Romance historique·Sagas

Héritiers des larmes #1 – L’épouse ennemie

IMG_2013

ÉditeurHarlequin
CollectionVictoria
Date de sortie : 1er septembre 2017
Lien d’achatAmazon
Face à la reine de France, Brunhilde sent son cœur battre à tout rompre. La souveraine lui a accordé le droit de choisir son époux, et attend à présent sa réponse. Brunhilde sait que tout le monde souhaite qu’elle désigne, sur l’ordre de son frère, l’arrogant seigneur de Valcoudray, dont l’alliance renforcerait sa famille. Ce noble normand est même prêt à passer outre le baiser qu’il a surpris la veille entre elle et Conan de Ker Glenn, leur ennemi breton. Conan, l’homme à qui Brunhilde a caché son identité et qui lui lance aujourd’hui des regards noirs. Si c’est lui qu’elle choisit, il la méprisera, elle le sait, et la traitera comme une étrangère dans sa propre demeure. Mais la paix entre Bretons et Normands serait désormais actée. Consciente des regards qui pèsent sur elle, Brunhilde lève enfin les yeux, déterminée. Elle sait ce qui lui reste à faire.


L’avis de Marlène – Note 4,5/5

J’attendais cette sortie avec impatience, j’ai totalement craqué pour la couverture que je trouve sublime, elle attire l’œil et représente à merveille notre héroïne. Totalement charmée par le résumé, je me suis plongé dans cette romance historique qui me promettait un bon moment de lecture.

Brunhilde, notre héroïne est très proche de la reine de France, la souveraine va l’autoriser à choisir son époux, au grand désarroi de son frère Jacques de Montgomery. Brunhilde se retrouve face à un dilemme, un choix déchirant qu’elle va faire en son âme et conscience. Deux choix s’offrent à elle, elle pourrait choisir le seigneur Valcoudray, qui offrirait une alliance confortable à sa famille. Ou bien son choix pourrait se porter sur Conan de Ker Glenn, leur ennemi breton… Conan, qu’elle a rencontré la veille en lui cachant son identité… Autant vous dire qu’entre eux, cela commence plutôt mal ! Mais Brunhilde connaît les enjeux de ce mariage arrangé, et la paix n’est-elle pas plus importante que tout ? Quel qu’en soit le prix à payer. 

Cette romance historique a tout pour plaire, Penny Watson Webb nous livre là une histoire passionnée dans un contexte historique très bien exploité. Les personnages sont ancrés dans un décor des plus convaincant, tant sur les descriptions que sur la véracité de l’aspect historique. Le schéma est assez classique, j’ai aimé que notre héroïne puisse choisir son époux, mais surtout c’est son choix que j’ai applaudi… Brunhilde est une héroïne avec une force de caractère incroyable, sa clairvoyance et sa bonté vont l’entraîner dans une union dévastatrice, elle va essuyer bon nombre d’humiliations, des rapports de force avec son époux mais elle va aussi apprendre énormément aux côtés de son nouveau peuple breton. C’est une jeune femme que j’ai eu envie d’accompagner du début à la fin, j’ai souffert avec elle, submergée par mes émotions, j’ai parfois terminé un chapitre en larme, tellement l’auteure nous touche en plein cœur.

Conan de Ker Glenn, quant à lui, est un héros vengeur… Il ressent une haine indéfinissable pour la famille de Montgomery, et Brunhilde va faire les frais de leur mésentente. J’ai trouvé Conan très dur, c’est un homme fier et près à venger les siens. Les sentiments qu’il va ressentir pour Brunhilde sont proche du dégoût, mais il aimerait retrouver Brune, cette femme passionnée qu’il a rencontré la veille de leur présentation. Mais cette attirance naissance a été tuée dans l’œuf dès que l’identité de la jeune femme a été révélée. Conan va aller très loin pour repousser Brune, la blessant pour qu’elle déclare forfait, mais il n’était pas préparé à affronter la force de la jeune femme. J’ai tout de même apprécié le personnage de Conan, son histoire est terrible, et j’ai aimé son évolution au cours du récit, même si je l’ai longuement détesté par moment.

