Fantastique/Fantasy·Sagas

L’Etau des Ténèbres – tome 3: Aux confins de la raison > Lendraste

etau

Éditeur : Editions Stellamaris
Livre : Ici

La défaite de l’Armée de la Libération renforce l’écrasant pouvoir de Duval At’Fratel. Sa tyranie s’exerce sans limites sur le Monde Éclairé. Cette guerre n’a cependant pas été sans résultat et la Théologie exsangue s’apprète à subir un revers de fortune. Pourtant, les mages, les maquisarts de Markus Rofeld, les esclaves atarks et même Adana n’y prendront pas part. Le tout nouvel Accusateur en Chef de Jolinar, Aloysius Kiram, poursuit un odieux projet avec l’infame Raresh Iteka. Jouant ses rôles à la perfection, tant de fidèle Accusateur que d’allié secret, est-il pour autant préparé à ce qui va survenir ? La Générale infirme, Adana Tarsis, se persuade de mener une quête impossible dans les Confins. Ne fait-elle que marcher vers la mort avec les fidèles qui l’ont rejointe ? N’emporte-t-elle pas avec elle la source de sa déchéance ? Rongeant son frein depuis sa dernière bataille, ivre de rage, la Main Solaire Jilkana At’Aren se demande encore à quoi vouer ce qui lui reste de vie. Qui détient la réponse à son trouble ? Duval, son mentor félon, ou Adana, sa rivale abhorrée ? Dans les ténèbres et dans la lumière, le voile du men- songe se fissure. Au-delà se trouve l’illumination, mais est-ce pour autant la vérité ? Né en 1972 dans la région nantaise, Lendraste est un jeune auteur passionné depuis sa plus tendre enfance par les univers fantastiques. Créateur de jeux de rôle et d’histoires passionnantes, inspiré par une génération d’auteurs de fantasy, il vous dévoile ici la suite d’un récit sombre et tortueux qui vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière page.

 


Mon avis – Ma note : 4/5

Dans ce troisième opus nous retrouvons les bases de cette saga, à savoir un monde fantastique teinté de combats, trahisons et de violences, mais ici, nous nous attardons davantage sur les personnages principaux, leurs motivations et les secrets qui se dévoilent à nous les uns après les autres. Ce tome nous permet de mieux comprendre et d’approfondir les tenants et les aboutissants, il permet également de voir les protagonistes sous un autre jour, meilleur pour certains, plus sombre pour d’autres.

Adana nous apparaît ici bien différente, malgré son statut indéfectible de Générale et de combattante émérite, nous nous attardons bien plus sur sa remise en question, son but ultime et son introspection. Elle se montre bien moins dure et intransigeante aux yeux des lecteurs, on comprend son cheminement, ses réflexions et sa voie, cela la rend plus sincère et vraie ce qui nous pousse à l’apprécier davantage et à accepter sa vision des choses. Cependant elle reste fidèle à elle même, à son caractère fort et déterminé, cela donne une certaine dualité au personnage très appréciable, ça la rend plus humaine, plus forte, plus fragile.

Aloysius, lui se montre toujours aussi droit et sûre de lui, autoritaire également et ayant que très peu de compassion, pourtant on sent que quelque chose cloche, qu’il y a anguille sous roche comme on dit, alors on guette, on attend, on décortique la moindre de ses réactions, le moindre de ses gestes pour enfin véritablement le cerner et le comprendre. Et on y arrive! Au fil des pages on découvre le vrai personnage, celui qui ressent, qui espère et qui se pose des questions. J’avoue que grâce à ce tome, il est devenu mon personnage préféré, parce qu’il titille ma curiosité, me met en permanence au défi de voir sous sa carapace et même si il peut être violent et dur, j’y vois autre chose de plus vrai et pur et c’est vraiment très intéressant!

Jilkana, ah notre Main solaire impitoyable…! Comment l’apprécier, accepter son caractère borné et parfois irréfléchi, son goût bien trop prononcé pour l’autorité sanglante ? Mais si sous ce personnage se cachait une femme doté d’une grande réflexion, ne sachant où trouver les bonnes réponses ? Elle est froide, hautaine et dure, mais là aussi, il y a autre chose, c’est beaucoup moins perceptible qu’Aloysius et on s’attache moins à elle, cependant il est bien vu de la part de l’auteur de s’attarder plus profondément sur elle, c’est un personnage majeur avec un rôle important, alors savoir à qui nous avons à faire c’est appréciable !

Il y a également une multitude d’autres protagonistes plus ou moins importants que nous découvrons davantage, ils apportent compréhension mais aussi mystère à la lecture.

Ce troisième tome enchaîne les trahisons, les complots, les secrets et les révélations à une vitesse folle, impossible de s’attarder sur un événement ou un acte qu’un autre se dévoile à nous, tout est fait pour totalement immerger et captiver le lecteur, on peste, on rage, on espère et on comprend les actions et les personnages. Tout est révélation, bonne ou mauvaise, on saisie mieux les tenants et les aboutissants mais également le chemin vers lequel tend cette saga, c’est très intense et vivant, on se prend très vite au jeu et on plonge les yeux fermés dans cette aventure.

En conclusion, un opus fidèle aux deux précédents, riche, intense, dur, sombre et violent, qui nous ouvre les portes sur des révélations aussi importantes que déterminantes pour la suite.

Merci à Lendraste et aux Éditions Stellamaris pour ce service presse.

 

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s