Romance érotique·Sagas

Nuit après nuit > Lauren Blakely 

Éditeur : BMR
Lien d’achat : Amazon

« À San Francisco, Julia Bell est la dynamique gérante d’un bar-club. Joueuse de poker particulièrement douée et créatrice de cocktails hors-pair, elle cache derrière son aplomb et sa longue chevelure auburn de sombres secrets… qu’elle compte bien ne révéler à personne. Après tout, un mensonge parfait n’égale-t-il pas une vérité parfaite ? Mais Clay Nichols, avocat déroutant, ne l’entend pas de cette oreille. La nuit où Julia laisse Clay entrer dans sa vie, elle réalise qu’il représente à la fois tout ce qu’elle désire et tout ce qu’elle redoute. Quand elle se rend compte qu’il n’a pas seulement pris possession de son corps mais occupe chacune de ses pensées, Julia s’enfuit. C’est sans compter sur la résolution de Clay de la faire sienne, nuit après nuit, peu importe ce qu’il lui en coûtera… »


L’avis de Marlène – Note 3/5

Ayant déjà lu deux romans de Lauren Blakely, je ne pouvais pas passer à côté de cette saga, et pourtant je ne ressors pas totalement comblée de ce premier tome. Les choix de l’auteure en matière d’érotisme ont quelque peu entachés l’intrigue, à mes yeux en tout cas.

Il faut dire que le résumé est plutôt alléchant, je me suis plongée dans l’histoire de Julia, notre héroïne est une jeune femme très indépendante, gérante d’un bar-club, elle va faire la rencontre de Clay Nichols, un avocat déroutant mais aussi très secret. Vous allez me dire, ils vont plutôt bien ensemble, puisque tous deux cachent de sombres secrets. Mais l’attirance est tellement intense, que nos héros vont succomber plusieurs fois à l’alchimie qui se dégage lors de leur rencontre. Petit à petit, nos héros se dévoilent, se mettent à nus… Mais Julia souhaite garder le pouvoir, elle ne peut pas se laisser aller à une relation sérieuse. J’ai tout de suite voulu savoir ce que cache l’attitude de Julia, pourquoi est-elle si méfiante, sur la réserve, ses secrets sont-ils si sombres qu’ils n’y paraissent ? 

Le scénario est plaisant et suscite l’intérêt. Je dois dire que l’intrigue tient en haleine, c’est torride, plein de tension sexuelle, les secrets et les mensonges apportent énormément à l’histoire, car cela crée des tensions entre Julia et Clay, d’un côté on comprend les deux parties mais c’est un cercle vicieux et Julia ne peut pas prendre de risques.

Je retrouve la plume de Lauren Blakely avec plaisir. Il n’y a pas à dire, elle est douée pour faire monter la température, ce roman est très torride. L’érotisme est omniprésent, donc pour celles qui n’aiment pas trop cela, je vous conseille de passer votre chemin. Ici l’aspect sexuel est tout ce que nos héros peuvent se promettre, l’auteure met bien en valeur ce côté de l’histoire, mais vous savez bien que les sentiments n’en font toujours qu’à leur tête…

Je dois dire que l’intrigue laisse planer le mystère, sur ce que cache Julia. On comprend très vite que ce n’est pas une partie de plaisir, et qu’elle ne veut entraîner personne dans ses problèmes, s’ajoute à cela les déceptions sentimentales de nos deux héros qui créent des tensions, nos personnages vont s’enliser dans leur relation qui n’en est pas une, Julia va avoir recours au mensonge à de trop nombreuses reprises. L’histoire est tout de même très bien orchestrée, car elle se joue sur trois tomes, donc il est clair que nous en sauront plus à l’avenir.

En bref, ce premier opus s’avère une mise en appétit assez sympathique, très torride et mystérieuse. La plume de Lauren Blakely est toujours aussi efficace, mais ici à mes yeux, le sexe a pris une place trop importante au détriment de l’histoire, j’aurai aimé plus de détails sur le fil rouge et sur les secrets de nos héros, même si j’ai pris beaucoup de plaisir à lire les corps à corps langoureux de Julia et Clay. Affaire à suivre avec la suite que j’ai envie de découvrir malgré cet avis en demi-teinte.


Extrait 

« Il enfouit ses mains dans ses cheveux, et son contact n’avait rien de doux. Elle en remercia sa bonne étoile. La douceur, c’était pour les chatons, les oreillers et les jolis chandails de cachemire. Le sexe devait être dur, torride et brutal sur les bords. »

Merci aux éditions BMR et à Netgalley pour ce service presse. 

Un commentaire fait toujours plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s