Les personnages secondaires apportent beaucoup de contraste par rapport aux personnalités de nos deux héros. Je les ai tous trouvés importants dans l’histoire, je me suis énormément attachée Guillaume et Hélène, qui seront de précieux alliés pour Brune. L’auteure nous a vraiment dépeint leurs personnalités et leurs rôles avec précision, ne s’aventurant pas au hasard. Je suis restée profondément choquée par le destin de certains d’entre eux… Mais ça vous le découvriez au fur et à mesure de la lecture.

L’intrigue est passionnante, l’histoire très rythmée et j’ai totalement été convaincue par tous les détails que l’auteure nous livre. La dynamique de la romance est plaisante à suivre, mettant à mal les sentiments des lecteurs. J’ai trouvé la relation de Conan et Brune dure par moment, la haine que Conan voue aux Normands est sans limite, et Brune est normande… Les sentiments vont se mélanger, tantôt acerbes, tantôt plus doux. J’ai été charmée par le dénouement de l’histoire, je dois dire que j’ai lu le roman d’une traite, j’ai été emportée dans cette épopée historique, portée par l’espoir que Brunhilde nous transmet à chaque obstacle qu’elle doit franchir.

La plume de Penny Watson Webb est idéale pour ce genre de récit, le vocabulaire et le style m’ont totalement immergé dans son univers. J’ai aimé le contexte historique de l’histoire, les personnages sont charismatiques, et le scénario élaboré avec soin pour nous permettre de mettre en place toutes les pièces du puzzle. J’apprécie de plus en plus les romans historiques, et le premier tome de cette série m’a vraiment diverti.

En bref, avec un contexte historique élaboré et recherché, Penny Watson Webb met en scène des personnages avec beaucoup de caractère. Brunhilde m’a vraiment éblouie par sa force de caractère, et sa grandeur d’âme. Conan n’a pas manqué de me faire réagir de diverses façons. L’intrigue est menée tambour battant pour nous amener vers une fin que je n’ai pas vu venir. Ce premier opus m’a bien sûr mise en appétit et j’ai hâte de poursuivre avec l’excellente plume de l’auteure.

Une série qui commence fort avec une histoire passionnante et passionnée ! 


Extrait 

« Brune observa le visage de l’homme qui se tenait devant elle. Il avait dans les trente ans. Grand, massif mais élancé, les cheveux noirs ; foncés, en tout cas. Quant à ses yeux, la lumière du flambeau s’y reflétait, et elle n’aurait su en donner la couleur exacte.

Elle aurait dû reculer, se défendre de ce contact intime, reprendre ses esprits et une attitude décente, plus digne de son rang, mais elle n’aspirait qu’à prolonger ce moment. Son regard s’attarda sur la bouche de l’homme, qui souriait toujours. Elle battit des paupières, entrouvrant les lèvres sans pouvoir dire pourquoi. L’homme, en revanche, sembla y voir un signal, car il fixa à son tour, ses lèvres avec une intensité sans équivoque.

-Je suis désolée, vraiment, bredouilla-t-elle, troublée.

-Ne soyez pas désolée, belle dame, dit-il en passant son pouce sur ses lèvres fines et bien dessinées. Je serais bien tenté de vous montrer à quel point, moi, je ne le suis pas !

Très lentement, il approcha sa bouche de la sienne, lui laissant l’opportunité de refuser ce qui allait suivre. Le coeur battant, Brune savait qu’elle s’apprêtait à recevoir son premier baiser des lèvres d’un parfait inconnu.

Quand la bouche de cet homme se posa sur la sienne, elle eut du mal à respirer, car cet étrange chaleur envahissait sa gorge et sa poitrine. Des frissons très agréables la parcoururent tout entière, et elle se sentit dépossédée d’elle-même quand le baiser s’approfondit. L’inconnu l’embrassait avec art, la faisant défaillir dans ses bras, et elle n’aspirait qu’à s’accrocher à lui, à se laisser guider. »

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin pour leur confiance. 

 

Un commentaire sur “Héritiers des larmes #1 – L’épouse ennemie

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s