Nouvelles·Romance·Sagas

Rock me 1.5 – Maya & Greg > Anna Wayne

IMG_2631

Éditeur : City éditions
Collection : My Eden
Lien d’achat : Amazon

« Depuis que Maya a fait la connaissance de Greg lors d’une soirée, il hante ses pensées. Ses bras musclés par des années de batterie, ses tatouages et ses piercings, tout chez le batteur de The Invisible Shadows la fait fondre. Malheureusement, le rocker ne semble pas vraiment sensible à son charme. Pire, il l’évite  !

Pourtant Greg éprouve des sentiments pour la charmante scientifique, mais comme elle est sortie avec son meilleur ami, il est hors de question pour lui de la convoiter. Et pour éviter de céder à la tentation, il préfère la fuir.

Tout change lorsqu’ils sont invités au mariage de leurs amis, Liv et Thomas. La célébration qui va durer plusieurs jours va se révéler être une épreuve pour le jeune homme. Désormais piégé avec la femme qu’il désire, il va devoir s’armer de courage pour ne pas succomber… »

Une brillante scientifique. Un rocker ténébreux. Une rencontre torride.


L’avis de Marlène – Note 4/5

Si vous avez aimé [Rock me] d’Anna Wayne, alors vous serez ravis de découvrir les nouvelles associées. Celle-ci se concentre sur l’histoire de Maya et Greg. 

Leur idylle ne sera pas de tout repos. Entre tension, incompréhension et attirance, Maya et Greg vont devoir surmonter bien des obstacles.

J’ai adoré retrouver la fougue naturelle de Maya, c’est une jeune femme pétillante, mais malgré son charme et son physique avantageux, notre héroïne est peu sûre d’elle, surtout quand il s’agit de son attirance pour le mystérieux Greg. Depuis leur rencontre, Maya fantasme sur lui, mais notre héros est loin d’être abordable… Froid et distant avec elle, Greg lutte aussi de son côté, mais ça Maya ne le sait pas… Envoyant des signaux contradictoires, nos héros vont se tourner autour, succomber à l’attirance sexuelle qui les anime, mais arriveront-ils à se comprendre ? 

J’ai dévoré cette nouvelle, j’étais vraiment contente de retrouver cette bande d’amis, je dois dire que j’apprécie chaque membre de T.I.S, The Invisble Shadows… Greg est un héros torturé, alors avec le format de l’histoire, son histoire et sa personnalité ne sont pas tellement explorés, mais Anna Wayne a réussi à nous donner suffisamment de détails pour que l’on puisse cerner son personnage masculin…

La dynamique amoureuse est à s’arracher les cheveux ! Oui j’ai un petit peu crisé car leur relation est un cercle vicieux, l’auteure nous démontre que sans communication on va droit dans le mur, alors Maya et Greg m’ont rendu folle, heureusement ils se sont rattrapés les vilains.

En bref, ce fut un plaisir de retrouver la plume d’Anna Wayne ainsi que tous les personnages de Rock me. Un petit bonus pas indispensable mais tellement divertissant que ce serait un sacrilège de s’en priver… Pour prolonger un peu l’aventure [Rock me] laissez-vous embarquer dans l’histoire tumultueuse de Maya et Greg. 


Extrait 

« Nom de dieu, cette fille ! Quand je suis monté porter sa valise dans sa chambre et que je l’ai vu endormie, si belle, si sensuelle, allongée dans ce grand lit… Je me suis surpris à la mater. Ce n’est que quand elle s’est retournée sur le côté que je suis sorti de ma transe. Je me suis vite éclipsé sans trop comprendre ce qu’il s’était passé. Mais, ensuite, quand elle est descendue manger dans sa petite robe mauve… et ses chaussures… Comment est-ce possible que des bouts de cuir me donnent envie de la baiser avec ces escarpins pour seul habillement ? Ses jambes enroulées autour de ma taille…
Nous voilà dans la même pièce, au milieu de nos amis et quelques membres de la famille d’Oli que je ne connais pas bien. De toute façon je ne suis pas parvenu à détacher mon regard de cette femme. Maya. Même son prénom m’excite. Je suis sûr que c’est la frustration des derniers mois qui provoque cet effet sur moi. C’est impossible de ne penser qu’à une femme, avec qui je ne m’entends même pas. Enfin, c’est vrai que je n’ai pas vraiment fait d’effort pour la connaître… Mais, si déjà je deviens fou rien qu’en la voyant, qu’est-ce que ça serait si je devais parler avec elle, rire avec elle… Non. Garder ses distances a fonctionné jusque-là, il faut que je continue ainsi. Je suis même sûr qu’en couchant avec suffisamment de filles, je finirai par faire sortir Maya de ma tête.
Quand elle s’est enfin décidée à retourner dans sa chambre, j’ai pu de nouveau respirer. Je suis tout de même, moi aussi, monté, car cette tension m’a vidé.
Après avoir salué tout le monde, je grimpe les escaliers et c’est en rentrant dans ma chambre que je réalise que j’ai pour voisine Maya… C’est une blague ? Putain. Il ne manquait plus que ça. Elle va dormir de l’autre côté de ce mur. Étendue sur les draps blancs de son lit. Est-ce qu’elle dort nue ou bien avec une petite nuisette ? Non, si cela se trouve elle porte un vieux pyjama. Mais même en l’imaginant ainsi, elle me fait de l’effet. Elle va avoir ma peau. Il me faut une douche froide. Une longue douche bien froide. J’enlève mon tee-shirt et le balance par terre. En entrant dans la salle de bains, je commence à déboutonner mon jean. Mais mes mains s’arrêtent au deuxième bouton, car je viens de faire un arrêt cardiaque.
Elle est là. Devant moi. Sous la douche. Nue. L’eau ruisselant sur son corps de déesse. Sa peau légèrement halée. Ses mains derrière sa nuque, elle laisse la chaleur l’envelopper. Il y a de la buée mais pas assez pour que je rate le moindre centimètre carré de sa peau parfaite. De ce corps parfait.
Elle se retourne et me voit. Elle devrait se mettre à hurler ou à m’engueuler. Je la mate sans vergogne et ma queue a réagi au quart de tour. Déjà habillée, Maya me rend complètement dingue, mais nue… En l’apercevant j’ai bien cru que j’allais avoir un orgasme. Elle ne me quitte pas des yeux, et son regard, d’abord surpris, se transforme peu à peu, à mesure qu’il descend le long de mon corps. Quand elle arrive au niveau de mes mains, toujours positionnées à proximité de la preuve de mon excitation… ce n’est plus de la surprise, mais du désir que je lis dans son regard. Et quand sa petite langue pointe pour venir lécher sa lèvre inférieure, il ne m’en faut pas plus. En deux enjambées, je suis devant la douche. J’ouvre d’un coup les portes qui me séparent de l’objet de mon désir. Pas besoin de dire quoi que ce soit, Maya se jette dans mes bras, ses lèvres sur les miennes, sa langue contre ma langue. C’est puissant et intense. Toutes la tension de ces derniers mois se libère enfin. Je ne pense à rien, si ce n’est à lui donner autant de plaisir que j’en reçois. »

Je remercie Marilyne et les éditions City pour leur confiance et ce service presse. 

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s