scruté par les paparazzis, Malcolm est toujours entouré de femmes toutes plus somptueuses les unes que les autres… Difficile pour Rachel de trouver sa place dans tout ce milieu « tape à l’œil ». J’ai aimé le côté « tronqué » de l’histoire, on ne sait pas vraiment dans quoi Rachel s’engage et ce fut vivifiant d’évoluer avec elle auprès de Malcolm.

Les personnages secondaires ! Ah parlons-en ! Parce que franchement à ce niveau là aussi, Katy Evans nous gâte et je ne serais pas contre des spins-off sur les amies de Rachel et ceux de Malcolm. Je ne développe pas, vous les découvrirez par vous-même, mais je peux vous dire que vous risquez de les aimer !

J’ai vécu son fantasme par procuration. Katy Evans a pris son temps pour tisser un lien tangible entre Rachel et Malcolm, j’ai aimé le rythme et la dynamique de la relation amoureuse dans ce premier tome. Tout vient à point qui sait attendre… Et je me suis délectée des corps à corps langoureux que l’on découvre à mesure que l’on avance dans l’histoire. L’éveil des sens est maîtrisé à la perfection. Les scènes sont pleines de tension sexuelle, on perçoit l’électricité dans l’air… C’était vraiment grisant tout en étant sensuel et plein d’émotions !

La plume de Katy Evans est toujours aussi efficace et addictive. De plus, j’ai vraiment aimé l’univers dans lequel elle nous embarque…

En bref, ce premier opus m’a vraiment plu, à tel point que je l’ai dévoré en une soirée. Rachel et Malcolm sont des personnages intrigants. Le scénario est très bien mené, on est plongé dans un univers où les apparences sont trompeuses, méfiez-vous de tout et de tout le monde. L’addictivité est au rendez-vous avec cette saga, la magie de la plume de Katy Evans a encore opéré sur moi. Je ne peux que vous conseiller de percer les secrets de Malcolm Saint ! Attention, ce roman contribuera à augmenter votre addiction à la New romance ! Mais l’abus de lecture et de BBF de nuisent pas à la santé, rassurez-vous !


Extrait 

« Et subitement, j’ai envie qu’il me fournisse mille et une réponse comme celle-ci. Personnelles. Précises.

Sans hésitation, je demande :

-Je vous en donne une autre, en échange d’une des vôtres ?

-On dirait que j’ai affaire à une vraie négociatrice !

Il s’adosse au siège et je savoure son rire, profond et chaud.

-Alors, c’est oui ? renchéris-je en riant moi aussi.

-Voyez-vous, mademoiselle Livingston, pour mener des négociations, il faut que vous déteniez quelque chose que l’autre désire.

Je le scrute quelques secondes : il me provoque ou quoi ? Son regard est sombre, mais il affiche toujours un beau sourire. Ah, ces yeux ! J’ai l’impression que je ne m’en lasserai jamais. j’y vois tourbillonner l’énergie qui l’anime. C’est un homme indubitablement lié à la couleur noire. Noir comme ses cheveux. Noir comme le péché. Noir comme tout ce qui tourbillonne autour de lui. Une aura magnétique. Irrésistible. Toujours impassible à l’arrière de la Rolls, il me jauge, et je ne sais pas comment réagir, que lui répondre. C’est un homme influent qui a l’habitude que tout se déroule conformément à ses attentes. C’est aussi un joueur qui obtient toujours qui il veut. Il voulait une info sur moi, et stupidement je suis tombé dans le piège et en ai de surcroît proposé une deuxième. Mais il n’en souhaitait qu’une. Pas deux.

-Je vais y réfléchir, Rachel, déclare-t-il devant mon silence.

Et comme pour adoucir sa réponse brutale, je vois ses yeux sombres devenir liquides. Et merde ! C’est comme s’il m’avait giflée. »

Je remercie Déborah et Marie pour leur confiance et ce service presse. 

Un commentaire sur “Malcolm le sulfureux > Katy Evans

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s